Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

Narendra Modi à la conquête des États-Unis

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Guerre des nerfs"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola : ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

SUR LE NET

Firechat, l'application anti-censure des Hongkongais

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'ai toujours su qu'il serait au rendez-vous"

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

  • Arrestation d’"El H", le baron de la drogue qui valait 5 millions de dollars

    En savoir plus

  • Ebola, EI, coronavirus… La Mecque sous haute surveillance pour le Hadj

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Juppé contre Sarkozy : Chirac choisit son ancien Premier ministre

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy propose un contrat de cinq ans pour les fonctionnaires

    En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

Afrique

Le tribunal administratif du Caire annule les élections législatives

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/03/2013

La justice égyptienne a ordonné mercredi l'annulation des législatives, prévues à partir du 22 avril. Le Front national du salut, principale coalition de l'opposition, avait annoncé son intention de boycotter le scrutin pour manque de transparence.

Le tribunal administratif du Caire a ordonné mercredi l'annulation du décret présidentiel fixant au 22 avril la date du début des élections législatives en Égypte.

La cour a expliqué que le Conseil de la Choura, la Chambre haute du Parlement, n'avait pas renvoyé devant la Haute Cour constitutionnelle la loi électorale amendée pour qu'elle soit une dernière fois examinée avant son adoption.

Les Frères musulmans "respectent" la décision

Les Frères musulmans, dont est issu le président Mohamed Morsi, ont dit "respecter" la décision de la justice. "La présidence respecte la décision du tribunal administratif et n'appellera pas à des élections législatives. Nous sommes dans un système démocratique qui respecte l'État de droit", a déclaré Mohamed Gadallah, conseiller juridique de Mohamed Morsi.

"Ayant dit cela, il y aura un appel de la décision du tribunal par l'Autorité judiciaire d'État qui représente la présidence et le gouvernement, » a-t-il poursuivi, précisant que l'appel s'appuierait sur le fait que les décrets électoraux sont des actes souverains de la présidence et qu'ils ne peuvent pas être remis en cause.

Le leader islamiste avait jusqu’alors plaidé pour la tenue de ces élections, qui, selon lui, mettraient le pays sur le chemin de la stabilité.

Une vision aux antipodes de celle de la principale coalition de l'opposition. Le Front du salut national (FSN) avait, en effet, annoncé qu'elle boycotterait les législatives en raison, notamment, du manque de garanties pour leur transparence. Le scrutin en quatre phases, qui devait initialement commencer le 27 avril, avait été avancé de cinq jours à la demande de la minorité copte, mécontente de voir la date coïncider avec les fêtes de Pâques.

Avec dépêches
 

Première publication : 06/03/2013

  • ÉGYPTE

    Nouveaux affrontements entre la police et des manifestants à Port-Saïd

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Les violences à Port-Saïd ont fait six morts, dont trois policiers

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Les anti-Morsi descendent à nouveau dans la rue

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)