Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : les enquêteurs français attendus samedi au Mali

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "J'ai perdu mon jeune frère et toute sa famille"

    En savoir plus

  • Tour de France : Navardauskas décroche une première victoire pour la Lituanie

    En savoir plus

  • Didier Drogba officialise son retour à Chelsea

    En savoir plus

  • Cinq Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

FRANCE

Marine Le Pen réclame à François Hollande un référendum sur la sortie de l'UE

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/03/2013

À l'issue de la réunion du Conseil national du Front national (FN), samedi, Marine Le Pen a demandé "solennellement" au président François Hollande un référendum sur la sortie de la France de l'Union européenne en janvier 2014.

La présidente du Front national (FN), Marine Le Pen, a demandé samedi 2 mars "solennellement" à François Hollande un référendum sur la sortie de la France de l'Union européenne en janvier 2014, menaçant de faire des élections européennes "un grand référendum" si le président refusait d'en organiser un.

"Je demande solennellement au président de la République d'organiser en janvier 2014 (...) un référendum sur la sortie de la France de l'Union européenne", a déclaré Mme Le Pen à l'issue de la réunion du Conseil national de son parti dans un hôtel à Sèvres (Hauts-de-Seine).

"Nous appellerons quant à nous à voter pour cette sortie de l'UE, sauf si le gouvernement français parvient entre-temps à ouvrir de solides négociations et qu'il obtient l'ensemble des quatre réformes de fond minimales", a prévenu la dirigeante d'extrême droite.

Ces quatre réformes sont un "retour organisé aux monnaies nationales", la "dissolution de l'espace Schengen", "l'autorisation du patriotisme économique et la réindustrialisation avec le protectionnisme à nos frontières", et enfin la "primauté à nouveau du droit national sur le droit européen".

Mais, a jugé Mme Le Pen, "nous ne croyons pas que le gouvernement veuille ou puisse obtenir ces résultats, et nous pensons que la sortie de l'UE sera en réalité la seule issue possible, aussi positive qu'enthousiasmante".

La présidente du FN avait émis déjà à plusieurs reprises cette proposition de référendum mais sans la dater, expliquant encore vendredi dans un entretien au Figaro qu'elle "défendrait ce plan d'action" à l'occasion des élections européennes de 2014, soit après la date à laquelle elle demande désormais ce référendum.

"Si le gouvernement (le) refuse, nous ferons des élections européennes un grand référendum pour ou contre la sortie de l'UE", a menacé Mme Le Pen.

"Si la classe politique se refuse à organiser ce référendum, c'est parce qu'ils sont convaincus que les Français n'ont plus envie de cette UE", estime la leader frontiste. Elle affirme toutefois "entrevoir un printemps des peuples européens" après notamment "la révolte des urnes en Italie qui a permis de chasser le candidat des banques et de l'UE Mario Monti". Cela "mènera vers la libération de tout ce qui nous asservit et de la force qui en est l'origine: l'UE", a-t-elle prédit.

D'après elle, la France sera en janvier 2014 à "la croisée des chemins" face à "la disparition des frontières", "l'austérité" et "la disparition de toutes les protections".

La députée européenne a notamment pointé à plusieurs reprises le danger que représenterait "l'arrivée de la Bulgarie et de la Roumanie dans l'espace Schengen sans aucune limite", une arrivée qui n'est pour l'instant pas encore acquise, plusieurs pays ayant exprimé leurs réticences.

Interrogée sur son attitude en cas victoire du non au référendum qu'elle propose s'il était accepté, la patronne du FN a expliqué qu'elle ne ferait pas comme le général de Gaulle en 1969: "Non, je ne me retirerais pas, car je ne suis pas dans (sa) situation, j'aimerais d'ailleurs, bien sûr", a-t-elle lancé.

Reuters
 

Première publication : 03/03/2013

  • FRANCE

    Les Français n’ont jamais autant adhéré aux idées du Front national

    En savoir plus

  • SYRIE

    Marine Le Pen accorde une interview à une chaîne syrienne pro-Assad

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)