Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Comment tout pourrait mal tourner pour Angela Merkel"

En savoir plus

MODE

Barcelone, nouvel eldorado de la création européenne

En savoir plus

LE DÉBAT

La Catalogne en instance de divorce avec l’Espagne ? (partie 2)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Réforme du Code du travail : les ordonnances présentées en Conseil des ministres

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crise au FN : "L'impossible existence des numéros deux"

En savoir plus

LE DÉBAT

La Catalogne en instance de divorce avec l’Espagne ? (partie 1)

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le bras de fer entre Madrid et la Catalogne fait réagir la toile

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Togo : le risque de la radicalisation

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Crise des Rohingya : "Qu'ils nous laissent entrer", plaide le Haut-Commissaire aux droits de l'Homme

En savoir plus

Moyen-orient

Premier tir de roquette de Gaza sur Israël depuis l'opération "Pilier de défense"

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/02/2013

Dans un contexte tendu après la mort d'un Palestinien dans une prison israélienne le 23 février, une roquette tirée depuis Gaza a explosé, mardi matin, dans le sud d'Israël, sans faire de victime. Il s'agit du premier tir depuis novembre 2012.

Une roquette tirée de la bande de Gaza a explosé mardi matin près d'Ashkelon (sud d'Israël), sans faire de blessé, a indiqué la police en soulignant qu'il s'agissait du premier tir depuis l'opération menée par l'armée israélienne à la fin de l'an dernier à Gaza.

"La roquette est tombée tôt dans la matinée près d'Ashkelon et a provoqué quelques dégâts sur une route, sans faire de victime", a précisé à l'AFP Micky Rosenfeld, porte-parole de la police. "Il s'agit du premier tir de ce genre depuis la fin de l'opération Pilier de Défense, le 21 novembre dernier", a-t-il souligné.

Durant cette opération plus d'un millier de roquettes avaient été tirées depuis la bande de Gaza vers le territoire israélien.

Israël et le mouvement islamiste palestinien Hamas, au pouvoir à Gaza, avaient conclu par l'intermédiaire de l'Egypte un cessez-le-feu entré en vigueur le 21 novembre, à l'issue d'une opération militaire israélienne de huit jours.

Les hostilités entre l'armée israélienne et les groupes palestiniens de Gaza, du 14 au 21 novembre, ont coûté la vie à 177 Palestiniens, dont plus d'une centaine de civils, ainsi qu'à six Israéliens, quatre civils et deux militaires, selon les bilans des deux camps.

Le tir de roquette de mardi s'est produit alors qu'une vive tension règne en Cisjordanie contrôlée par l'Autorité palestinienne présidée par Mahmoud Abbas. De nouvelles violences se sont produites lundi après la mort d'un prisonnier palestinien.

Dix Palestiniens ont été blessés par des tirs de soldats israéliens, selon des sources palestiniennes tandis que 26 autres Palestiniens ont été atteints par des balles caoutchoutées, selon des sources médicales palestiniennes. Un porte-parole de l'armée a fait état de six Palestiniens légèrement blessés.

Auparavant, des milliers de Palestiniens avaient participé dans son village de Sa'ir, près d'Hébron (sud de la Cisjordanie), aux funérailles d'Arafat Jaradat, un militant du Fatah décédé samedi dans une prison israélienne à la suite, selon l'Autorité, de "tortures".

AFP

Première publication : 26/02/2013

  • CINÉMA

    Le conflit israélo-palestinien s'invite aux Oscars

    En savoir plus

  • TERRITOIRES PALESTINIENS

    Les Palestiniens sceptiques après les législatives israéliennes

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Israël autorise la construction de 1 500 nouveaux logements à Jérusalem-Est

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)