Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

Afrique

Deux Britanniques brièvement enlevés dans le Sinaï par des Bédouins

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/03/2013

Un couple de Britanniques a été enlevé dans le Sinaï égyptien, jeudi, par des Bédouins armés, avant d'être rapidement libéré. La police n'a donné aucun détail sur les conditions de leur libération.

Un couple de Britanniques a été enlevé jeudi par des Bédouins dans la péninsule égyptienne du Sinaï, avant d'être rapidement relâché suite à des négociations avec les services de sécurité, a-t-on appris de source policière.

"Ils ont été relâchés et sont repartis vers l'endroit où ils logent", a déclaré à l'AFP un haut responsable de la police du Sinaï, Magdi Moussa.

Selon la télévision d'Etat, il s'agit du directeur d'une compagnie pétrolière étrangère en Egypte et de son épouse.

Les deux Britanniques ont été enlevés devant une banque où ils venaient de changer de l'argent, alors qu'ils se dirigeaient vers la station balnéaire de Charm el-Cheikh, selon un autre responsable de la sécurité.

Les ravisseurs ont fait savoir à des journalistes qu'ils réclamaient la libération de quatre personnes arrêtées pour trafic d'armes. La police n'a pas donné de détails sur la négociation.

A Londres, avant l'annonce de la libération, un porte-parole du ministère britannique des Affaires étrangères a dit à l'AFP être en train de vérifier ces informations.

"Nous sommes au courant des informations là-dessus et nous sommes en train de les vérifier pour clarifier la situation. Nous appelons à la retenue en raison de la sensibilité de l'incident", a-t-il dit.

Les enlèvements d'étrangers contre rançon ou pour obtenir la libération de Bédouins emprisonnés se sont multipliés aux cours des deux dernières années dans le Sinaï, à la faveur d'une détérioration de la sécurité qui a suivi la chute de Hosni Moubarak début 2011.

De nombreuses ambassades déconseillent formellement à leurs ressortissants de se rendre dans cette région troublée sauf motif professionnel impérieux, ou de se cantonner aux grandes stations balnéaires qui jalonnent la côte.

AFP

Première publication : 07/03/2013

  • SYRIE

    Une vingtaine d'observateurs de l'ONU capturés par des rebelles syriens

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Nouveaux affrontements entre la police et des manifestants à Port-Saïd

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)