Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

  • Brésil – Pays-Bas : suivez le match en direct

    En savoir plus

  • Nouvelle journée de raids israéliens sur Gaza, le Hamas reste introuvable

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Violents combats pour le contrôle d'une base au nord-est de Bagdad

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

Afrique

Prise d'otages au Cameroun : "Il pourrait s'agir d'une cellule autonome de Boko Haram"

© capture d'écran YouTube

Texte par Aude MAZOUÉ

Dernière modification : 26/02/2013

Qui sont les ravisseurs des sept Français enlevés au Cameroun ? Des négociations sont-elles possibles avec leurs ravisseurs ? Éléments de réponses avec Marc-Antoine Pérouse de Montclos, spécialiste du Nigeria, invité sur FRANCE 24.

Au lendemain de la revendication, dans une vidéo postée sur YouTube, de l'enlèvement des sept Français kidnappés au Cameroun le 19 février par le groupe islamiste Boko Haram, Marc-Antoine Pérouse de Montclos, chargé de recherche au Centre population et développement (CePed), spécialiste du Nigeria, répond aux questions de FRANCE 24.

FRANCE 24 : La vidéo diffusée lundi permet-elle d'affirmer que les auteurs de l'enlèvement appartiennent à la secte Boko Haram?

Marc-Antoine Pérouse de Monclos : Certes, beaucoup d'éléments indiquent que le groupe émane de Boko Haram. Mais il faut rester extrêmement prudent. Tout d'abord, la secte Boko Haram n'a encore jamais commis d'enlèvement d'expatriés. Ensuite, la vidéo n'a pas été révendiquée par le leader de la secte, Abubakar Shekau, mais seulement par un groupe qui dit appartenir à Boko Haram.

Qui d'autre pourrait se cacher derrière cet enlèvement ?

M.-A. P. M. : La vidéo montre des personnes armées qui se réclament de Boko Haram, qui demandent la libération de femmes, emprisonnées au Nigeria, et d'hommes militants de Boko Haram, incarcérés au Cameroun. Plusieurs questions demeurent toutefois en suspend : la vidéo a t-elle été tournée au Nigeria ? Date-t-elle de lundi ou de la semaine dernière ?  Nous n'en savons rien pour le moment. J'ai l'intuition qu'il s'agit d'une cellule autonome qui émane de Boko Haram mais qui n'a pas forcément agi sur ordre. Certains communiqués des responsables de la secte disent n'être pour rien dans cet enlèvement. Ils se sont peut-être trouvés un peu par hasard face à cette famille de touristes français dans le parc naturel de Waza. Le groupe, qui sillonnait la région située entre les frontières nigérianes et camerounaises, a alors dû décider d'enlever les Français sur sa propre initiative.

Doit-on craindre pour la vie des otages ?

M.-A. P. M. : Dans l'hypothèse où il s'agirait d'un enlèvement crapuleux, il y a de la place pour des discussions. Il peut y avoir une demande de rançon en sous main - non exprimée dans la vidéo -, qui laisse la place à une négociation  financière, et non pas seulement politique.

La secte Boko Haram est-elle aujourd’hui suffisamment puissante pour étendre son action dans le sud du Nigeria ?

M.-A. P. M. : C’est la question que tout le monde se pose. Ma crainte est que, parmi les groupes gravitant autour de Boko Haram, certains s’en séparent et deviennent des groupes terroristes professionnels susceptibles d'étendre leur action dans le sud. Il ne pourrait s'agir, en tout cas, du canal historique de la secte qui, lui, est très ancré dans le Nord. Ces groupes autonomes pourraient alors se fondre dans la population, à Lagos par exemple, ou dans les grandes villes économiques méridionales qui présentent des cibles stratégiques : une institution étatique, une ambassade, un pont, etc.

Première publication : 26/02/2013

  • CAMEROUN

    Jean-Yves Le Drian : "On ne négocie pas" avec les preneurs d'otages

    En savoir plus

  • CAMEROUN - REPORTAGE

    Désarroi des douaniers à la frontière-passoire du Nord-Cameroun

    En savoir plus

  • CAMEROUN-FRANCE

    Dans une vidéo, Boko Haram revendique le rapt des Français au Cameroun

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)