Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

MODE

Jean-Marc Loubier, sacs et souliers

En savoir plus

FOCUS

Bosnie-Herzégovine : les "plénums citoyens" vont-ils passer à l'heure du printemps ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Orchestre national de Barbès : le collectif survolté joue sa "Dame de coeur"

En savoir plus

BILLET RETOUR

Prijedor : les survivants contre l’oubli

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Accueil mitigé du "Twitter chinois"

En savoir plus

REPORTERS

En Inde, des votes à vendre

En savoir plus

  • En direct : Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas

    En savoir plus

  • La Russie "ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, démissionne

    En savoir plus

  • Au moins 12 morts dans l'avalanche la plus meurtrière de l'Everest

    En savoir plus

  • En Inde, des votes à vendre

    En savoir plus

  • Près de 60 morts dans l'attaque d’une base de l’ONU au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Naufrage du ferry sud-coréen : le capitaine recherché

    En savoir plus

  • Accord à Genève : l’est de l’Ukraine encore loin de la "désescalade"

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

Afrique

Reportage : briser le silence pour les victimes de viols au Nord-Mali

©

Vidéo par Philomène REMY , Julien SAUVAGET

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/03/2013

Les femmes ont été parmi les plus touchées par le conflit qui a secoué le Nord-Mali, où des groupes armés terrorisaient la population en pratiquant des viols. Traumatisées par ces violences, beaucoup de victimes hésitent encore à parler.

Depuis le début du conflit qui a éclaté dans le nord du Mali il y a un an, les femmes et les filles sont la cible régulière de violences et d'agressions sexuelles. Beaucoup d'entre elles ont d'ailleurs choisi de fuir la région.

"On n'a pas couru à cause de la mort, à cause des rebelles ou à cause des fusils. On a couru à cause de notre dignité. Ce sont des gens qui violent même des vieilles femmes et, à plus forte raison, des jeunes filles", témoigne Bintou Guiteye de l'Association des femmes de Bourem.

Les rescapées de ce calvaire sont désormais hantées par ce qu’elles ont subi. Elles sont également très souvent rejetées par leurs familles et stigmatisées par le reste de la société.

"C'est devenu un tabou, une honte même pour les parents... Même si la jeune fille veut parler, les parents disent qu'elle ne doit pas", explique ainsi Aissa Maiga, une déplacée de la ville de Bourem.

Retrouver leur dignité

En raison de ce silence, il est difficile de déterminer l’ampleur de ces agressions. Des associations se sont ainsi formées pour aider les victimes à s’exprimer et déclarer les viols qu’elles ont subis. La "Commission dialogue et réconciliation", qui doit être mis en place dans les prochains jours, doit également permettre de répertorier les violations des droits de l’Homme commises dans le nord du Mali.

Pour le ministre de la Fonction publique, Mamadou Namory Traoré, il s'agit d'une priorité du gouvernement : "Dans tous les cas, cette commission ne va pas laisser tomber ces femmes. Elle va faire tout ce qui est en son pouvoir pour les aider à recouvrer leur dignité à obtenir justice pour le très grand mal qui leur a été fait".
 

Première publication : 08/03/2013

  • FRANCE

    Un djihadiste français présumé interpellé au Mali, un autre expulsé vers la France

    En savoir plus

  • MALI

    Reportage exclusif : au cœur du sanctuaire djihadiste des Ifoghas

    En savoir plus

  • MALI

    Visite surprise de Jean-Yves Le Drian au Nord-Mali

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)