Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Retour sur les temps forts de l’année 2014

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un troisième Bush à la Maison Blanche ?"

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

Afrique

Deux Britanniques brièvement enlevés dans le Sinaï par des Bédouins

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/03/2013

Un couple de Britanniques a été enlevé dans le Sinaï égyptien, jeudi, par des Bédouins armés, avant d'être rapidement libéré. La police n'a donné aucun détail sur les conditions de leur libération.

Un couple de Britanniques a été enlevé jeudi par des Bédouins dans la péninsule égyptienne du Sinaï, avant d'être rapidement relâché suite à des négociations avec les services de sécurité, a-t-on appris de source policière.

"Ils ont été relâchés et sont repartis vers l'endroit où ils logent", a déclaré à l'AFP un haut responsable de la police du Sinaï, Magdi Moussa.

Selon la télévision d'Etat, il s'agit du directeur d'une compagnie pétrolière étrangère en Egypte et de son épouse.

Les deux Britanniques ont été enlevés devant une banque où ils venaient de changer de l'argent, alors qu'ils se dirigeaient vers la station balnéaire de Charm el-Cheikh, selon un autre responsable de la sécurité.

Les ravisseurs ont fait savoir à des journalistes qu'ils réclamaient la libération de quatre personnes arrêtées pour trafic d'armes. La police n'a pas donné de détails sur la négociation.

A Londres, avant l'annonce de la libération, un porte-parole du ministère britannique des Affaires étrangères a dit à l'AFP être en train de vérifier ces informations.

"Nous sommes au courant des informations là-dessus et nous sommes en train de les vérifier pour clarifier la situation. Nous appelons à la retenue en raison de la sensibilité de l'incident", a-t-il dit.

Les enlèvements d'étrangers contre rançon ou pour obtenir la libération de Bédouins emprisonnés se sont multipliés aux cours des deux dernières années dans le Sinaï, à la faveur d'une détérioration de la sécurité qui a suivi la chute de Hosni Moubarak début 2011.

De nombreuses ambassades déconseillent formellement à leurs ressortissants de se rendre dans cette région troublée sauf motif professionnel impérieux, ou de se cantonner aux grandes stations balnéaires qui jalonnent la côte.

AFP

Première publication : 07/03/2013

  • SYRIE

    Une vingtaine d'observateurs de l'ONU capturés par des rebelles syriens

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Nouveaux affrontements entre la police et des manifestants à Port-Saïd

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)