Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Proche-Orient : Hébron, symbole d’une paix qui semble impossible

En savoir plus

SUR LE NET

Sony et Kim Jong-Un critiqués sur la Toile

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les temps forts musicaux de l'année 2014

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

L'art de la bûche

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Gastronomie, la nouvelle cuisine des affaires étrangères

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Deuxième tour de l'élection présidentielle en Grèce

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Présidentielle tunisienne : le face à face Essebsi - Marzouki

En savoir plus

SUR LE NET

Le rapprochement avec Cuba divise la Toile américaine

En savoir plus

SUR LE NET

Noël : les jouets connectés au pied du sapin

En savoir plus

SPORT

Ligue des champions : Le FC Barcelone retient son souffle

© AFP | Lionel Messi

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 12/03/2013

Un exploit ou la porte ! Le club blaugrana doit remonter un écart de 2 buts face à l’AC Milan, ce mardi au Camp Nou en 8e de finale retour de la Ligue des champions, pour espérer continuer sa route dans la plus belle compétition de clubs en Europe.

C’est le grand jour pour le FC Barcelone. Voilà trois semaines, depuis le revers marquant du Barça à San Siro 2-0 face à l’AC Milan, que les supporters catalans attendent l’heure de la revanche ! Et il faudra que les coéquipiers de Lionel Messi produisent un match quasi-parfait pour se sortir d’une situation bien mal embarquée. L’enjeu en vaut la chandelle : une qualification pour les quarts de finale de la Ligue des champions.

Le FC Barcelone n'a plus été éliminé de la Ligue des champions au stade des 8e de finale depuis 2007 (déroute face à Liverpool ndlr.) et l’équipe blaugrana s’est toujours qualifiée au moins pour les demi-finales depuis quatre saisons. C’est donc peu dire qu’une élimination ce soir serait vécue comme un coup de tonnerre, comme une humiliation dans la capitale catalane.

Le Barça dans une mauvaise passe

D’autant qu’elle surviendrait dans un contexte déjà difficile avec deux défaites face à l’éternel rival, le Real Madrid en championnat (2-1) et en Coupe du Roi (3-1). Il ne resterait alors au Barça "que la Liga" où il possède une large avance de 13 points sur le Real.

L’heure a donc été à la mobilisation générale cette semaine du côté barcelonais. "Que celui qui ne croit pas en nous donne son abonnement à un autre", a ainsi déclaré le défenseur espagnol Gérard Piqué. "Je sais que cette équipe s'en sortira : elle est meilleure que le Barça qui a remporté les Ligues des champions de Rome (2009) et Wembley (2011)."

Pourtant, la tâche s’annonce plus que délicate face à l’AC Milan, septuple champion d’Europe, qui n’a plus perdu depuis le 9 janvier, une défaite contre la Juventus Turin en quarts de finale Coupe d’Italie (1-2). Le club italien va devoir gérer sa confortable avance du match aller (2-0) et le risque pour le Barça est bien évidemment que le club lombard (où Balotelli n'est pas qualifié pour la Ligue des champions) s'en remette au bon vieux "catenaccio" pour verrouiller son avantage. D’autant qu’un but des "Rossoneri" obligerait alors les Barcelonais à marquer quatre fois pour passer !

Le réveil de Messi attendu

Tous les regards se tourneront donc encore une fois vers le quadruple Ballon d'Or Lionel Messi, qui avait été inexistant au match aller à San Siro. Ses coéquipiers prient pour que l'Argentin retrouve ce mardi un peu de l'efficacité monstrueuse qu'il affiche en Liga : 40 buts en 27 journées de championnat ! Mais voilà, "la Pulga" (la puce ndlr.) n’a encore jamais marqué dans le jeu contre un club italien en neuf rencontres !

Et la dernière fois que le FC Barcelone a essayé de remonter 2 buts en C1, il s’est cassé les dents sur la défense d’un club déjà milanais, l’Inter Milan (1-3, 1-0), en demi-finale de l’édition 2009-2010.

Autre nuage dans le ciel barcelonais, l’absence d’un "chef". Les défaites face au Real Madrid et l’AC Milan ont ainsi ramené au premier plan la maladie de l’entraîneur du Barça, Tito Vilanova, soigné à New York depuis le 21 janvier pour une tumeur à la glande parotide. "Il nous manque, c’est notre coach, notre guide," admet Gérard Piqué. "Mais Jordi (Roura, son adjoint ndlr.) fait du très bon travail et Tito nous aidera depuis New York à essayer de battre Milan."

Justement, l’ancien adjoint de Pep Guardiola devrait s’adresser à ses joueurs avant la rencontre par vidéoconférence. Une méthode qu’il avait déjà utilisée le 2 mars à Madrid avant le dernier Clasico. À la clé, une défaite 2-1 du Barça ! Le peuple barcelonais espère donc une issue bien différente ce mardi face à l’AC Milan. 

FC Barcelone : Valdes - Alves, Piqué, Puyol, Alba - Xavi, Busquets, Iniesta - Pedro, Messi, Alexis Sanchez (ou Villa)

Entraîneur : Jordi Roura (en l'absence de Tito Vilanova)

AC Milan : Abbiati - Abate, Mexès (ou Yepès), Zapata, Constant - Flamini, Ambrosini, Montolivo - Niang (ou Boateng), Boateng (ou Niang), El Shaarawy

Entraîneur : Massimiliano Allegri

Arbitre: Viktor Kassai (HUN) 

Première publication : 12/03/2013

  • LIGA

    Clasico Real-Barça : "Il y a un aspect mythologique"

    En savoir plus

  • LIGA

    Le Real Madrid assomme le Barça

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Le Real Madrid de Ronaldo élimine le Barça de la Coupe d'Espagne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)