Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Loi asile et immigration : un dossier explosif ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Loi asile et immigration : un dossier explosif ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Italie : des mesures concrètes pour améliorer l'accueil des demandeurs d'asile

En savoir plus

FACE À FACE

Loi asile et immigration : un texte qui divise la majorité présidentielle

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cinéma : les femmes à l'honneur de la Berlinale

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"D'Alep à la Ghouta, l'histoire se répète"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le Venezuela a lancé le "petro", sa cryptomonnaie officielle

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Et en même temps j'expulse"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : Morgan Tsvangirai inhumé dans son village natal

En savoir plus

FRANCE

Frédéric Mion nommé directeur de Sciences-Po

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/03/2013

Onze mois après le décès de Richard Descoings, Frédéric Mion, l'actuel secrétaire général de Canal+, va prendre les rênes de l'Institut d'études politiques de Paris. Cette désignation doit maintenant recevoir l'aval du gouvernement.

Frédéric Mion, secrétaire général de Canal+, a été désigné vendredi par les deux instances dirigeantes de l’Institut d’études politiques de Paris pour prendre la direction de « Sciences Po », a-t-on appris auprès de l’établissement.

Ce choix, intervenu après plusieurs mois de péripéties pour la succession de Richard Descoings, décédé en avril dernier, doit désormais être validé par la ministre de l’Enseignement supérieur, Geneviève Fioraso.

La candidature de cet énarque et normalien de 43 ans a recueilli 24 voix sur 29 au conseil d’administration de la Fondation nationale des sciences politiques (FNSP) et le conseil de direction de l’IEP a confirmé ce choix par la suite, a-t-on précisé.

On ignore pour l’heure combien de suffrages se sont portés sur lui dans cette dernière instance. Jeudi, lors d’un vote indicatif du conseil politique, Frédéric Mion avait recueilli 15 voix sur 29.

Deux autres candidats, retenus par le comité de recherche sur 32 prétendants, étaient en lice : Jean-Michel Blanquer, ancien directeur de l’enseignement scolaire au ministère de l’Education nationale, et l’Américain Andrew Wachtel, président de l’université américaine d’Asie centrale.
 

Première publication : 01/03/2013

  • FRANCE

    Sciences-Po Paris pleure la mort de son directeur Richard Descoings

    En savoir plus

  • FRANCE

    La Cour des comptes ouvre la voie à des poursuites contre Sciences Po

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le directeur de Sciences Po Paris, Richard Descoings, retrouvé mort à New York

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)