Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

REPORTERS

L’Écosse va-t-elle filer à l'anglaise ?

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

DÉBAT

Lutte contre les jihadistes : faut-il s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

  • L’Australie déjoue des meurtres projetés par l’État islamique

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : la presse britannique veut sauver l'Union

    En savoir plus

  • Ebola : la Française contaminée bientôt rapatriée à Paris

    En savoir plus

  • Ajax - PSG : Lucas reconnaît avoir fait "une erreur"

    En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

Amériques

Au Venezuela, l'unique chaîne de télévision anti-chaviste mise en vente

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/03/2013

La majorité du capital de la chaîne privée de télévision vénézuélienne Globovision, très critique envers le gouvernement chaviste, sera vendue après l'élection présidentielle du 14 avril, ont indiqué lundi ses propriétaires.

La liberté de la presse vit de sombres heures au Venezuela. La chaîne de télévision Globovision, la seule chaîne d’opposition vénézuelienne, va être vendue en raison de sa situation financière et politique insupportable, a annoncé lundi Guillermo Zuloaga, l’actionnaire majoritaire de la chaîne. La vente ne sera conclue qu’à l’issue de l’élection présidentielle du 14 avril.

"Nous sommes dans une situation économique intenable parce que nos recettes ne couvrent plus nos coûts", a expliqué dans un communiqué Guillermo Zuloaga. "Nous sommes politiquement non viables parce que nous sommes dans un pays complètement polarisé et que nous nous opposons à un gouvernement qui veut nous voir échouer", a-t-il poursuivi. Pour l'opposition et les défenseurs de la liberté de la presse, l'État venezuelien cherche continuellement à renforcer son emprise sur l'information.

La chaîne, régulièrement visée par des menaces de fermeture et de procédures judiciaires de la part des autorités, a déclaré être "harcelée par des institutions d'État, soutenues par un Tribunal suprême de justice complice qui les aide et collabore avec tout ce qui peut nous nuire".

La chaîne Globovision rachetée par un chaviste ?

Et les mauvaises nouvelles s'amoncellent pour la chaîne anti-chaviste. Non seulement Globovision est en train de faire faillite mais en plus son "sauveur", celui qui envisagerait sérieusement de racheter la chaîne de télévision, ne serait autre que Domingo Cordero, un homme d’affaires local, proche de l'ancien président décédé Hugo Chavez, selon les informations de l’écrivain Enrique Krauze.

Jusqu’à présent, Globovision appartenait à 80 % à deux familles dont celle de Zuloaga. Les 20 % restant appartenaient à l'État. L'un des conseillers juridiques de la chaîne, Ricardo Antela, a indiqué sur son compte Twitter que la vente donnera à l'acheteur "la majorité du capital" de la chaîne. Guillermo Zuloaga - qui vit aujourd'hui en exil aux États-Unis - est accusé par la justice vénézuélienne d'usure et d'association de malfaiteurs, et peut donc difficilement se battre contre cette décision.

Globovision avait soutenu la candidature de Henrique Capriles contre Hugo Chavez en octobre dernier. Elle craignait déjà à l’époque que sa licence ne soit pas renouvelée. En 2007, le gouvernement n’avait pas renouvelé la licence d’une autre chaîne d’opposition, RCTV.

Avec dépêches

Première publication : 12/03/2013

  • VENEZUELA

    La campagne présidentielle s'annonce tendue au Venezuela

    En savoir plus

  • VENEZUELA

    L'élection présidentielle post-Chavez aura lieu le 14 avril

    En savoir plus

  • VENEZUELA

    Nicolas Maduro investi président du Venezuela par intérim

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)