Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • Les journalistes libérés attendus à Paris d'ici dimanche

    En savoir plus

  • "Les journalistes français retrouvés près de la zone contrôlée par l'EIIL"

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • Des tracts antisémites inquiètent la communauté juive de Donetsk

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • Vidéo : l'est de l'Ukraine "deviendra un pays indépendant"

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Corée du Sud : le capitaine s'explique après le naufrage du ferry

    En savoir plus

  • Coupe de la Ligue : le PSG pour sauver sa saison, Lyon pour la bonifier

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

  • Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas

    En savoir plus

Economie

Le robot Curiosity victime d'une panne informatique

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/03/2013

Envoyé sur Mars le 6 août pour réaliser des expériences scientifiques, le robot Curiosity a été victime d'une panne d'ordinateur. La Nasa, qui a placé l'appareil en veille, s'attelle aux réparations.

Le robot américain envoyé sur Mars, Curiosity, ne réalise plus d'expériences scientifiques jusqu'à nouvel ordre, le temps de régler un problème d'ordinateur, a indiqué la Nasa sur son site internet.

Curiosity a été mis en veilleuse cette semaine, manoeuvre qui permet de réduire les activités du robot au minimum pour préserver ses systèmes informatiques le temps de régler un problème dû à un dysfonctionnement de la mémoire "flash", explique le Jet Propulsion Laboratory (JPL), basé à Pasadena (Californie) et responsable de la mission.

Comme la plupart des vaisseaux spatiaux, Curiosity a à son bord des ordinateurs de secours permettant de prendre la relève en cas de problème avec l'ordinateur principal.

Curiosity reste en contact avec la Terre, précise le JPL.

Le robot à six roues est le plus sophistiqué envoyé sur une autre planète avec à son bord dix instruments scientifiques. Il s'est posé dans le cratère de Gale le 6 août dernier.

L'objectif de sa mission de deux ans est de déterminer si la vie microbienne a été possible dans le passé sur la planète rouge.

Le robot a récupéré le 20 février le premier échantillon provenant de l'intérieur d'une roche sédimentaire que sa foreuse avait percée dix jours avant, une première planétaire en dehors de la Terre.

L'échantillon a ensuite été transféré, a indiqué le JPL, dans un instrument appelé "In-Situ Martian Rock Analysis", ou CHIMRA, qui doit secouer les grains de roches au-dessus d'une sorte de tamis pour récupérer ceux mesurant 150 microns (un micron équivaut à O,OO1 millimètre).

De petites portions devaient ensuite être acheminées dans le laboratoire de chimie et de minéralogie (Chemistry and Mineralogy, ou CheMin) à bord de Curiosity.

AFP

Première publication : 03/03/2013

  • ESPACE

    Curiosity découvre le lit d'une rivière sur Mars

    En savoir plus

  • ESPACE

    Curiosity, le robot détective qui entend percer les mystères de Mars

    En savoir plus

  • ESPACE

    Le robot Curiosity s'est posé sur Mars avec succès

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)