Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

Asie - pacifique

Le Conseil de sécurité de l'ONU adopte de nouvelles sanctions contre Pyongyang

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/03/2013

Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord, en réaction à un nouvel essai nucléaire qu'elle a effectué au mois de février. Pyongyang avait auparavant menacé Washington d'une frappe nucléaire "préventive".

Le Conseil de sécurité de l'ONU a décidé jeudi d'imposer une nouvelle série de sanctions, notamment financières, à la Corée du Nord, en réaction au troisième essai nucléaire mené en février par Pyongyang.

La résolution du Conseil, proposée par plusieurs pays (dont les Etats-Unis, le Royaume Uni, la Corée du Sud et la France) et adoptée à l'unanimité de ses 15 membres, s'efforce de tarir les sources de financement utilisées par Pyongyang pour nourrir ses ambitions militaires et balistiques. Elle met sous surveillance les diplomates nord-coréens et élargit une liste noire de particuliers et entreprises soumis à des gels d'avoirs ou à des interdictions de voyager.

Elle définit plus précisément une série de produits de luxe que les dignitaires du régime communiste ne seront pas autorisés à se procurer et rend obligatoires des inspections de cargaisons suspectes en provenance ou à destination de la Corée du Nord.

Les 15 pays membres du Conseil manifestent "la plus grande inquiétude" face au dernier essai nucléaire nord-coréen mené le 12 février, le troisième après ceux de 2006 et 2009. Ils se disent prêts à prendre "d'importantes mesures supplémentaires", non précisées, si Pyongyang procède à un nouvel test de bombe atomique ou à un nouveau tir de fusée.

Sans attendre le vote à l'ONU, la Corée du Nord a poursuivi l'escalade verbale, accusant les Etats-Unis de vouloir déclencher une guerre atomique et menacé Washington d'une frappe nucléaire "préventive".

Pyongyang avait déjà fait monter la tension mardi en menaçant de dénoncer l'accord d'armistice mettant fin à la guerre de Corée en 1953.

Les précédents tirs de fusée ou de missiles et essais nucléaires de la Corée du Nord lui ont déjà valu une série de sanctions internationales depuis 2006.

AFP

Première publication : 07/03/2013

  • INTERNET

    3G : le petit bond en avant technologique de la Corée du Nord

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    Le Conseil de sécurité condamne l'essai nucléaire de la Corée du nord

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    Tollé international après le troisième essai nucléaire nord-coréen

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)