Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

MODE

Jean-Marc Loubier, sacs et souliers

En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Les séparatistes de l'est de l'Ukraine rejettent l'accord conclu à Genève

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Arrestation du capitaine du ferry naufragé en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

  • Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas

    En savoir plus

  • La Russie "ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, démissionne

    En savoir plus

  • Au moins 12 morts dans l'avalanche la plus meurtrière de l'Everest

    En savoir plus

  • En Inde, des votes à vendre

    En savoir plus

  • Près de 60 morts dans l'attaque d’une base de l’ONU au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

SPORT

Rugby : la France en Irlande pour sauver l'honneur

© afp

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/03/2013

Après trois défaites en autant de matches dans ce Tournoi des VI Nations, la France doit réagir à Dublin face à l’Irlande sous peine de voir se profiler "la cuillère de bois", dernière place dans la compétition. Une première depuis 1957 !

Soigner une confiance en berne, sauver l'honneur et retrouver quelques certitudes dans le jeu seront les modestes objectifs du XV de France en Irlande samedi (18h00, heure française), dans un Tournoi des six nations où il a abandonné toute prétention après trois défaites en trois matches.

Défait successivement en Italie (23-18), contre le Pays de Galles (16-6), puis en Angleterre (23-13), le XV de France a touché le fond aussi vite qu'il avait atteint les sommets, après les trois victoires de novembre (Australie, Argentine, Samoa).

Les ingrédients n'ont pourtant pas changé, mêmes joueurs, même encadrement, mais la confiance n'y est plus. En plein doute, l'équipe de France voit désormais une première cuillère de bois depuis 1957 lui tendre les bras.

Il y a donc péril en la demeure et deux cartouches seulement pour laver l’affront : face à l'Irlande samedi puis contre l'Ecosse le 16 mars au Stade de France. Mieux vaut viser juste dès samedi à Lansdowne Road, quitte à "gagner même 3-0", dixit le manager Philippe Saint-André, prêt à signer "tout de suite" pour regoûter au succès.

"Forcer le destin"

Apparu marqué au lendemain du revers en Angleterre, Saint-André tâtonne encore pour retrouver la formule gagnante, même s'il a vu une progression certaine dans le jeu. Après avoir remanié la moitié de son XV de départ pour l'Angleterre, il a modifié encore trois éléments : l'ouvreur et buteur Frédéric Michalak fait son retour à la charnière, associé pour la deuxième fois de sa carrière à Morgan Parra ; au centre, Florian Fritz relègue Mathieu Bastareaud sur le banc ; Maxime Médard, un an après avoir quitté les Bleus sur une grave blessure à un genou, prend place à l'aile.

Pour le reste, pas de bouleversement. "PSA" n’a pas touché à son paquet d'avants "très performant en conquête pendant une heure contre l'Angleterre".

Symbole de stabilité et de simplicité, la troisième ligne composée de Thierry Dusautoir, Louis Picamoles et Yannick Nyanga sera entièrement toulousaine et la "poutre" du pack sera un autre Toulousain, le deuxième ligne Yoann Maestri.

Tout aussi toulousain sera le triangle arrière Vincent Clerc et Maxime Médard aux ailes et Yoann Huget en n°15. Enfin, un autre Toulousain, le centre Florian Fritz viendra compléter une ligne dont la seule exception sera le Clermontois Wesley Fofana.

Leur incombera la tâche de "forcer le destin" pour "réapprendre à gagner des matches", selon PSA, qui n'a cessé de déplorer le manque de réalisme de ses hommes. Surtout, il sera crucial de ne pas "perdre le fil", comme cela a été le cas lors des précédents matches.

Dernière pour O'Driscoll à Dublin

Instiller le doute à l'adversaire sera une des clés du match car l'équipe d'Irlande a également quelques fantômes prêts à surgir, alors qu'elle n'a gagné aucune de ses cinq dernières confrontations face à la France.

Le XV du Trèfle a entamé le Tournoi pied au plancher avec une victoire (30-22) face au Pays de Galles. Mais derrière le score se cachent en réalité 45 premières minutes de grande qualité puis un affaissement dont il ne s'est jamais vraiment remis.

Malgré des trésors de courage, les hommes de Declan Kidney n'ont pu empêcher la victoire de l'Angleterre à Dublin (12-6) la semaine suivante. Au-delà de la défaite, la cohorte de blessures, notamment celle de l'ouvreur Jonathan Sexton, a été le plus préjudiciable à l'équipe, maîtresse du ballon mais encore battue en Ecosse (12-8) le 24 février.

C'est aussi un sursaut d'orgueil qui est attendu par les 51 000 spectateurs de Lansdowne Road. Car comment imaginer que le centre Brian O'Driscoll (34 ans, 123 sél) ne quitte tête basse la pelouse, pour ses adieux à Dublin vêtu d'un maillot vert qu'il a su tant faire briller ?

Irlande : Kearney - McFadden, B. O'Driscoll, Marshall, Earls - (o) Jackson, (m) Murray - O'Brien, Heaslip (cap), O'Mahony - Ryan, McCarthy - Ross, Best, Healy

France : Huget - Clerc, Fritz, Fofana, Médard - (o) Michalak, (m) Parra - Dusautoir (cap.), Picamoles, Nyanga - Maestri, Samson - Mas, Kayser, Domingo

Remplaçants

Irlande : Cronin, Kilcoyne, Archer, O'Callaghan, Henderson, Reddan, Madigan, Fitzgerald

France : Guirado, Debaty, Ducalcon, Vahaamahina, Claassen, Machenaud, Trinh-Duc, Bastareaud

Avec dépêches

Première publication : 08/03/2013

  • RUGBY

    Tournoi des VI nations : le XV de France battu pour la troisième fois

    En savoir plus

  • RUGBY

    Tournoi des VI nations : deuxième victoire de l'Angleterre en Irlande

    En savoir plus

  • RUGBY

    Tournoi des VI nations : le XV de France s'incline face aux Gallois

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)