Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le loup et l'agneau"

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au PSG

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

Afrique

Le tribunal administratif du Caire annule les élections législatives

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/03/2013

La justice égyptienne a ordonné mercredi l'annulation des législatives, prévues à partir du 22 avril. Le Front national du salut, principale coalition de l'opposition, avait annoncé son intention de boycotter le scrutin pour manque de transparence.

Le tribunal administratif du Caire a ordonné mercredi l'annulation du décret présidentiel fixant au 22 avril la date du début des élections législatives en Égypte.

La cour a expliqué que le Conseil de la Choura, la Chambre haute du Parlement, n'avait pas renvoyé devant la Haute Cour constitutionnelle la loi électorale amendée pour qu'elle soit une dernière fois examinée avant son adoption.

Les Frères musulmans "respectent" la décision

Les Frères musulmans, dont est issu le président Mohamed Morsi, ont dit "respecter" la décision de la justice. "La présidence respecte la décision du tribunal administratif et n'appellera pas à des élections législatives. Nous sommes dans un système démocratique qui respecte l'État de droit", a déclaré Mohamed Gadallah, conseiller juridique de Mohamed Morsi.

"Ayant dit cela, il y aura un appel de la décision du tribunal par l'Autorité judiciaire d'État qui représente la présidence et le gouvernement, » a-t-il poursuivi, précisant que l'appel s'appuierait sur le fait que les décrets électoraux sont des actes souverains de la présidence et qu'ils ne peuvent pas être remis en cause.

Le leader islamiste avait jusqu’alors plaidé pour la tenue de ces élections, qui, selon lui, mettraient le pays sur le chemin de la stabilité.

Une vision aux antipodes de celle de la principale coalition de l'opposition. Le Front du salut national (FSN) avait, en effet, annoncé qu'elle boycotterait les législatives en raison, notamment, du manque de garanties pour leur transparence. Le scrutin en quatre phases, qui devait initialement commencer le 27 avril, avait été avancé de cinq jours à la demande de la minorité copte, mécontente de voir la date coïncider avec les fêtes de Pâques.

Avec dépêches
 

Première publication : 06/03/2013

  • ÉGYPTE

    Nouveaux affrontements entre la police et des manifestants à Port-Saïd

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Les violences à Port-Saïd ont fait six morts, dont trois policiers

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Les anti-Morsi descendent à nouveau dans la rue

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)