Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre les jihadistes

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée économique en France : tableau noir pour l'exécutif ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

McDo en Russie : scandale sanitaire ou pression politique?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance c'est la confiance"

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt va-t-en-guerre

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

  • Le chef de l'armée désigné Premier ministre à Bangkok

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

Afrique

Meurtre de Chokri Belaïd : le président Marzouki entendu comme témoin

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 28/02/2013

Le président tunisien Moncef Marzouki a été entendu jeudi comme témoin par le juge d'instruction enquêtant sur l'assassinat de l'opposant Chokri Belaïd. Les proches du défunt sont persuadés que le chef de l'État connaît l'identité des meurtriers.

Et si Moncef Marzouki, le président tunisien, connaissait les assassins de Chokri Belaïd ? C’est en tout cas ce que cherche à savoir la justice tunisienne qui a entendu, jeudi 28 février, le chef de l'État comme témoin dans l’affaire du meurtre de l’opposant, abattu par balles, le 6 février.

"Le président de la République Moncef Marzouki a reçu ce matin le juge d’instruction du tribunal de première instance de Tunis qui l’a entendu en tant que témoin dans l’affaire de l’assassinat de Chokri Belaïd", a indiqué la présidence dans un court communiqué qui ne donne aucune précision supplémentaire.

Selon les proches de Belaïd, le président Marzouki en sait bien plus que ce qu’il voudrait faire croire. Abdelmajid Belaïd, l'un des frères du défunt, est même persuadé que le chef de l’État connaît l’identité des assassins.

"Marzouki connaît les commanditaires du meurtre"

"Mon frère m’avait dit texto : ‘la présidence m’a contacté pour me dire que je suis menacé de mort. Et le président m’a proposé une protection mais j’ai refusé parce que cela équivaudrait à (...) contrôler mes activités'", a-t-il indiqué jeudi à l’AFP. "Pour moi, le président connaît les commanditaires, ceux qui ont décidé de tuer Chokri", a-t-il ajouté.

Les frères du défunt ont d’ailleurs remis en cause la thèse officielle selon laquelle un groupe de salafistes a tué l’opposant. Mardi 26 février, le jour de l’annonce de l’arrestation de quatre militants islamistes radicaux, soupçonnés du meurtre, Abdelmajid Belaïd avait même déclaré à l’AFP que "c’est [le parti islamiste au pouvoir] Ennahda qui a donné le feu vert pour tuer [son] frère".

Selon le ministère de l’Intérieur, le tireur présumé a été identifié mais est toujours en fuite. Il n’a donné aucune indication concernant le commanditaire.

L’assassinat de Chokri Belaïd a plongé la Tunisie dans sa pire crise politique depuis la révolution de janvier 2011 qui a fait tomber le régime de Zine El Abidine Ben Ali.

Avec dépêches

Première publication : 28/02/2013

  • TUNISIE

    La veuve de Belaïd annonce la création d'une fondation contre la violence

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Meurtre de Chokri Belaïd : la mouvance salafiste pointée du doigt par Tunis

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Le meurtrier présumé de Chokri Belaïd identifié mais en fuite

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)