Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Aubry, beaucoup de silence pour rien"

En savoir plus

TECH 24

Evgeny Morozov, l'anti-conformiste du Web

En savoir plus

SUR LE NET

USA : la Toile au chevet d'une infirmière infectée par Ebola

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

START-UP : La tentation de l'étranger ?

En savoir plus

SUR LE NET

Data centers : un coût énergétique trop élevé

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Enseignement numérique : La francophonie à la traîne !

En savoir plus

REPORTERS

L'héritage du président Mujica en Uruguay

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Véronique Morali, présidente du Women's Forum et du directoire de Webedia

En savoir plus

Ukraine et Syrie: quelles gestions des crises?

En savoir plus

  • Deux journalistes français jugés en Papouasie

    En savoir plus

  • Kobané : les États-Unis larguent des armes aux combattants kurdes

    En savoir plus

  • Ebola : réunion de l'UE pour mieux lutter contre le virus

    En savoir plus

  • À Hong Kong, l'exécutif accuse des "forces étrangères" d'être à la manœuvre

    En savoir plus

  • Foot européen : excepté la Juve, les cadors assurent

    En savoir plus

  • Ebola : l'aide-soignante espagnole n'a plus le virus

    En savoir plus

  • Débordé par l’afflux de réfugiés, le Liban verrouille sa frontière avec la Syrie

    En savoir plus

  • Serbie-Albanie : le Premier ministre albanais reporte sa visite à Belgrade

    En savoir plus

  • Maroc - Algérie : tirs à la frontière, un "incident grave" selon Rabat

    En savoir plus

  • En images : le marathon de Pékin noyé dans un nuage de pollution

    En savoir plus

  • L'Allemagne accepte de vendre à Israël des bateaux lance-missiles

    En savoir plus

  • L'Église ne parvient pas à un consensus sur les homosexuels et les divorcés

    En savoir plus

  • Tempête dans l'Himalaya : le bilan humain s'alourdit

    En savoir plus

  • Paul McCarthy renonce à regonfler sa sculpture plastique vandalisée à Paris

    En savoir plus

  • Défiant la loi, le maire de Rome enregistre 16 mariages gays

    En savoir plus

Asie - pacifique

Aung San Suu Kyi, réélue à la tête du LND, appelle à l’unité de son parti

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/03/2013

Réélue à la tête de la Ligue nationale pour la démocratie (LND) à l’occasion du tout premier congrès du parti, la dame de Rangoun a lancé un ardent appel à l’unité au sein du mouvement, en proie à des dissensions internes depuis plusieurs mois.

Aung San Suu Kyi a été réélue dimanche présidente de la Ligue nationale pour la démocratie (LND) au dernier jour du congrès du principal parti de l'opposition birmane, a indiqué une source au sein de ce parti qui vise la victoire aux élections de 2015.

La lauréate du prix Nobel de la paix, députée depuis l'an dernier, a été réélue à l'unanimité par les 120 membres du comité central, a précisé cette source à l'AFP, alors qu'aucun autre candidat ne s'était présenté contre elle.

Les 850 délégués de la LND sont réunis depuis vendredi à Rangoun pour le premier congrès de l'histoire du parti, à deux ans de législatives dont la Ligue est favorite.

Le parti doit définir une stratégie et tourner la page de la clandestinité, mais aussi surmonter les "conflits" internes que Suu Kyi a reconnus samedi lors d'un discours où elle a prôné l'unité.

"Il est très important que nous soyons unis en ce moment", a-t-elle répété dimanche.

"Je voudrais vous demander de ne pas laisser des sentiments personnels mettre en danger l'avenir du pays", a-t-elle encore insisté.

"Nous devons saisir notre chance. Dans le cas contraire, ce sera une perte non seulement pour la LND, mais aussi pour le pays".


La Ligue a passé 20 ans dans la quasi-clandestinité sous la junte militaire et beaucoup de ses cadres, dont Suu Kyi, ont passé de longues années en prison. Elle a désormais réintégré le processus politique légal grâce aux réformes entreprises depuis deux ans par le nouveau régime.

Portée par l'extraordinaire charisme de Suu Kyi, la LND est devenue l'an dernier le premier parti d'opposition parlementaire, au terme de législatives partielles remportées haut-la-main.

Mais le parti a été secoué par de vives querelles internes ces derniers mois, conduisant notamment à l'expulsion de quatre membres, qui se sont vu refuser l'accès au congrès.

AFP

Première publication : 10/03/2013

  • BIRMANIE

    En Birmanie, Barack Obama prône la démocratie mais n'oublie pas le business

    En savoir plus

  • BIRMANIE

    Première rencontre de la députée Aung San Suu Kyi avec le président birman

    En savoir plus

  • BIRMANIE

    La Birmanie amnistie 500 prisonniers

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)