Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Instituer l'Etat de droit en Chine"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Guerre pour un barrage en Colombie et la sanglante chasse aux dauphins des Îles Feroé

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : quelle stratégie face à l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

Hong Kong : les manifestants soutenus à l'étranger

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

France : un budget 2015 sur des œufs

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Himalayesque"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Une série télé irakienne se moque de l'organisation de l'État islamique

En savoir plus

  • Hong Kong : les manifestants veulent court-circuiter la fête nationale chinoise

    En savoir plus

  • Ebola : le premier cas hors d’Afrique localisé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Ligue des champions : "On a montré que Paris peut être une grande équipe"

    En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Commission européenne : un oral difficile pour certains candidats

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, assassiné en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Hervé Gaymard : "Il n'y aura pas de guerre des chefs à l'UMP"

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les Français musulmans sont "pris au piège"

    En savoir plus

  • Ello, le réseau social qui se la joue anti-Facebook

    En savoir plus

  • Fonds "vautours" : l’Argentine défie les États-Unis sur sa dette

    En savoir plus

  • Quinze ans de prison requis contre le leader de Sharia4Belgium

    En savoir plus

  • Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

    En savoir plus

  • À Montpellier, des pluies diluviennes créent la pagaille

    En savoir plus

Amériques

Washington expulse deux diplomates vénézuéliens

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/03/2013

En représailles à l'expulsion, le 5 mars, par Caracas, de deux attachés militaires américains accusés de conspiration contre le régime, Washington a ordonné celle de deux diplomates vénézuéliens, ce lundi.

Washington a expulsé au cours du week-end deux diplomates de l'ambassade et du consulat du Venezuela aux Etats-Unis, une mesure de représailles après l'expulsion le 5 mars de deux attachés militaires américains à Caracas, a annoncé lundi le département d'Etat.

Le deuxième secrétaire de l'ambassade à Washington, Orlando Jose Montanez Olivares et un fonctionnaire consulaire à New York, Victor Camacaro Mata, ont été déclarés "persona non gratae" par les Etats-Unis samedi, a déclaré la porte-parole du département d'Etat, Victoria Nuland, après des premières informations données par un responsable anonyme du ministère.

Les deux diplomates vénézuéliens ont quitté les Etats-Unis dimanche.

"En réponse à l'action du gouvernement vénézuélien contre deux de nos personnels, nous avons informé le gouvernement vénézuélien le 9 mars - conformément à l'article 9 de la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques et l'article 23 de la Convention de Vienne sur les relations consulaires - que nous avions déclaré deux de leurs deuxièmes secrétaires +persona non gratae+", a déclaré Mme Nuland.

Cette expulsion est intervenue quelques heures après les funérailles vendredi à Caracas du président Hugo Chavez, décédé mardi à 58 ans des suites d'un cancer diagnostiqué en juin 2011 mettant un point final à 14 années de pouvoir sans partage.

Deux attachés militaires américains avaient été expulsés le 5 mars du Venezuela, accusés d'avoir voulu conspirer contre le gouvernement vénézuélien.

Washington s'était dit "déçu" par ces accusations et avait jugé "absurde" de dire que les Etats-Unis étaient responsables du cancer du dirigeant, comme l'avait avancé le vice-président vénézuélien quelques instants avant que la mort de Hugo Chavez ne soit annoncée.

Les Etats-Unis et le Venezuela n'ont plus d'ambassadeur dans leurs pays respectifs depuis 2010.

AFP

Première publication : 11/03/2013

  • VENEZUELA

    Caracas accuse les "ennemis" de Chavez d'avoir provoqué son cancer

    En savoir plus

  • VENEZUELA

    L'élection présidentielle post-Chavez aura lieu le 14 avril

    En savoir plus

  • VENEZUELA

    Le chavisme peut-il survivre à Chavez ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)