Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'Irlande prête à dire "Oui" au mariage gay ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crise au Burundi : Explosion de grenades à Bujumbura

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les 1001 vies d'Abderrahmane Sissako

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Organisation de l'État Islamique, Ramadi, Palmyre, les jihadistes consolident leur position

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La croissance verte : une chance pour les entreprises ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Les coulisses de la gastronomie française

En savoir plus

#ActuElles

Les Méditerranéennes en mouvement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Isabelle Huppert, Gérard Depardieu et "Le Petit Prince" sur la Croisette!

En savoir plus

FOCUS

Les Irlandais aux urnes pour l'ouverture du mariage aux homosexuels

En savoir plus

Afrique

Les violences à Port-Saïd ont fait six morts, dont trois policiers

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/03/2013

Les affrontements entre policiers et manifestants se poursuivaient lundi après-midi à Port-Saïd où un bâtiment public était en flammes. La nuit précédente, six personnes, dont trois policiers, ont été tuées et des centaines d'autres blessées.

John Kerry accorde une aide de 250 millions de dollars à l'Égypte

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a demandé dimanche à l'Egypte de redoubler ses efforts pour rétablir la stabilité politique et remédier à sa profonde crise économique, tout en apportant 250 millions de dollars d'aide au président Mohamed Morsi.

Le nouveau patron de la diplomatie américaine a bouclé sa première visite au Caire par plus de deux heures d'entretiens avec M. Morsi, dont la moitié en tête-en-tête.

Juste avant de quitter l'Egypte pour Ryad, où il est arrivé dans la soirée, M. Kerry a réclamé au Caire "davantage d'efforts et de compromis pour rétablir l'unité, la stabilité politique et la santé économique en Egypte". (Reuters)

Les affrontements entre policiers et manifestants se sont poursuivis lundi 4 mars à Port-Saïd, une ville du nord-est de l'Égypte, en proie à des troubles depuis plusieurs semaines. À quelques encablures des échauffourées, un bâtiment des services de sécurité a été incendié, entraînant d'importantes émissions de fumée.

Six personnes ont été tuées dimanche, dont deux policiers touchés par balles au cou et à la tête. Un troisème policier a succombé à ses blessures lundi, ont annoncé les autorités. Au total, les heurts ont fait environ 420 blessés, dont une soixantaine atteints par des chevrotines ou des balles, selon le directeur du service d'ambulances de Port-Saïd.

Des milliers de personnes ont participé lundi après-midi aux funérailles des trois victimes civiles. Le cortège a lancé des slogans hostiles aux autorités et au président Mohamed Morsi, comme "le ministère de l'Intérieur est lâche" ou "dégage! dégage!".

Les affrontements avaient éclaté dimanche, après la décision du ministère de l'Intérieur de transférer 39 prisonniers attendant leur verdict, prévu samedi, dans un procès concernant des violences qui ont fait 74 morts après un match de football au stade de la ville en février 2012.

Selon le ministère de l'Intérieur, des inconnus ont tiré "de manière aléatoire" aux abords d'un commissariat, tuant deux membres de la police anti-émeutes.

Port-Saïd déjà théâtre de violences en janvier

Depuis trois semaines, la ville, située à l'extrémité nord du canal de Suez, est également affectée par une grève générale.

En janvier, la condamnation de 21 personnes, en majorité des supporteurs de football de Port-Saïd, à la peine capitale avait provoqué des affrontements dans la ville, au cours desquels au moins 40 personnes avaient été tuées.

Dans la nuit de dimanche à lundi, des heurts se sont aussi produits au Caire, près de la place Tahrir, dans le centre-ville, entre policiers et manifestants.

Ces derniers mois, l'Égypte a régulièrement été agitée par des violences parfois meurtrières, souvent en marge de manifestations contre le président islamiste, élu en juin, accusé d'avoir "trahi la révolution" et de ne pas faire face aux problèmes économiques.

Au nord du Caire, la région du delta du Nil a aussi été le théâtre de violences ces derniers jours. Une personne a été tuée et des dizaines d'autres ont été blessées dans des heurts pendant le week-end entre policiers et manifestants dans la ville de Mansoura.
 

Première publication : 03/03/2013

  • ÉGYPTE

    L'ancien "raïs" égyptien Hosni Moubarak sera rejugé le 13 avril

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Au Caire, John Kerry plaide pour la mise en place de réformes économiques

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    John Kerry en visite au Caire sur fond de violences dans le Delta du Nil

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)