Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ioannis Kasoulides, ministre chypriote des Affaires étrangères

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève entre dans sa deuxième semaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La revanche de David Cameron"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

SUR LE NET

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates des combats

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Ebola : pourquoi les femmes sont-elles les premières victimes du virus ?

    En savoir plus

  • Foot européen : le Real cartonne, Manchester United sombre

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

  • Ligue 1 : l’OM vire en tête, Paris cale encore

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

    En savoir plus

SPORT

Le Real Madrid de Ronaldo élimine le Barça de la Coupe d'Espagne

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/02/2013

Le Real Madrid s'est qualifié pour la finale de la Coupe du roi en s'imposant sur la pelouse de FC Barcelone (1-3). Un soulagement pour les Madrilènes, relégués à 16 points du Barça en championnat et malmenés en Ligue des champions.

Le Real Madrid s'est qualifié pour la finale de la Coupe du Roi en terrassant le FC Barcelone (3-1) au Camp-Nou, mardi en demi-finale retour, grâce à un doublé de Ronaldo et à un autre but de Varane, après le nul du match aller (1-1).

D'un réalisme à tout épreuve mais aussi plus solides dans le jeu que de pâles Barcelonais, les Madrilènes ont remporté plus qu'une demi-finale: relégués à 16 points du Barça en championnat, encore récemment déchirés par des divisions internes, ils se sont donné la possibilité de conquérir un titre.

Subitement descendus de leur petit nuage de le Liga, les hommes de Jordi Roura paraissent désormais tenaillés par l'angoisse de la panne sèche. D'autant plus que le 2-0 du match aller contre l'AC Milan en Ligue des champions plane sur eux comme une épée de Damoclès.

Mardi, tout aura souri aux Madrilènes: ayant besoin de marquer au moins un but après celui encaissé chez eux à l'aller, ils se voyaient rapidement exaucés.

Après seulement 12 minutes de jeu, les Merengue, qui avaient auparavant eu la frayeur de voir une frappe de Messi raser le poteau droit de Diego Lopez, faisaient mouche.

Suivant le manuel du contre parfait, Higuain lançait Ronaldo côté droit. Le Portugais entrait dans la surface et se voyait fauché par Piqué. Il se faisait lui-même justice sur le penalty qui s'en suivait (1-0, 13).

Les Catalans, trop statiques en attaque, ne parvenaient pas à sortir la tête de l'eau, malgré leur détermination à frapper au but, à l'image d'Iniesta, qui testait Diego Lopez (27).

Panne sèche

Dos au mur, le Barça se faisait tout de même violence. Mais Messi et les siens avaient alors le tort de reprocher à l'arbitre leurs propres insuffisances.

Et lorsque la réussite fuyait les Barcelonais dans les ultimes minutes de la première période, un coup franc de Messi frôlant le poteau droit de Diego Lopez, l'agacement commençait à gagner les Blaugrana.

Au retour des vestiaires, ils semblaient enfin afficher de meilleures résolutions et parvenaient notamment à se montrer dangereux sur coup de pied arrêté, Busquets forçant Diego Lopez à une grande parade à l'issue d'un corner (52).

Mais une fois de plus, les Barcelonais allaient subir l'efficacité du Real en contre. Après un corner en leur faveur, un dégagement de Khedira profitait à Di Maria qui, après une course folle, butait sur Pinto. Mais le ballon revenait dans les pieds de Ronaldo qui réduisait alors à néant les espoirs du Barça (2-0, 57).

Dix minutes plus tard, Varane, déjà buteur au match aller, s'élevait plus haut que tout le monde et catapultait le ballon sous la barre de Pinto (3-0, 68).

Dès lors, la messe était dite. Les Blaugrana parvenaient tout de même à sauver l'honneur grâce à Alba, qui reprenait de volée du gauche une bonne ouverture d'Iniesta (88).

AFP

Première publication : 27/02/2013

  • FOOTBALL

    Clasico Barça-Real : malheur au perdant

    En savoir plus

  • LIGA

    Lionel Messi signe son nouveau contrat avec le FC Barcelone

    En savoir plus

  • LIGA

    Raphaël Varane, le petit Français qui brille au Real Madrid

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)