Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un mister nobody au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Journée la plus meurtrière à Gaza depuis le début du conflit avec Israël

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Violents combats pour le contrôle d'une base au nord-est de Bagdad

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

Economie

Étrange dialogue entre les Observateurs et "l'armée électronique syrienne"

© Capture d'écran

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/03/2013

Le responsable du site internet des Observateurs de FRANCE 24 a pu entrer en contact, sur Twitter, avec l’”armée électronique syrienne” qui a revendiqué le piratage de deux comptes Twitter de l'entreprise et du site participatif.

L’histoire aurait pu s’arrêter là. Mais après l’épisode, le 4 mars, du piratage du site des Observateurs de FRANCE 24 par l’”armée syrienne électronique”, un étrange dialogue s’est engagé sur Twitter.

Le responsable de cette plateforme participative de la chaîne française d’information en continu, Julien Pain, a tenté, mardi, de rentrer en contact sur le célèbre réseau de microblogging avec ces pirates informatiques qui soutiennent le régime de Bachar el-Assad. Contre toute attente, ils ont répondu.

Au cours de la journée, @_julienpain a tenté d’en savoir plus sur les motivations et l’identité de ces “hackers” qui ont réussi à pirater le site des Observateurs, leur compte Twitter et celui de FRANCE 24 en arabe.

Des échanges qui peuvent, tout d’abord, étonner par leur ton. Ces pirates informatiques qui se disent d’origine syrienne se sont montrés très fiers de leurs prouesses technologiques, parsemant leurs messages de ponctuations empruntées au langage web et geek tels que "LOL" ou des smileys.

#LOL et VPN en Russie

Une légèreté de ton qui tranche avec la gravité des faits. Sur le fond, ces cyber-activistes expliquent qu’ils ont altéré un article sur l’Iran parce qu’il se trouvait en page d’accueil du site des Observateurs et un autre sur la République démocratique du Congo “par erreur”.

Répondant à une question sur leur motivation, le responsable du compte twitter de l’’armée électronique syrienne” reconnaît qu’ils pourraient transmettre le butin de leur cyber-attaque (outre FRANCE 24, ils ont piratés les comptes Twitter de l’AFP Photo et de SkyNews Arabia) aux services secrets syriens. “Who knows...#LOL” ("qui sait, LOL"), répond-il simplement tout en niant être le bras cyber-armé du régime de Bachar al-Assad.

Ces cyber-pirates ont également reconnu, lors de cette discussion, être passés par un hébergeur russe, histoire de rendre plus compliquée toute tentative de remonter à la source. Pour perpétrer leur méfait contre le site des Observateurs et les deux comptes Twitter, ils ont, en outre, utilisé un VPN (Virtual private network) qui leur garantit un certain anonymat sur la Toile.

Première publication : 05/03/2013

  • MÉDIAS

    France 24 attaquée par "l'armée électronique syrienne"

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)