Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

Afrique

Heurts meurtriers à Conakry à l'approche des législatives de mai

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/03/2013

La tenue des législatives, prévue en mai, suscite un regain de tensions en Guinée. Six personnes ont été tuées depuis mercredi à Conakry, théâtre de heurts entre les forces de l'ordre et des manifestants réclamant le report du scrutin.

Cinq civils et un policier sont morts à Conakry, la capitale guinéenne, théâtre depuis le mercredi 27 février de violents heurts opposant des manifestants aux forces de l'ordre, selon des sources hospitalières et du ministère de la Santé.

Mercredi, une marche d’opposants au gouvernement, réclamant un report des législatives prévues le 12 mai, a dégénéré en de violents affrontements. Le lendemain, alors qu'une journée "ville morte" était organisée, de nouvelles échauffourées ont éclaté dans des quartiers de la banlieue de Conakry réputés proches de l'opposition. Lors des journées de mercredi, jeudi et vendredi, deux civils et un policier ont trouvé la mort. Trois personnes "blessées [jeudi] par une arme à feu", sont également décédées, dans la nuit de samedi à dimanche, a annoncé le gouvernement guinéen.

Au total, plus de 200 personnes ont été blessées, d'après un décompte de l'AFP, et 62 personnes ont été arrêtées, d'après les autorités de Conakry.

Le président Condé convoque une réunion

Le gouvernement a affirmé, samedi, dans un communiqué qu'il entendait "faire toute la lumière sur les circonstances de la mort de ces concitoyens". Une rencontre entre le président Alpha Condé et des acteurs de la scène politique ainsi que de la société civile est par ailleurs prévue lundi matin, notamment pour discuter des législatives.

L'opposition a décidé que "par respect pour l’institution, [elle] enverra une délégation pour la représenter à cette rencontre avec le chef de l'État, mais sans ses principaux leaders", a affirmé, dimanche, l'ancien Premier ministre Sidya Touré, un de ses responsables. "Nous voulons un dialogue franc et sincère pour que ce qui est dit soit fait", a indiqué Lansana Kouyaté, lui aussi ex-chef du gouvernement aujourd'hui dans l'opposition.

L'opposition guinéenne multiplie ces derniers mois les manifestations pour exiger des législatives libres et transparentes. Le scrutin, repoussé depuis 2011, est maintenant fixé au 12 mai.

France 24 avec dépêches

Première publication : 04/03/2013

  • GUINÉE

    À Conakry, les forces de l'ordre tirent à balles réelles sur la population

    En savoir plus

  • GUINÉE

    Les législatives guinéennes du 29 décembre reportées sine die

    En savoir plus

  • GUINÉE

    Alpha Condé appelle à une intervention régionale au Nord-Mali

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)