Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Quand Manuel Valls tente de faire disparaître ses tweets

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Exclusivité France 24 : Laurent Fabius s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

SUR LE NET

Transparence de la vie publique : la France rattrape son retard

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Simon Serfaty, professeur en relations internationales

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile dénonce les incursions russes en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'agneau russe"

En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Les troupes ukrainiennes abandonnent l'aéroport de Lougansk

    En savoir plus

  • République centrafricaine : les ravages de la haine

    En savoir plus

  • Webdoc : "Le Grand incendie" primé à Visa pour l'image

    En savoir plus

  • Des manifestants investissent le siège de la télévision d'État à Islamabad

    En savoir plus

  • Embargo russe : les producteurs français redoutent la concurrence polonaise

    En savoir plus

  • Importante victoire de l’armée irakienne face aux jihadistes de l’EI

    En savoir plus

  • Ligue 1 : le PSG frappe fort, Bordeaux lève le pied

    En savoir plus

  • Quand des selfies volés de stars nues enflamment la Toile

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine évoque la création d’un État dans l’est de l’Ukraine

    En savoir plus

  • Israël décide de s'approprier 400 hectares de terres en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Un immeuble s'effondre en banlieue parisienne, au moins sept morts

    En savoir plus

  • Un navire ukrainien bombardé au large de Marioupol

    En savoir plus

  • "J'aime les socialistes" ou l'opération séduction de Manuel Valls à La Rochelle

    En savoir plus

  • Un présumé recruteur pour le jihad en Syrie arrêté à Nice

    En savoir plus

  • Judo : les Françaises sacrées championnes du monde par équipes

    En savoir plus

  • Situation toujours aussi confuse au lendemain du coup d’État au Lesotho

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

Moyen-orient

Les 21 agents de l'ONU capturés en Syrie, sont libres en Jordanie

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/03/2013

Au lendemain de l'échec de la libération des 21 observateurs philippins de l'ONU capturés le 6 mars par un groupe rebelle en Syrie, les otages ont finalement été libérés samedi après-midi sur le sol jordanien, selon le gouvernement d'Aman.

Les 21 observateurs philippins de l'ONU capturés mercredi par des rebelles sur le Golan, dans le sud de la Syrie, sont arrivés libres samedi après-midi en Jordanie, ont déclaré à l'AFP un porte-parole du gouvernement jordanien et l'ambassadeur des Philippines à Amman. "Ils sont arrivés en Jordanie, ils sont maintenant sur le sol jordanien", a déclaré le porte-parole du gouvernement, Samih Maaytah.

L'ambassadeur des Philippines à Amman, Olivia V. Palala, a confirmé cette information. "Je me rends à la frontière pour les rencontrer", a-t-elle déclaré.



Plus tôt, l'Observateur syrien des droits de l'Homme (OSDH) avait indiqué que les observateurs avaient été transférés du village syrien de Jamla, où ils étaient retenus, vers la vallée de Yarmouk, à la frontière jordanienne, en vue de leur libération.

Une première tentative de sortir les observateurs de Jamla avait échoué vendredi en raison d'un bombardement mené par l'armée syrienne sur un secteur proche, contraignant un convoi de l'ONU qui devait les évacuer à faire marche arrière.

Mais le régime a ensuite donné son accord pour une trêve en vue d'une évacuation des 21 observateurs de la Force de l'observation du désengagement sur le Golan (FNUOD) chargée depuis 1974 de faire respecter un cessez-le-feu entre Israël et la Syrie. Le Golan est occupé en grande partie par Israël.

Le groupe rebelle "la Brigade des martyrs de Yarmouk" avait revendiqué la capture des observateurs mercredi. Les ravisseurs, qui avaient initialement réclamé un retrait de l'armée syrienne de la région, avaient ensuite demandé l'arrêt des bombardements pour permettre la libération des Casques bleus.

Il s'agissait du premier enlèvement de ce genre depuis le début du conflit en Syrie il y a près de deux ans.

Avec dépêches

Première publication : 09/03/2013

  • SYRIE

    Tentative avortée de l’ONU pour libérer les 21 observateurs

    En savoir plus

  • SYRIE

    Dans des vidéos, le personnel de l'ONU enlevé au Golan affirme être "bien traité"

    En savoir plus

  • SYRIE

    Rapt des observateurs de l’ONU : un acte "surprenant" de la part des rebelles

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)