Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "faux disparus" de Manchester

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Berenice Bejo, le Festival en porte-bonheur

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

François Rebsamen : "On a besoin d'une gauche à l'Assemblée nationale"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

François Rebsamen : "La Loi El Khomri ne correspond pas à ma vision du dialogue social"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Jane Campion présente la saison 2 de "Top of the Lake"

En savoir plus

FOCUS

Au Pakistan, des centres pour protéger les femmes en danger

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Manchester prise pour cible"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Cyril Hanouna à nouveau dans le viseur du CSA

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Naomi Campbell sur la Croisette, pour la bonne cause

En savoir plus

Moyen-orient

Washington va accroître son aide à l’opposition syrienne

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/02/2013

Les États-Unis, réticents à armer les rebelles syriens, réexaminent la nature de l'aide à lui apporter. Selon le "Washington Post", la Maison Blanche évoque la possibilité de fournir des gilets pare-balles et des véhicules à l'opposition.

Les Etats-Unis vont accroître leur aide à l'opposition syrienne afin d'accélérer le
départ du pouvoir du président Bachar al Assad, a annoncé mercredi la Maison blanche.

"Nous réexaminons en permanence la nature de l'aide que nous fournissons à la fois au peuple syrien, sous la forme d'une aide humanitaire, et à l'opposition syrienne sous la forme d'une aide non létale", a dit Jay Carney, porte-parole du président Barack Obama.

"Nous allons continuer à fournir une aide au peuple syrien, à l'opposition syrienne, nous allons continuer à accroître notre aide dans le cadre des efforts pour permettre l'avènement d'une Syrie post-Assad", a-t-il ajouté.

Le Washington Post a rapporté mardi que les Etats-Unis, qui refusent jusqu'à présent d'armer les rebelles cherchant depuis deux ans à renverser Bachar al Assad, pourraient revoir leur position et fournir des gilets pare-balles, des véhicules équipés d'armes et des formations militaires aux insurgés.

En visite à Paris, le nouveau secrétaire d'Etat américain, John Kerry, a déclaré mercredi que Bachar al Assad "doit savoir qu'il ne peut pas s'en sortir par les armes, donc nous devons l'en convaincre et je pense que l'opposition a besoin de plus d'aide afin d'y parvenir".

Il n'a pas précisé la nature de cette aide.

Lundi à Londres, il avait dit que Barack Obama réfléchissait à de nouvelles mesures pour répondre aux "obligations (des Etats-Unis) à l'égard du peuple innocent".

John Kerry doit rencontrer les représentants de l'opposition syrienne jeudi à Rome à l'occasion de la conférence des "Amis de la Syrie".

Reuters
 

Première publication : 27/02/2013

  • DIPLOMATIE

    Syrie : vers une aide militaire directe de Washington aux rebelles syriens

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    À Paris, John Kerry plaide pour l’accélération d’une transition politique en Syrie

    En savoir plus

  • SYRIE

    Face au "silence" international, l'opposition boycotte des réunions à l'étranger

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)