Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Économie britannique : George Osborne tente de rassurer

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"En fait, on ne voulait pas vraiment dire 'partir'"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Pour une Europe du peuple"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

Economie

Le robot Curiosity victime d'une panne informatique

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/03/2013

Envoyé sur Mars le 6 août pour réaliser des expériences scientifiques, le robot Curiosity a été victime d'une panne d'ordinateur. La Nasa, qui a placé l'appareil en veille, s'attelle aux réparations.

Le robot américain envoyé sur Mars, Curiosity, ne réalise plus d'expériences scientifiques jusqu'à nouvel ordre, le temps de régler un problème d'ordinateur, a indiqué la Nasa sur son site internet.

Curiosity a été mis en veilleuse cette semaine, manoeuvre qui permet de réduire les activités du robot au minimum pour préserver ses systèmes informatiques le temps de régler un problème dû à un dysfonctionnement de la mémoire "flash", explique le Jet Propulsion Laboratory (JPL), basé à Pasadena (Californie) et responsable de la mission.

Comme la plupart des vaisseaux spatiaux, Curiosity a à son bord des ordinateurs de secours permettant de prendre la relève en cas de problème avec l'ordinateur principal.

Curiosity reste en contact avec la Terre, précise le JPL.

Le robot à six roues est le plus sophistiqué envoyé sur une autre planète avec à son bord dix instruments scientifiques. Il s'est posé dans le cratère de Gale le 6 août dernier.

L'objectif de sa mission de deux ans est de déterminer si la vie microbienne a été possible dans le passé sur la planète rouge.

Le robot a récupéré le 20 février le premier échantillon provenant de l'intérieur d'une roche sédimentaire que sa foreuse avait percée dix jours avant, une première planétaire en dehors de la Terre.

L'échantillon a ensuite été transféré, a indiqué le JPL, dans un instrument appelé "In-Situ Martian Rock Analysis", ou CHIMRA, qui doit secouer les grains de roches au-dessus d'une sorte de tamis pour récupérer ceux mesurant 150 microns (un micron équivaut à O,OO1 millimètre).

De petites portions devaient ensuite être acheminées dans le laboratoire de chimie et de minéralogie (Chemistry and Mineralogy, ou CheMin) à bord de Curiosity.

AFP

Première publication : 03/03/2013

  • ESPACE

    Curiosity découvre le lit d'une rivière sur Mars

    En savoir plus

  • ESPACE

    Curiosity, le robot détective qui entend percer les mystères de Mars

    En savoir plus

  • ESPACE

    Le robot Curiosity s'est posé sur Mars avec succès

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)