Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Débat Trump vs Clinton : les réactions sur la toile

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Débat Juncker - Schulz : "Quel avenir pour l'Europe ?"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Christian Estrosi : "Les attentats ne suffisent pas à expliquer les chiffres du chômage"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Christian Estrosi : "Les propos de Patrick Buisson ne me touchent pas"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : aux États-Unis, le mouvement "Buy Black" prend de l’ampleur

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Mabanckou, écrivain du monde

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Trump ou Clinton : qui est le plus crédible sur l'économie ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Alep, symbole de la faiblesse américaine"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Fance : le chômage repart à la hausse

En savoir plus

Economie

Le robot Curiosity victime d'une panne informatique

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/03/2013

Envoyé sur Mars le 6 août pour réaliser des expériences scientifiques, le robot Curiosity a été victime d'une panne d'ordinateur. La Nasa, qui a placé l'appareil en veille, s'attelle aux réparations.

Le robot américain envoyé sur Mars, Curiosity, ne réalise plus d'expériences scientifiques jusqu'à nouvel ordre, le temps de régler un problème d'ordinateur, a indiqué la Nasa sur son site internet.

Curiosity a été mis en veilleuse cette semaine, manoeuvre qui permet de réduire les activités du robot au minimum pour préserver ses systèmes informatiques le temps de régler un problème dû à un dysfonctionnement de la mémoire "flash", explique le Jet Propulsion Laboratory (JPL), basé à Pasadena (Californie) et responsable de la mission.

Comme la plupart des vaisseaux spatiaux, Curiosity a à son bord des ordinateurs de secours permettant de prendre la relève en cas de problème avec l'ordinateur principal.

Curiosity reste en contact avec la Terre, précise le JPL.

Le robot à six roues est le plus sophistiqué envoyé sur une autre planète avec à son bord dix instruments scientifiques. Il s'est posé dans le cratère de Gale le 6 août dernier.

L'objectif de sa mission de deux ans est de déterminer si la vie microbienne a été possible dans le passé sur la planète rouge.

Le robot a récupéré le 20 février le premier échantillon provenant de l'intérieur d'une roche sédimentaire que sa foreuse avait percée dix jours avant, une première planétaire en dehors de la Terre.

L'échantillon a ensuite été transféré, a indiqué le JPL, dans un instrument appelé "In-Situ Martian Rock Analysis", ou CHIMRA, qui doit secouer les grains de roches au-dessus d'une sorte de tamis pour récupérer ceux mesurant 150 microns (un micron équivaut à O,OO1 millimètre).

De petites portions devaient ensuite être acheminées dans le laboratoire de chimie et de minéralogie (Chemistry and Mineralogy, ou CheMin) à bord de Curiosity.

AFP

Première publication : 03/03/2013

  • ESPACE

    Curiosity découvre le lit d'une rivière sur Mars

    En savoir plus

  • ESPACE

    Curiosity, le robot détective qui entend percer les mystères de Mars

    En savoir plus

  • ESPACE

    Le robot Curiosity s'est posé sur Mars avec succès

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)