Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

EUROPE

Benoît XVI déclare qu'il "continuera d'accompagner l'Église en prière"

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/02/2013

Après huit ans de pontificat et à la veille de sa renonciation officielle, Le pape Benoît XVI, qui a donné sa dernière audience place Saint-Pierre devant des dizaines de milliers de fidèles, a déclaré qu'il "accompagnera l'Église en prière".

C'est l’ultime apparition publique du Saint-Père. À la veille de sa démission historique, le pape Benoît XVI a fait, ce mercredi matin, ses adieux à la foule des fidèles rassemblés exceptionnellement place Saint-Pierre, après huit ans de pontificat.

Sous un grand soleil et dans une ambiance bon enfant, Benoît XVI a salué les fidèles qui ont afflué très nombreux sur la grande place du Vatican. Certains portaient des chapeaux pour se protéger du soleil, des jeunes jouaient de la guitare. Beaucoup arborent des drapeaux et portent des tee-shirts sur l'Année de la Foi.

Extrait de la dernière catéchèse du pape

"Je n'abandonne pas la croix"

Face à la foule, Benoît XVI a répété qu'il se retirait désormais de toute activité publique. "Je ne reviens pas à la vie privée, à une vie de voyages, de rencontres, de réceptions, de conférences (...) Je n'abandonne pas la croix, mais je reste d'une façon nouvelle près du Seigneur crucifié. Je n'assume plus le pouvoir de la charge du gouvernement de l'Église, mais je demeure dans le service de la prière. Saint Benoît [fondateur du grand ordre contemplatif des bénédictins] dont je porte le nom comme pape, me sera un grand exemple (...) Je continuerai d'accompagner le chemin de l'Église dans la prière et la réflexion", a-t-il déclaré devant ses fidèles catholiques.

Le pape allemand, 85 ans, avait annoncé le 11 février qu'il n'avait plus les forces d'assumer sa fonction face aux défis d'un monde en pleine mutation. Son départ avait créé la stupeur, y compris au sein de l’Église qui n'avait jamais assisté depuis 600 ans à une démission volontaire d'un pape. 

Dizaines de milliers de personnes

Quelque 50 000 billets ont été réservés pour participer à l'audience, sans compter les dizaines de milliers de personnes qui se sont rassemblés à l'extérieur, sans billets, sur la place et sur la via della Conciliazione, la grande avenue menant au Vatican.

Cette audience a respecté le même déroulé que toutes les autres depuis huit ans, même si Joseph Ratzinger a fait un tour un peu plus long que d'habitude en papa-mobile. En revanche, il n'y a pas eu de "baciamano", ce défilé de personnes qui ont le privilège de baiser l'anneau du pape et d'échanger quelques mots avec lui.

À 20h, le 28 février, le Saint-Siège sera déclaré vacant

Demain, jour officiel de sa renonciation, Joseph Ratzinger quittera le Vatican, sans cérémonie, après avoir salué les cardinaux, pour se retirer dans la prière et l'étude dans sa résidence d’été, à Castel Gandolfo, à 25 km au sud de Rome.

Il se fera désormais appeler "Sa Sainteté Benoît XVI, pape émérite" et portera une tenue blanche toute simple, différente de celle des papes. À 20h, ce jour-là, le Saint-Siège sera déclaré vacant. Le Collège des cardinaux sera chargé d’expédier les affaires courantes en attendant l'élection d'un nouveau pape.

Un conclave doit se réunir en mars, à une date encore inconnue, pour élire le successeur de Benoît XVI. Plus d'une centaine de cardinaux électeurs se réuniront à cette occasion dans la chapelle Sixtine, un événement quasi-inédit du vivant du pape "sortant". Le Vatican espère que, pour pouvoir diriger sereinement une maison de 1,2 milliard de fidèles, un successeur sera élu rapidement et pourra célébrer Pâques à la fin mars. 

Le dernier tweet du pape

Avec dépêches

Première publication : 27/02/2013

  • VATICAN

    Les cardinaux privés de Twitter pendant le conclave

    En savoir plus

  • VATICAN

    Le pape émet un décret qui permettrait d’avancer le Conclave

    En savoir plus

  • VATICAN

    Dans son dernier Angelus, Benoît XVI affirme ne pas abandonner l'Église

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)