Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Libye: "je ne suis pas à vendre"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Morgan Tsvangirai met en garde contre une extension du système Mugabe

En savoir plus

LE DÉBAT

Migrants esclaves en Libye : l'Europe coupable ?

En savoir plus

POLITIQUE

Emmanuel Macron face aux maires : Jacobin ou girondin?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Seal : "C’est un honneur pour moi de chanter des classiques du jazz"

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : une ouverture au tourisme sans danger?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Poutine, maître du jeu en Syrie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le manque de 'culture financière' des Français"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La guerre contre les mutilations génitales

En savoir plus

Moyen-orient

Un ex-soldat de l’Armée rouge, disparu depuis 33 ans, retrouvé en Afghanistan

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/03/2013

Porté disparu depuis 1980, un ancien soldat soviétique a été retrouvé dans l’ouest de l’Afghanistan par un groupe de vétérans russes de la guerre de 1979-1989, a annoncé, lundi 4 mars, l’agence de presse russe Ria Novosti.

Le Russe Bachretdine Chakimov – ou plutôt Sheikh Abdullah, selon son nom afghan –, a troqué sa vie de fusilier d’assaut de l’Armée rouge contre une carrière d’herboriste dans la province afghane de Herat, d’après des informations relayées par l’agence de presse russe Ria Novosti. C’est ce qu’a découvert un groupe de vétérans de la guerre d’Afghanistan, parti enquêter sur les soldats disparus entre 1979 et 1989 lors de l’invasion du pays par l’Union soviétique.

La main et l’épaule tremblantes, cicatrices de ses blessures de guerre, l’ancien combattant est parvenu, dans un russe approximatif, à se remémorer sa ville d’origine - Samarkand, dans l’actuel Ouzbékistan – ainsi que les noms d’anciens compagnons présents sur des photos.

Gravement blessé lors de combats contre les moudjahidine, Chakimov avait été recueilli et soigné par la population locale. Il a par la suite choisi de rester dans le pays. Son épouse est aujourd’hui décédée et il n’a pas d’enfant.

Selon le comité de vétérans, 264 soldats soviétiques, dont la moitié de Russes, sont toujours portés disparus. Durant les années suivant la fin de la guerre, qui a coûté la vie à quelque 15 000 soldats de l’Armée Rouge et plus d’un million d’Afghans, 29 soldats ont été retrouvés. Sept d’entre eux avaient alors décidé de rester dans le pays.

Première publication : 05/03/2013

COMMENTAIRE(S)