Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

La sentence de Pistorius est-elle "satisfaisante" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Prisonnier Pistorius"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Mort d'un patron baroque"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Quel(s) patron(s) pour Total ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Christophe de Margerie, entre hommages et polémiques

En savoir plus

DÉBAT

Les patrons de l'énergie française à l'heure de la transition

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

EUROPE

Le conclave pour l'élection du nouveau pape débutera mardi 12 mars

© AFP

Vidéo par France 2

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/03/2013

Le Vatican a fixé au mardi 12 mars l'ouverture du conclave devant désigner le successeur du pape Benoît XVI, au cinquième jour de réunions préparatoires secrètes des cardinaux.

La date a été fixée au 12 mars. Le conclave qui élira le successeur de Benoît XVI après sa démission historique s'ouvrira mardi après-midi, a annoncé le Vatican, vendredi 8 mars. Au cinquième jour de réunions préparatoires secrètes, les 115 cardinaux âgés de moins de 80 ans - l’âge limite pour pouvoir être électeur – pourront ainsi participer au vote.

Le matin même, sera célébrée dans la Basilique Saint-Pierre la messe "pro eligendo pontifice" puis "dans l'après-midi l'entrée des cardinaux en conclave", a précisé le Vatican.

Alors qu’habituellement un délai de 15 jours doit être respecté à partir du moment où le trône de Saint Pierre est laissé vacant – ce qui est le cas depuis le 28 février -, le pape Benoît XVI avait émis un décret ("motu proprio") avant sa démission autorisant les cardinaux à "anticiper le conclave", "une fois que tous les cardinaux électeurs sont présents".

Une condition requise depuis jeudi soir : les 115 cardinaux électeurs appelés à choisir le nouveau chef d'une Eglise de plus d'un milliard de fidèles, sont en effet tous arrivés à Rome.

Coupés du monde

Dans l'enceinte du Vatican, les cardinaux, qui devront tirer au sort pour savoir quelle chambre de l'hôtel leur sera attribuée, seront mis au secret et isolés du reste du monde pendant tout le conclave.

Ainsi, interdiction formelle leur est faite d'avoir des contacts extérieurs, que ce soit par courriels ou par téléphone. Des systèmes de brouillage ont été installés autour de la chapelle Sixtine et autour de l'hôtel pour empêcher les écoutes et les communications par téléphone portable.

Une élection à la durée indéterminée

Le futur pape, pour être élu, devra recueillir une majorité des deux-tiers des suffrages, soit 77 votes au moins. Un seul scrutin devrait avoir lieu lors de la première journée de ce conclave et si aucun vainqueur n'est proclamé, les journées suivantes pourraient être occupées par quatre tours de scrutin. Si la durée du conclave ne peut donc pas être anticipée de manière précise, les cardinaux ont néanmoins affiché leur intention de le tenir dans un délai restreint afin de pouvoir regagner leur diocèse avant les fêtes de Pâques.

"Cela fait dix jours que j'ai quitté mon diocèse et comme le dit la vieille chanson, 'je veux rentrer à la maison'", a commenté le cardinal américain Tim Dolan sur son blog vendredi.

En 2005, Joseph Ratzinger avait été désigné en 24 heures tandis que huit tours de scrutin étalés sur trois jours avaient été nécessaires pour faire émerger le nom de Karol Wojtyla, futur Jean-Paul II en 1978.

Avec dépêches


 

Première publication : 08/03/2013

  • VATICAN

    Le faux évêque qui voulait s'introduire parmi les cardinaux du conclave

    En savoir plus

  • VATICAN

    Élection du nouveau pape : les réunions préparatoires au conclave ont commencé

    En savoir plus

  • RELIGION

    Benoît XVI devient "pape émérite", cohabitation inédite en vue au Vatican

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)