Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

  • En direct : cinquante-quatre Français au nombre des victimes du vol Air Algérie

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "J'ai perdu mon jeune frère et toute sa famille"

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • Tour de France : Navardauskas décroche une première victoire pour la Lituanie

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Cinq Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Afrique

À Conakry, les forces de l'ordre tirent à balles réelles sur la population

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/03/2013

Selon des sources concordantes, des membres des forces de l'ordre ont tiré à balles réelles samedi sur des habitants de Conakry dans des circonstances indéterminées. Au moins une personne a été tuée et 12 autres blessées.

Au moins une personne a été tuée par balle et douze blessées à Conakry quand des forces de l'ordre ont tiré sur des habitants dans des circonstances pas encore précisées, a-t-on appris samedi de sources concordantes, après trois jours de violences dans la capitale.

Un jeune de 15 ans était allé chercher du pain vendredi soir quand des militaires "lui ont tiré dessus à bout portant", a indiqué à l'AFP un membre de sa famille. Des témoins et une source hospitalière ont fait état de "treize blessés dont l'un vient de mourir" dans une clinique, au lendemain d'un appel au calme du président guinéen Alpha Condé, après trois jours de violences consécutifs dans la capitale.

Les forces de l'ordre "ont tiré à balles réelles sur des personnes bien ciblées qui ne manifestaient pas dans le quartier", a expliqué un témoin selon lequel l'incident est survenu à Koloma, dans la banlieue de Conakry.

"On continue de tirer à balles réelles sur la population. Je confirme qu'un des jeunes blessés est mort ce (samedi) matin à la clinique Mère et Enfants" de Conakry, a affirmé à l'AFP le docteur Abdoulaye Barry, directeur de la polyclinique de Dixinn, autre quartier de la banlieue de Conakry.

C'est le troisième mort annoncé depuis mercredi à Conakry, théâtre de trois jours de violences consécutifs qui ont poussé le président guinéen Alpha Condé et le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon à appeler vendredi soir "au calme".

L'origine de l'incident de vendredi soir n'était pas encore connue samedi et il n'était pas possible de savoir dans l'immédiat s'il avait un lien avec les manifestations des opposants guinéens mercredi et jeudi pour une transparence aux législatives prévues le 12 mai.

Vendredi matin, des vendeurs, essentiellement de pièces détachées automobiles, ont attaqué à coups de pierres des vendeurs de denrées alimentaires, qui ont riposté également avec des pierres, avant des heurts dans l'après-midi entre malinkés et peul, deux des plus importantes communautés de Guinée.

Mercredi, l'opposition guinéenne avait appelé à une manifestation qui avait dégénéré en violents affrontements, faisant 130 blessés, dont 68 parmi les forces de l'ordre, selon un bilan officiel. Un lycéen, blessé dans ces violences, y a succombé, selon une source hospitalière, et le gouvernement a annoncé vendredi qu'un policier était aussi décédé des suites de ses blessures.

Jeudi, alors que l'opposition avait appelé à une journée "ville morte", des échauffourées avaient aussi opposé des forces de l'ordre à des jeunes dans des quartiers de la banlieue de Conakry réputés favorables à l'opposition.

Le président Condé doit recevoir lundi les acteurs politiques pour discuter des élections législatives.

L'opposition guinéenne a multiplié ces derniers mois les manifestations pour exiger des législatives libres et transparentes, un scrutin repoussé depuis 2011 et maintenant fixé au 12 mai.

AFP

Première publication : 02/03/2013

  • GUINÉE

    Une trentaine de morts dans le naufrage d'une pirogue au large de Conakry

    En savoir plus

  • GUINÉE

    Alpha Condé appelle à une intervention régionale au Nord-Mali

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)