Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Amériques

Le ministre français Victorin Lurel loue les "dictateurs comme Chavez"

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/03/2013

Le ministre français des Outre-mer Victorin Lurel, qui a représenté la France aux funérailles de Hugo Chavez, a déclaré, vendredi, devant la presse à Caracas que "le monde gagnerait à avoir beaucoup de dictateurs comme Hugo Chavez".

Victorin Lurel, qui représentait le gouvernement français aux obsèques de Hugo Chavez vendredi à Caracas, a confié son émotion à la presse après la cérémonie, contesté le qualificatif de "dictateur" pour désigner l'ex-président vénézuélien, et estimé que "Chavez c'est De Gaulle plus Léon Blum".

Interrogé par les radios RTL et Europe 1, le ministre des Outre-mer a expliqué avoir été impressionné par la dépouille de Hugo Chavez devant laquelle il s'est recueilli, et le travail des thanatopracteurs dans la perspective de l'embaumement.

"Il était tout mignon (...), frais, apaisé comme peu(vent) l'être les traits de quelqu'un mort, on avait un Hugo Chavez pas joufflu comme on le voyait après sa maladie", a-t-il dit.

"C'était émouvant", a ajouté Victorin Lurel, "on peut ne pas être d'accord avec telle ou telle action de Hugo Chavez mais les gens sont fiers de ce qui a été fait en 14 ans" de présidence.



Et d'enchaîner: "Toute chose égale par ailleurs, Chavez c'est de Gaulle plus Léon Blum. De Gaulle parce qu'il a changé fondamentalement les institutions et puis Léon Blum, c'est-à-dire le Front populaire, parce qu'il lutte contre les injustices".

"Moi je dis, et ça pourra m'être reproché, (...) que le monde gagnerait à avoir beaucoup de dictateurs comme Hugo Chavez puisqu'on prétend que c'est un dictateur. Il a pendant ces 14 ans respecté les droits de l'Homme", a encore déclaré le ministre.

Vendredi, pour les funérailles d'Etat, dans la capitale vénézuélienne, du président décédé mardi, 32 chefs d'Etat et de gouvernement étrangers avaient fait le déplacement. Le cercueil de Chavez était exposé dans le salon d'honneur de l'Académie militaire plein à craquer. Embaumé "comme Lénine", le corps restera encore exposé au public au moins sept jours, avant d'être plus tard visible dans le futur Musée de la révolution bolivarienne.

S'il a qualifié l'embaumement de pratique "d'un autre temps", Victorin Lurel s'est dit impressionné par la préparation du corps du défunt: "on avait l'impression qu'il y avait là une sorte d'opération, je pèse mes mots, de sanctification".

AFP

Première publication : 09/03/2013

  • VENEZUELA

    Nicolas Maduro investi président du Venezuela par intérim

    En savoir plus

  • VENEZUELA

    Funérailles nationales pour Hugo Chavez, embaumé "comme Lénine"

    En savoir plus

  • DIAPORAMA

    Jean-Luc Mélenchon : "Chavez ne mourra jamais"

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)