Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

FRANCE

Au plus bas dans les sondages, Hollande part à la reconquête des Français

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/03/2013

Pour François Hollande, "l'essentiel est d'avoir un cap et de s'y tenir". À l’occasion d'un déplacement à Dijon, le président français, en difficulté dans les sondages, cherchera à rassurer les Français sur sa capacité à sortir le pays de la crise.

Mué en chef de guerre, "Papa Hollande", comme le surnomme les Maliens, a largement occupé la scène internationale depuis le début de l’opération Serval, le 11 janvier 2013. Accueilli en sauveur au Mali, dans l’Hexagone, en revanche, François Hollande est confronté à une chute vertigineuse de popularité, selon les sondages. Alors pour le président, il est désormais temps de renouer avec les Français.

Inaugurant un nouveau type de déplacements "longs" à travers la France, le chef de l’État se rend ce lundi en Côte d’Or. C’est la première fois qu’un président français y restera pour deux jours. "Il y a un an, jour pour jour, j’étais à Dijon comme candidat pour exprimer ma vision de la République et ma confiance dans la vitalité de nos territoires. J’y reviens aujourd’hui comme président pour lancer un appel à la mobilisation des forces vives de notre pays", explique François Hollande dans une interview pour le "Bien Public", la première accordée à un quotidien régional depuis son élection.

Au programme : visite d’entreprises, rencontre avec des jeunes, signature de contrats Emplois d'avenir… Le chef d’État endosse, cette fois-ci, le rôle de pédagogue défendant les réformes prévues par son gouvernement.

"Constance, endurance, espérance"

Convaincu qu’il a la capacité de sortir la France de la crise, le président a de nouveau fait part de ses priorités que sont la lutte contre le chômage, la compétitivité des entreprises françaises et le financement des retraites. "Nous parviendrons à relever ces défis à trois conditions : la justice dans la répartition des efforts, le compromis social plutôt que le conflit, et la confiance des Français dans leur avenir. C’est pourquoi j’entends les convaincre que nous sommes sur le bon chemin", énonce-t-il dans le "Bien Public", réaffirmant sa volonté d’inverser la courbe du chômage d’ici la fin de l’année et ce malgré une croissance qui s'annonce pratiquement nulle en 2013.

Sa feuille de route, il la décrit en trois mots. La constance, d’abord :"L’essentiel est d’avoir un cap et de s’y tenir." L’endurance, ensuite : "La résistance aux humeurs, aux modes, aux pressions, aux intérêts est la meilleure façon de garder le rythme de la marche." Et enfin l’espérance : "La France a déjà prouvé sa capacité à surmonter les épreuves par un sursaut collectif. Il en sera de même avec la crise que nous traversons."

François des villes, François des champs

Point d'orgue de son déplacement, François Hollande prononcera un discours mardi 12 mars devant les "forces vives" à la mairie de Dijon. L’occasion de rassurer les Français, mais aussi les élus locaux inquiets de la rigueur budgétaire et des cinq milliards d'euros d'économies supplémentaires prévues pour 2014.

Sur tous les fronts, il s’attachera à revenir sur les mesures adoptées par le gouvernement pour redynamiser la politique de la Ville notamment les "emplois francs", qui sont des contrats de travail exemptés de charges afin de favoriser l'emploi des jeunes des quartiers défavorisés. Mais il prendra également la route pour rencontrer des élus et des habitants de petites communes rurales afin de traiter, entre autres, du problème des déserts médicaux.

Renouant avec les promesses d'une présidence "normale", François Hollande viendra en train et dormira à la préfecture.

Avec dépêches
 

Première publication : 11/03/2013

  • FRANCE

    Le président François Hollande chute de nouveau dans les sondages

    En savoir plus

  • FRANCE

    Nicolas Sarkozy évoque son éventuel retour dans l'arène politique

    En savoir plus

  • FRANCE

    Tous les ministères français sous la menace de coupes budgétaires

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)