Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

FRANCE

Scandale de la viande de cheval : Spanghero demande une procédure de sauvegarde

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/02/2013

La société française a demandé l'ouverture d'une procédure de sauvegarde auprès du tribunal de commerce de Carcassonne. Soupçonnée dans le scandale de la viande de cheval, la suspension de ses agréments sanitaires ont mis Spanghero "en grand danger".

La société française Spanghero, soupçonnée dans le scandale de la viande de cheval étiquetée comme du boeuf, a annoncé mercredi avoir sollicité l’ouverture d’une procédure de sauvegarde auprès du tribunal de commerce de Carcassonne (Aude).

Spanghero, que ses dirigeants disent « en grand danger », a annoncé vendredi l’abandon de son activité de négoce, pour laquelle son agrément sanitaire a été suspendu par le gouvernement.

« L’entreprise Spanghero est confrontée à des difficultés temporaires mais qu’elle ne peut surmonter seule. Ses dirigeants ont donc pris une mesure responsable en demandant au président du tribunal de commerce de Carcassonne l’ouverture d’une procédure de sauvegarde », peut-on lire dans un communiqué.

Cette procédure « a pour objectif de permettre la poursuite de l’activité économique de l’entreprise, de maintenir l’emploi tout en respectant ses engagements financiers », ajoute ce texte.

La société a décidé de se recentrer sur les activités de découpe, de préparation de viande et de fabrication de produits à base de viande, pour lesquelles ses agréments sanitaires ont été confirmés.

Mais « l’entreprise se trouve en difficulté, suite à la suspension durant plusieurs jours » de ceux-ci, explique le communiqué, soulignant que « les clients reviennent et le volume d’activité repart peu à peu ».

Une procédure de sauvegarde vise à protéger une entreprise qui risque de se retrouver en situation de cessation de paiements. Elle doit permettre la poursuite de l’activité par le biais d’une réorganisation orchestrée par le tribunal.

REUTERS

Première publication : 27/02/2013

  • FRANCE

    Viande de cheval : l'agrément sanitaire de Spanghero en partie rétabli

    En savoir plus

  • AGROALIMENTAIRE

    "Nous avions déjà décelé de la viande de cheval dans certains aliments en 2003"

    En savoir plus

  • AGROALIMENTAIRE

    Scandale de la viande de cheval : que faire des produits retirés ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)