Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : l'ONU va déployer 10 000 casques bleus

En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

  • Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

    En savoir plus

  • Le chef de l'armée désigné Premier ministre à Bangkok

    En savoir plus

  • Pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

Economie

L'Australie et les "meilleurs jobs du monde”, saison 2

© Capture d'écran

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 05/03/2013

Quatre ans après avoir frappé un grand coup médiatique avec un concours pour décrocher "le meilleur job du monde", l’office australien du tourisme a de nouveau dévoilé, lundi 4 mars, six postes de “rêve” à pourvoir. Les candidats se bousculent déjà.

Cette fois-ci, ce n’est pas un mais six “meilleurs jobs du monde” que l'Australie a décidé d'offrir. Comme en 2009, l’agence de promotion du tourisme australien espère faire rêver des jeunes actifs du monde entier avec des emplois très bien payés dont les descriptions font davantage penser aux grandes vacances qu’à un travail à la chaîne en usine. La première édition de ce jeu-concours, il y a quatre ans, offrait de devenir ambassadeur touristique d’une île paradisiaque.

La liste de ces six nouveaux emplois de rêve a été dévoilée, lundi 4 mars, et a déjà suscité un raz-de-marée de vocations parmi les jeunes de 18 à 30 ans à qui ces offres s’adressent. En moins de 24 heures, plus de 35 000 personnes ont postulé aux fonctions de reporters de soirées à Sydney et aux alentours, explorateur gastronomique en Australie de l’Ouest ou encore gardien de l’île Kangourou au sud de l’Australie *.

Ces jobs, outre les intitulés accrocheurs et exotiques, sont aussi très bien payés. Les nouvelles recrues recevront, pour six mois de travail, 100 000 dollars australiens (77 800 euros). Ils bénéficieront également d’un logement de fonction et certains frais sont pris en charge directement par l’agence du tourisme australien.

Pas étonnant donc que les candidats se bousculent au portillon. Mais ce nirvana professionnel se mérite. Tout commence par des courtes vidéos de moins de 30 secondes dans lesquelles chaque candidat doit vanter ses mérites pour le poste qu’il convoite. Elles doivent être transmises avant le 30 avril. Ensuite, les présélectionnés devront se soumettre à une batterie de tests et d’entretiens d’embauche jusqu'au 21 juin 2013. Un parcours du combattant qui comprend aussi bien des exercices d’aptitudes physiques que des examens psychologiques.

Homme-sandwich content

Enfin, ces nouvelles recrues en CDD de six mois devront accepter de se transformer en véritable hommes/femmes sandwich du tourisme australien. Tout ce qu’ils font, tout ce qu’ils disent, publient ou écrivent peut être réutilisés à des fins promotionnels par l’agence du tourisme.

La vidéo qui avait permis à Ben Southall de décrocher le "meilleur jobs du monde" en 2009

Une modalité avec laquelle Ben Southall a su composer avec le sourire. Ce Britannique de 37 ans avait décroché le “meilleur job du monde” en 2009. Son parcours, tel qu’il l’a décrit à divers médias britanniques, se veut un pied de nez à ceux qui dénonçaient à l’époque un simple coup de pub de l’office du tourisme australien. Après s’être occupé de promouvoir le tourisme sur l’île d’Hamilton où il a vécu pendant six mois, il a été embauché pour devenir l’ambassadeur touristique de toute la région du Queensland. Sa vision de son expérience s’en retrouve probablement orientée... N’empêche : il continue à dormir dans des hôtels cinq étoiles, à participer à des fêtes ou à faire des visites guidées puis de raconter sur son blog ses aventures. Ben Southall a également rencontré sur place la femme de sa vie avec laquelle il s’est marié en novembre dernier.

* La liste complète : reporter de soirée basé à Sydney, aventurier de la cambrousse dans les territoires du Nord, guide touristique dans le Queensland, garde "vert" sur l’île Kangourou, photoreporter “lifestyle” à Melbourne et explorateur gastronomique en Australie de l’Ouest.

Première publication : 05/03/2013

COMMENTAIRE(S)