Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au Paris-SG

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

Economie

Étrange dialogue entre les Observateurs et "l'armée électronique syrienne"

© Capture d'écran

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/03/2013

Le responsable du site internet des Observateurs de FRANCE 24 a pu entrer en contact, sur Twitter, avec l’”armée électronique syrienne” qui a revendiqué le piratage de deux comptes Twitter de l'entreprise et du site participatif.

L’histoire aurait pu s’arrêter là. Mais après l’épisode, le 4 mars, du piratage du site des Observateurs de FRANCE 24 par l’”armée syrienne électronique”, un étrange dialogue s’est engagé sur Twitter.

Le responsable de cette plateforme participative de la chaîne française d’information en continu, Julien Pain, a tenté, mardi, de rentrer en contact sur le célèbre réseau de microblogging avec ces pirates informatiques qui soutiennent le régime de Bachar el-Assad. Contre toute attente, ils ont répondu.

Au cours de la journée, @_julienpain a tenté d’en savoir plus sur les motivations et l’identité de ces “hackers” qui ont réussi à pirater le site des Observateurs, leur compte Twitter et celui de FRANCE 24 en arabe.

Des échanges qui peuvent, tout d’abord, étonner par leur ton. Ces pirates informatiques qui se disent d’origine syrienne se sont montrés très fiers de leurs prouesses technologiques, parsemant leurs messages de ponctuations empruntées au langage web et geek tels que "LOL" ou des smileys.

#LOL et VPN en Russie

Une légèreté de ton qui tranche avec la gravité des faits. Sur le fond, ces cyber-activistes expliquent qu’ils ont altéré un article sur l’Iran parce qu’il se trouvait en page d’accueil du site des Observateurs et un autre sur la République démocratique du Congo “par erreur”.

Répondant à une question sur leur motivation, le responsable du compte twitter de l’’armée électronique syrienne” reconnaît qu’ils pourraient transmettre le butin de leur cyber-attaque (outre FRANCE 24, ils ont piratés les comptes Twitter de l’AFP Photo et de SkyNews Arabia) aux services secrets syriens. “Who knows...#LOL” ("qui sait, LOL"), répond-il simplement tout en niant être le bras cyber-armé du régime de Bachar al-Assad.

Ces cyber-pirates ont également reconnu, lors de cette discussion, être passés par un hébergeur russe, histoire de rendre plus compliquée toute tentative de remonter à la source. Pour perpétrer leur méfait contre le site des Observateurs et les deux comptes Twitter, ils ont, en outre, utilisé un VPN (Virtual private network) qui leur garantit un certain anonymat sur la Toile.

Première publication : 05/03/2013

  • MÉDIAS

    France 24 attaquée par "l'armée électronique syrienne"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)