Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

SUR LE NET

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La confiance en peau de chagrin"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

"La grève à Air France doit s'arrêter"

En savoir plus

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG se frotte au mythique Ajax

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Zinedine Zidane se verrait bien un jour sélectionneur des Bleus

    En savoir plus

  • Un obus tiré de Gaza vers Israël, le premier depuis la trêve

    En savoir plus

  • Didier Guillaume : "Le Medef se comporte très mal"

    En savoir plus

EUROPE

GDF Suez candidat à la construction d'une centrale nucléaire en Turquie

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/03/2013

Les Japonais Itochu et Mitsubishi, associés de GDF Suez, sont en lice pour la construction d'une deuxième centrale nucléaire en Turquie, située sur la mer Noire. Le coût de cet investissement est estimé entre 20 et 25 milliards de dollars.

Les groupes japonais Itochu et Mitsubishi associés au français GDF Suez ont soumis une offre pour la construction de la deuxième centrale nucléaire de Turquie, ont annoncé mardi les autorités.

L'investissement pour cette installation à Sinop, sur la mer Noire, est estimé à 20-25 milliards de dollars (15-19 milliards d'euros).

La Turquie prévoit la construction de plusieurs réacteurs afin de réduire sa dépendance vis-à-vis des importations de pétrole et de gaz.

Un premier contrat a été attribué au russe Rosatom, qui compte lancer le chantier à la mi-2015 pour une centrale qui entrerait en service en 2019. Cette première centrale,
représentant un investissement de 20 milliards de dollars, sera construite sur le site de Mersin Akkuyu, sur la Méditerranée, avec une capacité installée de 4.800 mégawatts.

Des discussions ont eu lieu entre représentants japonais et turcs la semaine dernière à Ankara en vue d'un accord intergouvernemental concernant la centrale de Sinop, ont indiqué à Reuters des responsables de GDF Suez et du ministère turc de l'Energie.

La Turquie a également engagé des discussions avec des entreprises du Canada, de Corée du Sud et de Chine mais le consortium franco-japonais semble le mieux placé.

"Les discussions ont commencé sur l'offre soumise par le consortium. Les offres sont en cours d'évaluation", a dit un représentant du ministère de l'Energie.

Selon GDF Suez, la centrale de Sinop aura une capacité installée de 5.000 mégawatts.

"Si les discussions avec le ministère de l'Energie concernant la centrale de Sinop ne débouchent pas, le même consortium se portera candidat pour la construction d'une
troisième centrale", a dit le représentant du groupe français.

La France, leader du nucléaire en Europe, ne cache pas son intérêt pour le programme turc, et le sujet a été évoqué en janvier lors d'une visite à Ankara de la ministre au Commerce extérieur Nicole Bricq.

Le gouvernement turc avait auparavant tourné le dos aux groupes français pour protester contre l'adoption en France d'une loi pénalisant la négation du génocide arménien, loi finalement abandonnée en février 2012 après avoir été invalidée par le Conseil constitutionnel.
 

Reuters

Première publication : 05/03/2013

  • UKRAINE

    Accident à Tchernobyl : Vinci et Bouygues évacuent leurs employés "par précaution"

    En savoir plus

  • ÉNERGIE

    Le Niger veut renégocier le prix de son uranium avec Areva

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)