Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex-président Habyarimana

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Google Glass lance la “première application de télékinésie”

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

Afrique

Nord-Mali : l'envoi de Casques bleus est toujours en discussion à l'ONU

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 28/02/2013

Le Conseil de sécurité de l’ONU a demandé au secrétaire général Ban Ki-moon de préparer la mise en place d’une mission de maintien de la paix au Mali et de présenter, avant fin mars, un rapport sur sa faisabilité.

Le Conseil de sécurité des Nations unies a demandé à Ban Ki-moon, le secrétaire général de l’organisation, de lui remettre avant la fin mars un rapport sur la faisabilité d’une mission de maintien de la paix au Mali, a annoncé, mercredi 27 février, l’ambassadeur français à l’ONU Gérard Araud.

"Nous demandons au secrétaire général d’établir un rapport avant la fin mars sur les modalités, la faisabilité et les conditions de la création d’une opération de maintien de la paix", a déclaré Gérard Araud, s’adressant à la presse. "C’est sur la base de ce rapport que (...) nous rédigerons éventuellement un projet de résolution pour la création d’une opération de maintien de la paix, mais, une fois de plus, cela dépendra de la situation sur le terrain", a-t-il ajouté. Et des autorités maliennes.

Demande officielle des autorités maliennes

Car encore faut-il que le déploiement de ces Casques bleus fasse l’objet d’une demande officielle du président malien par intérim Diacounda Traoré. À ce sujet, Gérard Araud a indiqué que ce dernier avait déjà envoyé une lettre à Ban Ki-moon lui indiquant qu'il était prêt à "considérer la mise en place d'une opération de maintien de la paix" de l'ONU au Mali "lorsque les conditions de sécurité le permettront".

Dans le même temps, en France, le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a rappelé, mercredi, tout l'intérêt de se mobiliser pour soutenir la restauration de l'intégrité et de la stabilité du Mali au-delà des opérations militaires en cours.

"L'engagement de la communauté internationale était nécessaire pour gagner ce combat contre les groupes terroristes", a-t-il déclaré devant les députés français, en ouverture du débat sur la reconstruction et le développement du Mali.

Les forces africaines de la Mission internationale de soutien au Mali (Misma), approuvée par l’ONU, doivent prendre à terme le relais des 4 000 hommes du contingent français. Une fois les combats terminés, la Misma pourrait être transformée en mission de maintien de la paix, selon des diplomates. Mais, pour l'heure, aucune date précise n'a été avancée.

Avec dépêches

Première publication : 28/02/2013

  • MALI

    Nord-Mali : attentat-suicide contre un check-point à Kidal

    En savoir plus

  • MALI

    Nouveaux combats entre rebelles touareg et combattants du MAA

    En savoir plus

  • MALI

    Un soldat français tué lors d'une opération au Nord-Mali

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)