Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les boîtes noires vont être analysées au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

FRANCE

Pour NKM, "Ségolène Royal en est à attendre que son ex la nomme quelque part"

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/03/2013

Pour le "Parisien Magazine", Nathalie Kosciusko-Morizet revient, ce vendredi, sur son parcours politique. Au détour d'une question posée sur Ségolène Royal, l'élue UMP décoche une pique en direction de l'ex-épouse du président François Hollande.

Si Nathalie Kosciusko-Morizet voulait que l'on parle d'elle, l'effet est réussi. La candidate UMP à la primaire pour les élections municipales de 2014 à Paris a affirmé, dans une interview accordée au "Parisien Magazine" à paraître ce vendredi, que "Ségolène Royal en est à attendre que son ex la nomme quelque part, c'est très rude".

Tout au long de l'entretien, NKM, comme on la nomme, évoque son parcours de femme politique et de féministe, à l'occasion de la journée internationale de la femme. À la question "quel regard portez-vous sur le sort de Ségolène Royal, candidate à la présidentielle en 2007 ?"  L'élue de l'Essonne répond : "il y a quelque chose de très rude dans son parcours. Elle s'est construite politiquement en parallèle à François Hollande, et l’issue n’a pas été en sa faveur. Je pense qu’elle méritait mieux que ce lot de consolation incongru", ajoute l'ex-porte-parole de la campagne de Nicolas Sarkozy pour la présidentielle de 2012.

Entre la plainte et le conseil, NKM poursuit en affirmant : "Elle en est à attendre que son ex la nomme quelque part. Or, le premier trésor pour une femme, c’est son autonomie. Il ne faut jamais dépendre d’un homme, ni procéder de lui", avance encore la candidate à la mairie de Paris.

Nathalie Kosciusko-Morizet affirme que "ce souci d'indépendance guide tous [s]es choix". "Je ne suis ni héritière, ni rentière, ni la dauphine, ni la protégée de quiconque", fait-elle valoir, dans une pique à sa rivale socialiste Anne Hidalgo, désignée comme candidate à Paris par l'actuel maire PS de la capitale, Bertrand Delanoë.

Par ailleurs, NKM assure avoir souffert de machisme au gouvernement. "J'ai fait deux bébés et j'ai eu droit à deux rétrogradations", dit-elle.

La femme politique met enfin en garde contre le retour du sexisme. "Il y a plus de femmes en politique qu'il y a 15 ans, mais il ne faut pas s'arrêter aux symboles. Le sexisme fait un retour remarqué à l'école", soutient-elle.

Avec dépêches

Première publication : 08/03/2013

  • FRANCE

    Nathalie Kosciusko-Morizet annonce sa candidature à la mairie de Paris

    En savoir plus

  • FRANCE

    UMP : NKM, Guaino et Le Maire ne brigueront pas la présidence

    En savoir plus

  • FRANCE

    Nathalie Kosciusko-Morizet brigue officiellement la présidence de l'UMP

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)