Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

Amériques

Un enfant guéri du sida aux États-Unis

© AFP

Vidéo par Nay NAAYEM

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/03/2013

Un enfant contaminé à la naissance par le virus du sida a été guéri à l'aide d'une trithérapie antirétrovirale précoce, ont annoncé dimanche des chercheurs américains. Une première qui pourrait changer la pratique médicale.

Guérir du sida entre désormais dans l’ordre du possible. Un jeune enfant contaminé à la naissance par le virus du sida (VIH) par sa mère séropositive a été guéri à l’aide d’une trithérapie antirétrovirale précoce, ont annoncé dimanche des chercheurs américains lors d’une conférence à Atlanta, aux États-Unis.

Il s’agit du premier cas de guérison fonctionnelle chez un nouveau-né, un cas déjà très rare chez l’adulte. Ainsi, à ce jour, la seule guérison complète officielle du sida est celle de Timothy Ray Brown, un Américain qui a été soigné en 2007 grâce à une greffe de moelle osseuse issue d’un donneur porteur d’une mutation génétique résistante au VIH.

Traité alors qu'il avait moins de deux jours
 
Originaire du Mississipi, le nourrisson "guéri" aux États-Unis a reçu des antirétroviraux moins de 30 heures après sa naissance, soit beaucoup plus tôt que ce qui se fait habituellement : les examens en laboratoire n’avaient même pas encore confirmé sa contamination.
 
Selon les chercheurs, c'est ce traitement précoce qui a permis sa guérison "fonctionnelle". Il aurait bloqué la formation de "réservoirs" viraux difficiles à traiter.         
   
"Faire une thérapie antirétrovirale très tôt chez les nouveau-nés pourrait permettre d'obtenir une très longue rémission sans antirétroviraux en empêchant la formation de ces réservoirs viraux cachés", souligne le Dr Deborah Persaud, une virologue du Centre des enfants de l’hôpital de Baltimore, principal auteur de cette étude clinique.
            
Un virus encore présent mais extrêmement faible
 
L'enfant a été traité régulièrement jusqu’à ses 18 mois. Il a ensuite disparu pendant 10 mois pendant lesquels il n’a pas été soigné. Lorsque ses parents l'ont ramené, les médecins se sont rendus compte que la présence du virus avait diminué.
 
Le virus n'a pas été complètement éradiqué mais sa présence est tellement faible que le système immunitaire de l'organisme peut le contrôler sans traitement antirétroviral, ont expliqué les chercheurs. Il n'apparaît par ailleurs plus dans les tests sanguins. Seules des traces ont été détectées par des analyses génétiques, mais elles pas suffisantes pour sa réplication.
 
Un cas qui pourrait changer les pratiques
 
Le cas de ce jeune enfant pourrait changer la pratique médicale actuelle en mettant en lumière le potentiel d'un traitement antirétroviral très tôt après la naissance.
             
Mais, soulignent les chercheurs, le premier objectif est la prévention pour empêcher la transmission de la mère à l'enfant. Les traitements antirétroviraux des femmes enceintes permettent actuellement d'éviter de transmettre le virus à l'enfant dans 98 % des cas, précisent-ils.
             
Quelques 300 000 enfants naissent séropositifs chaque année dans le monde, pour la plupart dans les pays pauvres où seulement 60 % des femmes enceintes infectées avec le VIH bénéficient d'un traitement.
             
Avec dépêches
             
           
 
 

 

Première publication : 04/03/2013

  • FRANCE

    Sida : les préservatifs "made in Paris" débarquent dans la capitale

    En savoir plus

  • SANTÉ

    Une génération sans sida, un rêve pas si lointain

    En savoir plus

  • JOURNÉE MONDIALE

    La lutte contre le sida se heurte à la crise économique

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)