Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après le 17, le 18"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

France : les prestations sociales gelées jusqu'en octobre 2015

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après moi, le déluge"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: élection sous tension

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Veille de scrutin en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

  • En direct : le président sortant Bouteflika a voté en fauteuil roulant

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • Nigeria : confusion autour du sort des 129 lycéennes enlevées par des islamistes

    En savoir plus

  • En prison depuis un an, Karim Wade bientôt fixé sur son sort

    En savoir plus

  • Crise ukrainienne : Poutine s'adresse aux Russes, les diplomates réunis à Genève

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

  • L'aviation jordanienne détruit plusieurs véhicules blindés venant de Syrie

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • Anelka affirme ne pas avoir accepté l’offre du club brésilien

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

Amériques

Caracas accuse les "ennemis" de Chavez d'avoir provoqué son cancer

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/03/2013

Le vice-président, Nicolas Maduro, a accusé les "ennemis" du pays d’avoir provoqué le cancer du président Hugo Chavez et a annoncé mardi l’expulsion du Venezuela de deux membres de l’ambassade américaine de Caracas soupçonnés de conspiration.

Au lendemain d’une nouvelle annonce de l’aggravation de santé du président vénézuélien Hugo Chavez, âgé de 58 ans, le gouvernement de Caracas a accusé les "ennemis historiques" du Venezuela d’avoir provoqué le cancer du "comandante" et signalé, mardi, l’expulsion du pays de deux attachés militaires. Selon le vice-président, Nicolas Maduro, et le ministre des Affaires étrangères, Elias Jaua, les deux hommes sont soupçonnés de conspiration contre le régime.

"Nous n'avons aucun doute, arrivera un moment dans l'Histoire où nous pourrons créer une commission scientifique (qui révélera) que le commandant Chavez a été attaqué avec cette maladie (...) Les ennemis historiques de cette patrie ont recherché un point faible pour nuire à la santé de notre commandant," a déclaré, mardi, le vice-président, dauphin désigné du président.

Hugo Chavez lui-même avait déjà évoqué en 2011 l'hypothèse que ses ennemis soient à l'origine de son cancer diagnostiqué en juin 2011, ainsi que de ceux dont souffraient d'autres dirigeants latino-américains.

Selon Nicolas Maduro, les deux attachés militaires de l'armée de l'air américaine à l'ambassade des États-Unis ont tenté "de rechercher des militaires actifs au Venezuela, d'abord pour se renseigner sur la situation des forces armées et (ensuite) pour leur proposer des projets déstabilisateurs".

À l'issue d'une réunion du haut commandement militaire et politique du pays, au palais présidentiel de Miraflores, M. Maduro avait d'abord annoncé l'expulsion - confirmée par les États-Unis- de David Delmonico, alors que le ministre des Affaires étrangères, Elias Jaua, avait signalé plus tard qu'il serait suivi d'un deuxième fonctionnaire, Deblin Costal. L'ambassade des États-Unis à Caracas a toutefois affirmé à l'AFP ne pas avoir connaissance d'un fonctionnaire portant ce nom.

Les "heures les plus difficiles"

Lundi soir, le ministre de la Communication, Ernesto Villegas, avait ravivé l'angoisse des partisans du président en annonçant "une détérioration de la fonction respiratoire (du président) en relation avec son état immuno-dépressif, propre à son état clinique". "Actuellement, il présente une nouvelle et grave infection", avait également précisé le ministre.

Le vice-président, Nicolas Maduro, a reconnu mardi que le Venezuela vivait "ses heures les plus difficiles" depuis la quatrième opération du président, le 11 décembre dernier et a appelé les partisans du président à l'unité face à ceux qui "cherchent à provoquer le chaos pour entraîner une intervention étrangère" au Venezuela.

Avec dépêches

Première publication : 05/03/2013

  • VENEZUELA

    L’état de santé de Chavez se dégrade, les Vénézuéliens veulent la "vérité"

    En savoir plus

  • VENEZUELA

    Hugo Chavez "lutte pour sa vie", selon le vice-président Maduro

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)