Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Evgeny Morozov, l'anti-conformiste du Web

En savoir plus

SUR LE NET

USA : la Toile au chevet d'une infirmière infectée par Ebola

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

START-UP : La tentation de l'étranger ?

En savoir plus

SUR LE NET

Data centers : un coût énergétique trop élevé

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Enseignement numérique : La francophonie à la traîne !

En savoir plus

REPORTERS

L'héritage du président Mujica en Uruguay

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Véronique Morali, présidente du Women's Forum et du directoire de Webedia

En savoir plus

Ukraine et Syrie: quelles gestions des crises?

En savoir plus

Virus Ebola et Budget français : psychose et combat diplomatique

En savoir plus

  • Ebola : l'aide-soignante espagnole n'a plus le virus

    En savoir plus

  • Débordé par l’afflux de réfugiés, le Liban verrouille sa frontière avec la Syrie

    En savoir plus

  • Crise politico-sportive : le Premier ministre albanais reporte sa visite à Belgrade

    En savoir plus

  • Foot européen : carton plein pour les cadors, à l'exception de la Juve

    En savoir plus

  • Maroc - Algérie : tirs à la frontière, un "incident grave" selon Rabat

    En savoir plus

  • En images : le marathon de Pékin noyé dans un nuage de pollution

    En savoir plus

  • L'Allemagne accepte de vendre à Israël des bateaux lance-missiles

    En savoir plus

  • L'Église ne parvient pas à un consensus sur les homosexuels et les divorcés

    En savoir plus

  • De nouveaux heurts à Hong Kong font 20 blessés

    En savoir plus

  • Tempête dans l'Himalaya : le bilan humain s'alourdit

    En savoir plus

  • Paul McCarthy renonce à regonfler sa sculpture plastique vandalisée à Paris

    En savoir plus

  • Ebola : la course au vaccin bat son plein

    En savoir plus

  • Vidéo : l'organisation de l'EI dispose-t-elle d'avions de chasse ?

    En savoir plus

  • Défiant la loi, le maire de Rome enregistre 16 mariages gays

    En savoir plus

  • Nouvelle attaque meurtrière des rebelles ougandais dans un village du Nord-Kivu

    En savoir plus

  • Hong Kong : les manifestants réinvestissent un campement

    En savoir plus

  • Étudiants disparus au Mexique : le chef d'un cartel arrêté

    En savoir plus

Afrique

Les deux Soudans s'entendent pour relancer la production pétrolière à Juba

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/03/2013

Le Soudan et le Soudan du Sud ont convenu d’une reprise des exportations de pétrole dans un délai de deux semaines. L'arrêt de la production pétrolière de Juba depuis janvier 2012 avait mis l'économie des deux pays à genoux.

Khartoum et Juba ont signé mardi à Addis Abeba un énième accord, qui prévoit cette fois la reprise d'ici 14 jours de la production pétrolière du Soudan du Sud, à l'arrêt depuis janvier 2012 en raison d'un différend avec le Soudan par où transit le brut, a constaté l'AFP.

Cet accord est le dernier en date d'une série de documents signés par les deux Soudans, mais souvent peu appliqués, visant à régler les nombreux différends - dont celui sur le pétrole - issus de l'accord de paix de 2005 ayant mis fin à des décennies de guerre civile et débouché sur l'indépendance du Soudan du Sud en 2011.

Des affrontements toujours plus nombreux entre les deux Soudan



L'accord, dont une copie a été obtenue par l'AFP, donne aux deux parties 14 jours, à compter de la date de signature, "pour ordonner aux compagnies pétrolières de rétablir la production", dont l'arrêt depuis plus d'un an a mis les deux économies à genoux.

Plusieurs semaines devraient ensuite être nécessaires pour la réouverture effective des oléoducs, si l'accord était mis en oeuvre.

En octobre, le président sud-soudanais Salva Kiir avait déjà ordonné la reprise du flux de brut, après une série d'accords signés le mois précédent, avant d'accuser Khartoum de bloquer le processus en raison de nouvelles exigences.

Les accords signés en septembre avaient suscité l'espoir d'un règlement des différends inter-soudanais qui avaient failli dégénérer en conflit ouvert après des combats frontaliers au printemps 2012.

L'accord de mardi a été paraphé par le négociateur en chef soudanais Idris Mohammed Abdel-Gadir et par son homologue sud-soudanais Pagan Amum et contresigné par le médiateur de l'Union africaine (UA), l'ex-président sud-africain Thabo Mbeki.

L'arrêt de la production a privé depuis janvier le jeune Soudan du Sud, indépendant depuis juillet 2011, de 98% de ses recettes et parallèlement mis à mal l'économie soudanaise.

Juba a hérité de 75% des réserves de brut du Soudan pré-sécession mais, enclavé, dépend pour l'exporter des oléoducs du Nord. En janvier 2012, il avait cessé sa production, furieux que Khartoum ait prélevé de son brut au titre des droits de passage, faute d'accord alors sur leur montant.

AFP

Première publication : 12/03/2013

  • SOUDAN - SOUDAN DU SUD

    Les deux Soudans s'entendent sur une zone démilitarisée

    En savoir plus

  • SOUDAN - SOUDAN DU SUD

    À bout de souffle, les deux Soudans sont contraints de s'entendre

    En savoir plus

  • SOUDAN - SOUDAN DU SUD

    Malgré le mandat d'arrêt de la CPI, El-Béchir joue au diplomate en Éthiopie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)