Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts, avec Nadine Labaki (partie 1)

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts (partie 2)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jeff Koons, l'icône du néo-pop s'expose à Paris !

En savoir plus

FOCUS

Massacre de Thiaroye : une histoire toujours controversée, 70 ans après

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Réunion de l'Opep sous haute pression

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Hollande est-il Vert ?"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Tamir Rice, 12 ans, abattu pour avoir joué avec son pistolet factice"

En savoir plus

SUR LE NET

La communauté afro-américaine appelée au boycott du "Black Friday"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Nouvelle affaire d'enlèvement au Mexique : la mère d'une victime témoigne

En savoir plus

FRANCE

La neige et le verglas sèment la pagaille dans le nord-ouest de la France

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/03/2013

D'importantes chutes de neige ont fortement perturbé les moyens de transports dans le nord-ouest de la France, mardi. Si une légère amélioration est prévue ce mercredi, la situation devrait restée très délicate dans de nombreux départements.

A moins de 10 jours du printemps, des chutes de neige exceptionnelles ont paralysé mardi le nord et l'ouest, provoquant le désordre dans les transports, notamment en région parisienne, et causant la mort de deux personnes en Bretagne et en Normandie.

Météo France a levé mardi soir la vigilance rouge à la neige et au verglas pour la Manche et le Calvados. 21 départements étaient maintenus en vigilance orange.

Les chutes de neige vont se diriger progressivement mercredi vers le sud et l'est. Dans un tiers nord de la France la situation météorologique restait très délicate en raison d'un vent de nord soutenu et des températures négatives attendues dans la nuit pouvant rendre les routes verglaçantes, selon Météo France.

TGV, Eurostar, Thalys suspendus, RER perturbés en Ile-de-France au point que la SNCF a appelé les Franciliens à renoncer à se rendre à leur travail, routes et autoroutes coupées par des congères, naufragés de la route par milliers, en particulier dans la Manche et le Pas-de-Calais, des centaines de voitures patinant dans les grandes agglomérations et à leurs abords, pannes d'électricité : les problèmes de transports ont atteint mardi un niveau inusité.

Un avion de la compagnie Tunisair transportant 140 personnes a fait une sortie de piste à l'atterrissage à Orly, sans faire de blessés.

En Normandie, la chute de neige a été qualifiée d'"historique" par les météorologues, en raison de son ampleur.

Pour faire face à la "pagaille" engendrée par des "intempéries exceptionnelles", environ 12.400 pompiers et policiers ainsi qu'un régiment de l'armée et 1.000 agents d'ERDF ont été mobilisés par le gouvernement, a annoncé le ministre de l'Intérieur Manuel Valls.

Le président de la SNCF, Guillaume Pepy, a annoncé "quatre décisions exceptionnelles" pour héberger dans la nuit des voyageurs immobilisés. Des "rames dortoirs" seront ainsi mises à disposition par la SNCF, qui a aussi réservé un millier de chambres d'hôtel. Des gares resteront ouvertes toute la nuit, à Paris, Rouen, Caen et Lille.

Des associations d'usagers ont cependant critiqué mardi "l'inefficacité" de la SNCF face aux chutes de neige, notamment en termes d'information.

"Un retour à la normale" était prévu mercredi "sous réserve qu'il n'y ait pas de dégradation des conditions météorologiques", selon M. Pepy

Mais sur la ligne nord les TGV, Thalys et Eurostar ne devraient pas circuler avant 08H00, a annoncé mardi soir la SNCF.

En Normandie et en Picardie, "des perturbations sur les Intercités et les TER subsisteront néanmoins en raison du grand froid", a ajouté la SNCF.

En Ile de France, le trafic des trains, métros et RER revenait progressivement à la normale mardi soir. La circulation avait repris, même ralentie, sur les routes et autoroutes.

La SNCF a promis de faire rouler des rames sur l'ensemble de ses lignes de banlieue mardi soir, même si des retards et des modifications de dessertes restent à prévoir ainsi que des fréquences plus espacées, notamment sur la partie sud du RER D, a informé sa filiale Transilien.

Le gouvernement a décidé de prolonger de quinze jours la trêve hivernale des expulsions locatives.

A Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor), un homme de 58 ans a été trouvé mort au pied d'un immeuble, probablement de froid. La neige a sans doute aussi coûté la vie à un homme de 35 ans à Port-en-Bessin (Calvados), une personne qui "avait une fragilité", selon la préfecture.

Dans la Manche, où la couche de neige a atteint jusqu'à 60 cm par endroits avec des congères de plus de 1,5 m, les chutes devraient être très faibles dans la nuit, tout comme dans le Calvados et la Seine-Maritime.

Environ 53.000 foyers étaient encore privés d'électricité mardi soir en France, dont 42.600 en Normandie, 6.000 en Bretagne, 3.400 dans le Nord/Pas-de-Calais et 1.000 en Picardie, selon ERDF, qui vise un rétablissement total mercredi soir à 22H00.

La Manche est le département qui connaît le plus de difficultés, avec 16 communes totalement privées de courant, mais l'envoi de camions militaires devrait permettre d'accéder aux lignes, a dit ERDF à Delphine Batho, la ministre de l'Energie, en visite à Caen.

Dans toutes les régions touchées par les intempéries, la circulation restait très difficile mardi soir. Plusieurs départements ont interdit ou restreint la circulation des poids lourds.

Jusqu'à 1.700 poids lourds étaient immobilisés en fin de journée sur l'ensemble de la zone de défense et de sécurité ouest. Dans la zone nord, 1.500 poids lourds et 500 voitures étaient retenus sur l’autoroute A2, au sud de Cambrai (Nord).

Des cars transportant des enfants et des adolescents, arrêtés sur l'A1 dans la Somme, ont été ravitaillés par un hélicoptère de la sécurité civile, selon la préfecture.

L'armée a par ailleurs livré 50 lits de camp avec sacs de couchage dans un gymnase du Pas-de-Calais, selon le lieutenant Frédéric Lutz, porte-parole de la zone de défense et de sécurité nord.

La neige et le verglas, qui ont fini par gagner la Lorraine, ont provoqué plusieurs dizaines de kilomètres de bouchons sur l'A31 et l'A30, gênant la circulation des frontaliers qui font la navette entre la France, la Belgique et le Luxembourg mardi en fin de journée.

Partout, les préfets recommandaient aux usagers de rester chez eux. Les cours ont été annulés pour mardi et mercredi dans la plupart des établissements scolaires du Nord/Pas-de-Calais. Les établissements scolaires et les universités seront fermés mercredi dans la Manche et le Calvados.

Les transports scolaires ont été à nouveau suspendus mercredi dans le Nord/Pas-de-Calais, la Picardie et les Ardennes.

Le site PSA de Sochaux ne produira aucun véhicule mercredi matin à cause de "ruptures d'approvisionnement liées aux intempéries", a annoncé sa direction.

Les aéroports de Cherbourg, Deauville, Lannion, Le Havre et Rouen, Caen, Dinard et Saint-Brieuc ont été fermés mardi et à Lille-Lesquin et à Beauvais, l'ensemble des vols a été annulé mardi.

A Orly et Roissy, malgré les chutes de neige en continu sur les pistes, le trafic était seulement réduit de 20 à 25%.

AFP

 

Première publication : 12/03/2013

  • INTEMPÉRIES

    Le nord de l'Europe enneigé et paralysé à l'approche du printemps

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Le nord-est des États-Unis sort lentement d'un blizzard meurtrier

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Une vague de froid inhabituelle en Russie fait 123 morts

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)