Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les boîtes noires vont être analysées au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

Culture

Jérôme Savary, homme de théâtre loufoque et burlesque, s'éteint à 70 ans

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Priscille LAFITTE

Dernière modification : 05/03/2013

Le metteur en scène Jérôme Savary, adepte du théâtre populaire et auteur de nombreuses adaptations d’opéra et de théâtre, est mort lundi d’un cancer à l'hôpital franco-britannique de Levallois-Perret.

Homme de spectacle, amateur de cabarets au verbe haut et des opérettes enflammées, Jérôme Savary est mort lundi 4 mars au soir à l’âge de 70 ans. L’homme, boulimique de comédies musicales, de cirque et de théâtre populaire, défendait une certaine idée de la démocratisation de la culture.

Jérôme Savary commence par faire mouche dans les années 1960, quand il monte la Compagnie du Magic Circus. Ce mélange de théâtre, de cirque et de music-hall détonne dans le monde cloisonné du spectacle français. C’est avec le Grand Magic Circus qu’une troupe comme le prestigieux Cirque Plume avoue avoir découvert qu’on "pouvait s'amuser au théâtre".

Né le 27 juin 1942 à Buenos Aires, en Argentine, Jérôme Savary s’adonne à la mise en scène avec l’obsession de dépoussiérer de nombreux opéras et opérettes, quitte à se démarquer du livret d’origine. Il s’attaque ainsi à Offenbach ("La Belle Hélène", "La Périchole", "La Veuve joyeuse", "La Vie parisienne",  "Le Voyage dans la lune") mais aussi au "Rigoletto" de Verdi ou au "Barbier de Séville" de Rossini.

Loufoque dans ses choix de mises en scène, bouffon et parfois racoleur, Jérôme Savary devient un style à part entière, invité sur les plus grandes scènes (Avignon, Opéra Bastille, Chorégies d’Orange). L’homme marque chaque théâtre par lequel il passe : lorsqu’il prend la direction du Centre dramatique de Lyon, où il crée "Le Bal des Cocus" (1987), puis la direction du Théâtre national de Chaillot, où il monte tour à tour "La Nuit des rois" de William Shakespeare, "Le Bourgeois gentilhomme" de Molière ou encore "Cyrano de Bergerac" d’Edmond Rostand. Dans les années 2000, il appose sa patte à chaque production de l’Opéra Comique, où il met en scène l’une de ses muses, Arielle Dombasle.

Si le public est au rendez-vous – quoi que, sa mise en scène du "Tartarin de Tarascon", d'Alphonse Daudet fait un bide d’audience lors de sa diffusion fin décembre sur France Télévisions -, la critique théâtrale et musicale le sera de moins en moins. À croire que les gaudrioles de l’homme au cigare scotché aux lèvres avaient fini par lasser.

À l’annonce de sa mort, les hommages pleuvent sur Twitter pour saluer le "déconneur" et le "funambule".

Première publication : 05/03/2013

  • THÉÂTRE

    Darina al-Joundi ou l'hymne à la France républicaine et laïque

    En savoir plus

  • Patrick Chesnais dans la peau du "Tartuffe"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)