Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

Afrique

Les deux Soudans s'entendent pour relancer la production pétrolière à Juba

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/03/2013

Le Soudan et le Soudan du Sud ont convenu d’une reprise des exportations de pétrole dans un délai de deux semaines. L'arrêt de la production pétrolière de Juba depuis janvier 2012 avait mis l'économie des deux pays à genoux.

Khartoum et Juba ont signé mardi à Addis Abeba un énième accord, qui prévoit cette fois la reprise d'ici 14 jours de la production pétrolière du Soudan du Sud, à l'arrêt depuis janvier 2012 en raison d'un différend avec le Soudan par où transit le brut, a constaté l'AFP.

Cet accord est le dernier en date d'une série de documents signés par les deux Soudans, mais souvent peu appliqués, visant à régler les nombreux différends - dont celui sur le pétrole - issus de l'accord de paix de 2005 ayant mis fin à des décennies de guerre civile et débouché sur l'indépendance du Soudan du Sud en 2011.

Des affrontements toujours plus nombreux entre les deux Soudan



L'accord, dont une copie a été obtenue par l'AFP, donne aux deux parties 14 jours, à compter de la date de signature, "pour ordonner aux compagnies pétrolières de rétablir la production", dont l'arrêt depuis plus d'un an a mis les deux économies à genoux.

Plusieurs semaines devraient ensuite être nécessaires pour la réouverture effective des oléoducs, si l'accord était mis en oeuvre.

En octobre, le président sud-soudanais Salva Kiir avait déjà ordonné la reprise du flux de brut, après une série d'accords signés le mois précédent, avant d'accuser Khartoum de bloquer le processus en raison de nouvelles exigences.

Les accords signés en septembre avaient suscité l'espoir d'un règlement des différends inter-soudanais qui avaient failli dégénérer en conflit ouvert après des combats frontaliers au printemps 2012.

L'accord de mardi a été paraphé par le négociateur en chef soudanais Idris Mohammed Abdel-Gadir et par son homologue sud-soudanais Pagan Amum et contresigné par le médiateur de l'Union africaine (UA), l'ex-président sud-africain Thabo Mbeki.

L'arrêt de la production a privé depuis janvier le jeune Soudan du Sud, indépendant depuis juillet 2011, de 98% de ses recettes et parallèlement mis à mal l'économie soudanaise.

Juba a hérité de 75% des réserves de brut du Soudan pré-sécession mais, enclavé, dépend pour l'exporter des oléoducs du Nord. En janvier 2012, il avait cessé sa production, furieux que Khartoum ait prélevé de son brut au titre des droits de passage, faute d'accord alors sur leur montant.

AFP

Première publication : 12/03/2013

  • SOUDAN - SOUDAN DU SUD

    Les deux Soudans s'entendent sur une zone démilitarisée

    En savoir plus

  • SOUDAN - SOUDAN DU SUD

    À bout de souffle, les deux Soudans sont contraints de s'entendre

    En savoir plus

  • SOUDAN - SOUDAN DU SUD

    Malgré le mandat d'arrêt de la CPI, El-Béchir joue au diplomate en Éthiopie

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)