Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Alexander Stubb, Premier ministre finlandais

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Françoise Degois, auteur de "Quelle histoire!"

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : l’offensive se durcit, le bilan s’alourdit

En savoir plus

  • Vol MH17 : les boîtes noires vont être analysées au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Tour de France : l'Australien Mick Rogers vainqueur dans les Pyrénées, Pinot sur le podium

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Les milices libyennes s’affrontent pour le contrôle de l’aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • "Quelle opération ciblée !", quand Kerry ironise sur les frappes israéliennes

    En savoir plus

  • Sous pression, Moscou dément avoir livré des missiles aux pro-russes

    En savoir plus

Economie

Barack Obama : "Je ne suis pas un dictateur, je suis un président"

© AFP

Vidéo par Emmanuel SAINT-MARTIN

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 01/03/2013

Faute d'accord entre républicains et démocrates, les États-Unis vont être soumis à d'importantes coupes budgétaires. Un blocage dénoncé par le président américain, qui regrette de ne pas pouvoir passer outre les décisions du Congrès.

Barack Obama voit rouge. S’adressant aux médias depuis la Maison Blanche, ce vendredi, le président américain a fustigé les coupes budgétaires qui risquent d’entrer en vigueur à partir de ce 1er mars, faute d’accord au Congrès. Il a accusé ses adversaires républicains d’être responsables de ces coupes "stupides" qui, selon lui, vont coûter des emplois aux États-Unis et avoir un impact sur l'économie.

"Je ne suis pas un dictateur, je suis un président", a lancé le président américain à l’issue d’une rencontre avec les chefs de file du Congrès. "Ce que je ne peux pas faire, c'est forcer le Congrès à prendre les bonnes décisions", s’est-il justifié.

Apocalypse

"En l'absence de décision de la part du président (républicain) de la Chambre des représentants, John Boehner, et des autres pour placer les intérêts des familles de la classe moyenne devant les impératifs politiques, ces coupes vont entrer en vigueur", a-t-il menacé, mettant directement en cause le camp adverse.

Ce n’est pas la première fois que le président américain aborde la question. Il a, ces derniers jours, averti à plusieurs reprises des conséquences d'une amputation automatique, à compter du 1er mars, de 85 milliards de dollars sur les sept derniers mois de l'année budgétaire.

"Ce ne sera pas l'apocalypse comme certains l'ont dit, (...) mais cela aura un impact sur les gens", a-t-il encore rappelé.

De son côté, John Boehner a opposé une fin de non-recevoir à la demande démocrate d’augmenter les impôts sur les plus hauts revenus.

Depuis 2011 et la prise de contrôle par les républicains de la Chambre des représentants, Obama et ses adversaires se sont affrontés à plusieurs reprises sur la façon de rééquilibrer les comptes publics et d’endiguer la vertigineuse dette américaine. Faute d'avoir jamais trouvé un accord pérenne, les deux parties n’ont eu de cesse de trouver des solutions temporaires.

Avec dépêches

Première publication : 01/03/2013

  • ÉTATS-UNIS

    Une simple pièce de platine peut-elle sauver l’économie américaine ?

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Les États-Unis évitent le "mur budgétaire" in extremis

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Aux États-Unis, l’urgence s'appelle "falaise fiscale"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)