Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle en Côte d'Ivoire : le soutien de Bédié est une "trahison" selon Bertin

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

MODE

Fashion week : promenade pour un objet d’exception

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Leïla Bekhti

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande : un sursaut possible ?

En savoir plus

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy fait son retour en politique... sur Facebook

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de la Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse: les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Euro-2020 : la finale de l'"Euro pour l’Europe" à Wembley

    En savoir plus

  • Corruption : amende record pour le géant pharmaceutique GSK

    En savoir plus

  • Le Paris des Arts de Leïla Bekhti

    En savoir plus

  • Après le "non" de l’Écosse, la Catalogne prépare son propre référendum

    En savoir plus

  • Ebola : l'infirmière française contaminée reçoit un traitement expérimental

    En savoir plus

Afrique

Nouvelle nuit de violences et de pillages à Conakry

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/03/2013

Quelques heures après la tenue à Conakry d'une réunion censée instaurer un dialogue entre le pouvoir et l'opposition, deux nouvelles personnes ont été tuées lors de violences dans la capitale guinéenne dans la nuit de lundi à mardi.

Deux nouvelles personnes ont été tuées et sept blessées par balles, dans la nuit du lundi 4 au mardi 5 mars, à Conakry, la capitale guinéenne, portant à huit le nombre de morts et à 200 celui des blessés dans des affrontements opposants depuis une semaine les forces de l'ordre à des opposants au président Alpha Condé. Dans différents quartiers de la ville, des tirs ont été entendus pendant plusieurs heures, selon une source hospitalière et des proches de victimes.

Pillages

Des "hommes en uniforme accompagnés de civils" se livraient à des pillages dans des quartiers de la capitale, en majorité habités par des Peuls, dont celui de Cosa, où les morts et les blessés ont été recensés, selon ces mêmes sources. Dans un communiqué publié lundi soir, le gouvernement a par ailleurs fait état d'attaques de domiciles privés, saccagés ou brûlés par des "bandes munies d'armes blanches et de cocktails incendiaires" dans la banlieue de Conakry.

Ces heurts impliqueraient, outre les forces de l'ordre et des opposants, des pillards, des commerçants, des jeunes et des membres de différentes ethnies.

Dominantes dans le pays, les divisions ethniques sont particulièrement fortes entre les Peuls et les Malinkés. Le principal parti d'opposition, l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), est dirigé par un Peul, Cellou Dalein Diallo, rival du président Alpha Condé, un Malinké. Lundi 4 mars, une réunion à Conakry entre le président et les différents acteurs de la vie politique guinéenne a jeté les bases d’un dialogue en vue des législatives prochaines. Maintes fois repoussé, le scrutin, dont la préparation est contestée par l'opposition, est censé avoir lieu le 12 mai, mais certains à la présidence évoquent un nouveau report.

Avec dépêches

Première publication : 05/03/2013

  • GUINÉE

    À Conakry, le gouvernement jette les bases d’un dialogue avec l’opposition

    En savoir plus

  • GUINÉE

    Heurts meurtriers à Conakry à l'approche des législatives de mai

    En savoir plus

  • GUINÉE

    À Conakry, les forces de l'ordre tirent à balles réelles sur la population

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)