Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Choquette, drôlement magique !

En savoir plus

TECH 24

Quand le jeu vidéo change le monde

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Université d'été du PS : "une allumette et c'est l'incendie"

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : la Syrie, une alliée inévitable ?

En savoir plus

DÉBAT

François Hollande expose la ligne diplomatique de la France

En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • En direct : Laurent Fabius à la conférence des ambassadeurs

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

  • Obama "n'a pas encore de stratégie" pour intervenir contre l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Ukraine : le "double jeu dangereux" de Vladimir Poutine

    En savoir plus

Asie - pacifique

Deux ans après le tsunami, le Japon se recueille

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/03/2013

Deux ans jour pour jour après le raz-de-marée et l'accident nucléaire de Fukushima, le Japon rend hommage aux 19 000 morts de la catastrophe. Partout dans le pays, des sirènes ont retenti à l'heure exacte du début du séisme.

"Tant que le printemps ne viendra pas sur le nord-est, il n'arrivera pas sur le Japon." Deux ans jour pour jour après le séisme, le tsunami et l'accident nucléaire survenus dans le nord-est de l'archipel et à la centrale Fukushima Daiichi, c’est à travers un message vidéo posté sur YouTube que le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, a tenu à s’adresser aux Japonais.

"Depuis que je suis arrivé au pouvoir en fin d'année dernière, j'ai rencontré et écouté beaucoup de personnes de la région sinistrée. Dans les logements provisoires, j'ai partagé la courage et la douleur des réfugiés", a déclaré le chef du gouvernement de droite, ému, presque contrit.

Une minute de silence

Partout dans le pays, de nombreuses cérémonies du souvenir sont prévues. À Tokyo, évidemment, mais aussi sur la côte ravagée. "L’événement officiel se passe dans la capitale en présence du couple impérial et du chef du gouvernement, explique Marie Linton, la correspondante de FRANCE 24 à Tokyo. Mais partout dans le pays des Japonais, habillés de noir, se sont rassemblés, ont déposé des gerbes de fleurs et ont observé une minute de silence."

À 14h46 en effet, heure exacte du drame, des sirènes ont retenti partout dans le pays et "les Japonais où qu’ils se trouvent et quoi qu’ils fassent ont dû arrêter leurs activités pour se recueillir pendant une minute", ajoute Marie Linton.

Moins d'une heure après le tremblement de terre, une vague gigantesque dépassant 20 mètres de haut par endroits s'abattait sur le littoral, emportant toute vie sur son passage et détruisant ports, maisons, écoles et usines. À la centrale nucléaire Fukushima Daiichi, les systèmes de refroidissement tombaient en panne sous le choc et les réacteurs chauffèrent jusqu'à entraîner un accident majeur, sans précédent depuis celui de Tchernobyl 25 ans plus tôt.

Lente reconstruction

Le bilan officiel du raz-de-marée atteint aujourd'hui 15 880 morts et 2 694 disparus. Mais officieusement, se serait près de 20 000 personnes qui auraient péri. Un million de maisons ont été détruites et des monceaux de débris emportés continuent toujours de s'échouer sur les côtes américaines de l'autre côté du Pacifique.

Depuis la catastrophe, la reconstruction n'avance pas au rythme souhaité. De l'aveu même d'un photographe de l'AFP récemment passé dans la région dévastée, l'écart entre les zones qui renaissent et le reste laissé à l'abandon "saute au yeux". Certaines zones restent inhabitables et certains littoraux couverts de montagnes de détritus. "Nous allons accélérer les chantiers", a promis le chef du gouvernement. Depuis son retour à la tête du pays, après un premier mandat écourté en 2006-2007, Shinzo Abe a promis en effet des budgets importants pour les travaux de reconstruction dans le Nord-Est ainsi que des aides aux habitants et entrepreneurs de la région.

Avec dépêches

Première publication : 11/03/2013

  • REPORTAGE EXCLUSIF

    Deux ans après Fukushima, France 24 pénètre dans la centrale nucléaire

    En savoir plus

  • JAPON

    Fukushima, un "désastre créé par l'homme" selon un rapport d'enquête

    En savoir plus

  • LITTÉRATURE

    "Il y a clairement un avant et un après Fukushima dans la littérature japonaise"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)