Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Rentrée des classes en France : le système éducatif français est-il mauvais élève ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un accord pour rétablir le Parlement du Lesotho

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Kayumba : quatre accusés reconnus coupables de tentative de meurtre

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy le retour?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le meilleur des Observateurs cette année !

En savoir plus

FOCUS

L'État islamique déclare la guerre de l'eau en Irak

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

En savoir plus

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

  • L'EI revendique dans une vidéo la décapitation d'un second journaliste américain

    En savoir plus

  • Steven Sotloff, un passionné du monde arabe tombé entre les griffes de l'EI

    En savoir plus

  • Vidéo : un convoi de l'armée ukrainienne détruit dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Pôle emploi : Rebsamen se défend de vouloir "stigmatiser" les chômeurs

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Falcao fait ses valises, à quoi joue Monaco?

    En savoir plus

  • Europe : Moscovici, un sous-commissaire pour la France ?

    En savoir plus

  • Les photos volées de Jennifer Lawrence sont aussi gênantes pour Apple

    En savoir plus

  • Nord-Mali : quatre casques bleus tués par l'explosion d'une mine près de Kidal

    En savoir plus

  • En images : Falcao, James, Di Maria, Suarez... les plus gros transferts de l’été

    En savoir plus

  • "Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Le président du Yémen annonce un "gouvernement d'union nationale"

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

  • VTC : la justice interdit à Uber d'exercer en Allemagne

    En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

Amériques

Washington expulse deux diplomates vénézuéliens

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/03/2013

En représailles à l'expulsion, le 5 mars, par Caracas, de deux attachés militaires américains accusés de conspiration contre le régime, Washington a ordonné celle de deux diplomates vénézuéliens, ce lundi.

Washington a expulsé au cours du week-end deux diplomates de l'ambassade et du consulat du Venezuela aux Etats-Unis, une mesure de représailles après l'expulsion le 5 mars de deux attachés militaires américains à Caracas, a annoncé lundi le département d'Etat.

Le deuxième secrétaire de l'ambassade à Washington, Orlando Jose Montanez Olivares et un fonctionnaire consulaire à New York, Victor Camacaro Mata, ont été déclarés "persona non gratae" par les Etats-Unis samedi, a déclaré la porte-parole du département d'Etat, Victoria Nuland, après des premières informations données par un responsable anonyme du ministère.

Les deux diplomates vénézuéliens ont quitté les Etats-Unis dimanche.

"En réponse à l'action du gouvernement vénézuélien contre deux de nos personnels, nous avons informé le gouvernement vénézuélien le 9 mars - conformément à l'article 9 de la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques et l'article 23 de la Convention de Vienne sur les relations consulaires - que nous avions déclaré deux de leurs deuxièmes secrétaires +persona non gratae+", a déclaré Mme Nuland.

Cette expulsion est intervenue quelques heures après les funérailles vendredi à Caracas du président Hugo Chavez, décédé mardi à 58 ans des suites d'un cancer diagnostiqué en juin 2011 mettant un point final à 14 années de pouvoir sans partage.

Deux attachés militaires américains avaient été expulsés le 5 mars du Venezuela, accusés d'avoir voulu conspirer contre le gouvernement vénézuélien.

Washington s'était dit "déçu" par ces accusations et avait jugé "absurde" de dire que les Etats-Unis étaient responsables du cancer du dirigeant, comme l'avait avancé le vice-président vénézuélien quelques instants avant que la mort de Hugo Chavez ne soit annoncée.

Les Etats-Unis et le Venezuela n'ont plus d'ambassadeur dans leurs pays respectifs depuis 2010.

AFP

Première publication : 11/03/2013

  • VENEZUELA

    Caracas accuse les "ennemis" de Chavez d'avoir provoqué son cancer

    En savoir plus

  • VENEZUELA

    L'élection présidentielle post-Chavez aura lieu le 14 avril

    En savoir plus

  • VENEZUELA

    Le chavisme peut-il survivre à Chavez ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)