Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Valls à la chasse aux milliards

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le retour de Wade à Dakar : La polémique enfle

En savoir plus

DÉBAT

Plan d'économies de Valls : la France sur la voie de la stabilité ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Plan d'économies de Valls : la France sur la voie de la stabilité ? (Partie 1)

En savoir plus

SUR LE NET

Ukraine : une carte de visite détournée sur Twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes : toujours les mêmes ?

En savoir plus

FOCUS

Copenhague veut gérer la distribution de cannabis

En savoir plus

DÉBAT

Fatah / Hamas : Peut-on croire à la réconciliation ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Économies : le plan Valls fait débat au sein de la majorité

En savoir plus

  • Les îles Senkaku "couvertes" par le traité de défense entre le Japon et les États-Unis

    En savoir plus

  • RD Congo : plus de 50 morts dans un accident de train

    En savoir plus

  • Cinéma : “Noor”, le transsexuel pakistanais qui voulait redevenir un homme

    En savoir plus

  • Les frères ennemis Hamas et Fatah scellent leur réconciliation

    En savoir plus

  • Ligue des champions : avantage pour le Real Madrid vainqueur du Bayern Munich

    En savoir plus

  • Pour Tony Blair, le véritable ennemi de l’Occident est l’islam radical

    En savoir plus

  • Deux policiers tués à Nairobi dans un attentat à la voiture piégée

    En savoir plus

  • Thomas Piketty, l'économiste français superstar outre-Atlantique

    En savoir plus

  • Djihadistes français en Syrie : le réveil tardif de la France

    En savoir plus

  • Erdogan présente ses condoléances aux petits-enfants d'Arméniens tués en 1915

    En savoir plus

  • Un entraîneur de foot français porte plainte contre l’émir du Qatar

    En savoir plus

  • Le mariage pour tous fête son premier anniversaire

    En savoir plus

  • Le patron du Facebook russe s’exile pour échapper à l'œil de Moscou

    En savoir plus

  • Pourquoi Kiev peine à relancer son offensive anti-séparatiste

    En savoir plus

  • Ces islamistes du Mujao qui considèrent la France comme leur ennemie

    En savoir plus

  • Le Brésil organise un sommet de l'Internet pour l'ère post-Snowden

    En savoir plus

  • La Game Boy, pop star des années 90, fête ses 25 ans

    En savoir plus

  • En images : scènes de guerre urbaine à Copacabana

    En savoir plus

EUROPE

Berlusconi condamné à un an de prison pour violation du secret de l'instruction

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/03/2013

L'ancien président du Conseil italien, Silvio Berlusconi, a été condamné à un an de prison par le tribunal de Milan pour violation du secret de l'instruction dans un scandale bancaire. L'affaire remonte à l'année 2005.

L'ex-chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi a été condamné jeudi à un an de prison en première instance dans le procès sur le rachat d'une banque dans lequel il était accusé d'avoir violé le secret de l'instruction, un jugement dont il fera très probablement appel.

Il s'agit du premier de trois verdicts attendus ce mois-ci pour le Cavaliere, les deux autres concernant le procès en appel pour fraude fiscale (Mediaset) où il a été condamné à un an en première instance en octobre dernier, et celui en première instance pour prostitution de mineure et abus de pouvoir (Rubygate).

Le recours en appel est suspensif de la peine en Italie tout comme le recours ultérieur éventuel devant la Cour de Cassation, presque systématique dans la péninsule. Pour les peines inférieures à deux ans et quand le condamné a plus de 75 ans, il ne va généralement pas en prison mais il peut être assigné à résidence ou confié aux services sociaux.

Dans cette affaire, l'ancien chef du gouvernement italien est jugé pour la publication illégale fin 2005 dans un journal de son groupe (Il Giornale) d'une écoute téléphonique entre le chef de la gauche à l'époque, Piero Fassino, et le président de l'assureur Unipol, Giovanni Consorte, alors que cette compagnie avait lancé une OPA sur la banque BNL. Dans la conversation, M. Fassino déclarait à M. Consorte: "Maintenant nous avons une banque".

Selon l'accusation, la décision de publier cette écoute avait été prise lors d'une rencontre entre M. Berlusconi et son frère Paolo propriétaire du Giornale le 24 décembre 2005 à Arcore, villa du Cavaliere près de Milan. Le parquet avait requis trois ans et trois mois de réclusion contre Paolo Berlusconi qui a été condamné à deux ans et trois mois.

Selon le parquet, l'affaire "ne consiste pas seulement en une fuite d'informations" mais avait porté préjudice à "Fassino, à l'époque chef de l'opposition", et ce, quelques mois avant les législatives de 2006 remportées de justesse par la gauche qui était avant l'affaire Unipol largement en tête dans les sondages.

Le 20 décembre, le Parquet avait requis un an de réclusion à l'encontre du Cavaliere. Celui-ci avait obtenu à la mi-janvier le report à début mars du verdict dans cette affaire, parce qu'il menait le centre droit dans la campagne (sa sixième en 14 ans) pour les législatives des 24/25 février.

L'un des avocats historiques de M. Berlusconi a affirmé qu'il n'y avait ni les éléments ni les preuves pour condamner l'ex-Premier ministre. En outre, il a rappelé aux journalistes que l'un des juges qui a prononcé jeudi le verdict fait l'objet d'une demande de récusation (rejetée en appel) actuellement examinée par la Cour de cassation. "Si ce recours était accueilli, la sentence (de ce jeudi, ndlr) serait annulée", a-t-il dit.

"C'est la première fois qu'on condamne quelqu'un pour violation du secret d' l'instruction", a déploré l'avocat.

L'un des proches de M. Berlusconi, Sandro Bondi, a prédit une "rébellion contre cette manière d'administrer la justice".

Il a martelé que le secret de l'instruction en Italie n'est absolument pas respecté et que M. Berlusconi est victime d'une injustice.

Michaela Biancofiore, l'une des "amazones" de Berlusconi (partisanes invétérées) a dénoncé "une volonté d'assassinat politique".

Le PDL de Silvio Berlusconi a annoncé une grande manifestation le 23 mars présentée par les médias italiens comme visant les juges.

AFP

Première publication : 07/03/2013

  • ITALIE

    Les électeurs silencieux de Silvio Berlusconi

    En savoir plus

  • ITALIE

    Berlusconi dégaine son arme médiatique et tire sur une taxe impopulaire

    En savoir plus

  • ITALIE

    Berlusconi loue Mussolini en marge des commémorations de la Shoah

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)