Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Brésil – Pays-Bas : la Seleçao veut sauver son honneur

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

Afrique

La danse du Harlem Shake secoue le monde arabe

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 01/03/2013

Le Harlem Shake gagne le monde arabe. Arme de protestation contre l'extrémisme religieux en Égypte ou en Tunisie, la fameuse danse a gagné d'autres pays de la région sans créer de remous.

Après avoir submergé le Web australien, américain ou britannique, la vague du Harlem Shake déferle sur les capitales arabes. À Tunis, Beyrouth ou au Caire, des jeunes postent sur YouTube des vidéos sur lesquelles on peut les voir, déguisés ou dénudés, danser de façon frénétique sur le tube électro-dance "Harlem Shake" du DJ américain Baauer.

Simple façon de s’amuser pour certains, le buzz, né début février en Australie, est devenu, dans certains pays arabes, une façon de se rebeller contre un mode de pensée.

Ainsi, en Tunisie, des heurts ont opposé plusieurs jours durant des jeunes qui dansaient sur les rythmes du Harlem Shake et des salafistes qui jugent ces danses indécentes. En Égypte, un rassemblement a eu lieu le 28 février pour un Harlem Shake devant le quartier général des Frères musulmans afin de protester contre l’arrestation de quatre jeunes qui avaient dansé, quelques jours plus tôt, en public et en sous-vêtements. La danse est ainsi devenue un sujet de querelle entre tenants de la morale islamique et jeunes laïcs, ces derniers l’utilisant comme un moyen de protestation.

Dans d’autres pays arabes, le Harlem Shake crée moins de remous ou d’indignation chez les plus religieux, mais tout autant d’engouement. Sur YouTube, on peut visionner des Harlem Shake organisés au Maroc, au Liban, en Jordanie et même dans des pays plus religieux comme l’Arabie saoudite. La plupart du temps, ces petites manifestations se déroulent dans des bureaux, des écoles ou dans la rue.

En Syrie, un groupe de jeunes est allé jusqu'à caricaturer la guerre et propose de "cesse[r] la violence et [de] danse[r] le Harlem Shake".

Harlem Shake en Syrie : "Cessez les violences, dansez le Harlem Shake"

En Jordanie, un Harlem Shake improvisé dans les bureaux de Yahoo.

En Arabie saoudite, dans les locaux de la télévision Telfaz 11.

Au Maroc, des jeunes s'y mettent dans un jardin public de Rabat.

 Au Liban, dans l'internat de l'Université américaine de Beyrouth.

 

 

Première publication : 01/03/2013

  • ÉGYPTE

    Des étudiants égyptiens arrêtés pour avoir dansé le "Harlem Shake"

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)