Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Émotion en ligne après la libération de quatre otages français

En savoir plus

BILLET RETOUR

Prijedor : les survivants contre l’oubli

En savoir plus

REPORTERS

En Inde, des votes à vendre

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Printemps de Bourges, Festival d'Aix en Provence... la musique en festival!

En savoir plus

FOCUS

Washington–Bucarest : un partenariat de plus en plus stratégique

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Todd Shepard, spécialiste de l'Algérie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Ligue des Champions : deux clubs madrilènes en lice

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

L'Afrique du sud, 20 ans après les premières élections démocratiques

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

  • Présidentielle syrienne : une élection taillée sur mesure pour Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • Moscou accuse les autorités ukrainiennes d'enfreindre l'accord de Genève

    En savoir plus

  • Corée du Sud : la présidente incrimine l’équipage du ferry naufragé

    En savoir plus

  • Paris s'inquiète du sort de l'otage français Gilberto Rodriguez Leal au Mali

    En savoir plus

  • Didier François témoigne : "J'ai subi des simulacres d'exécutions"

    En savoir plus

  • Vidéos : retour sur la vie de Hurricane Carter, symbole des méfaits du racisme

    En savoir plus

  • Fusillade de Sloviansk : l’identité des assaillants, enjeu entre Moscou et Kiev

    En savoir plus

  • Mort d'ouvriers au Qatar : "Pas à cause du football", selon la Fifa

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : Abdullah et Ghani se dirigent vers un second tour

    En savoir plus

  • Sécurité maximale et participation record au marathon de Boston

    En savoir plus

  • Sissi et Sabahi, seuls candidats à l’élection présidentielle en Égypte

    En savoir plus

  • Bientôt Pâques sans chocolat ?

    En savoir plus

  • La prise d'otages, "monnaie d'échange" pour les djihadistes en Syrie

    En savoir plus

  • Les héritiers de Renault ne désespèrent pas de revoir quelques milliards

    En savoir plus

  • Tournoi de Monte-Carlo : Wawrinka bat Federer en finale

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Bachar al-Assad dans la ville chrétienne de Maaloula pour Pâques

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

Amériques

Au Venezuela, l'unique chaîne de télévision anti-chaviste mise en vente

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/03/2013

La majorité du capital de la chaîne privée de télévision vénézuélienne Globovision, très critique envers le gouvernement chaviste, sera vendue après l'élection présidentielle du 14 avril, ont indiqué lundi ses propriétaires.

La liberté de la presse vit de sombres heures au Venezuela. La chaîne de télévision Globovision, la seule chaîne d’opposition vénézuelienne, va être vendue en raison de sa situation financière et politique insupportable, a annoncé lundi Guillermo Zuloaga, l’actionnaire majoritaire de la chaîne. La vente ne sera conclue qu’à l’issue de l’élection présidentielle du 14 avril.

"Nous sommes dans une situation économique intenable parce que nos recettes ne couvrent plus nos coûts", a expliqué dans un communiqué Guillermo Zuloaga. "Nous sommes politiquement non viables parce que nous sommes dans un pays complètement polarisé et que nous nous opposons à un gouvernement qui veut nous voir échouer", a-t-il poursuivi. Pour l'opposition et les défenseurs de la liberté de la presse, l'État venezuelien cherche continuellement à renforcer son emprise sur l'information.

La chaîne, régulièrement visée par des menaces de fermeture et de procédures judiciaires de la part des autorités, a déclaré être "harcelée par des institutions d'État, soutenues par un Tribunal suprême de justice complice qui les aide et collabore avec tout ce qui peut nous nuire".

La chaîne Globovision rachetée par un chaviste ?

Et les mauvaises nouvelles s'amoncellent pour la chaîne anti-chaviste. Non seulement Globovision est en train de faire faillite mais en plus son "sauveur", celui qui envisagerait sérieusement de racheter la chaîne de télévision, ne serait autre que Domingo Cordero, un homme d’affaires local, proche de l'ancien président décédé Hugo Chavez, selon les informations de l’écrivain Enrique Krauze.

Jusqu’à présent, Globovision appartenait à 80 % à deux familles dont celle de Zuloaga. Les 20 % restant appartenaient à l'État. L'un des conseillers juridiques de la chaîne, Ricardo Antela, a indiqué sur son compte Twitter que la vente donnera à l'acheteur "la majorité du capital" de la chaîne. Guillermo Zuloaga - qui vit aujourd'hui en exil aux États-Unis - est accusé par la justice vénézuélienne d'usure et d'association de malfaiteurs, et peut donc difficilement se battre contre cette décision.

Globovision avait soutenu la candidature de Henrique Capriles contre Hugo Chavez en octobre dernier. Elle craignait déjà à l’époque que sa licence ne soit pas renouvelée. En 2007, le gouvernement n’avait pas renouvelé la licence d’une autre chaîne d’opposition, RCTV.

Avec dépêches

Première publication : 12/03/2013

  • VENEZUELA

    La campagne présidentielle s'annonce tendue au Venezuela

    En savoir plus

  • VENEZUELA

    L'élection présidentielle post-Chavez aura lieu le 14 avril

    En savoir plus

  • VENEZUELA

    Nicolas Maduro investi président du Venezuela par intérim

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)