Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

SUR LE NET

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La confiance en peau de chagrin"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

"La grève à Air France doit s'arrêter"

En savoir plus

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG se frotte au mythique Ajax

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Zinedine Zidane se verrait bien un jour sélectionneur des Bleus

    En savoir plus

  • Un obus tiré de Gaza vers Israël, le premier depuis la trêve

    En savoir plus

Afrique

Un homme s'immole par le feu en plein centre de Tunis

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/03/2013

Un homme a été grièvement brûlé en s'immolant par le feu mardi matin sur l'avenue Bourguiba à Tunis. La victime, transportée consciente à l’hôpital, aurait, avant de passer à l'acte, clamé son exaspération contre le chômage.

Nouveau geste de désespoir en Tunisie. Un peu plus de deux ans après la mort de Mohammed Bouazizi, un Tunisien, Adel Khedri, a été grièvement brûlé en s'immolant par le feu mardi matin sur l'avenue Habib Bourguiba dans le centre de Tunis, a constaté une collaboratrice de l'AFP. Le jeune homme, vendeur de cigarettes à la sauvette, s’est enflammé face au bâtiment du théâtre municipal, selon un autre témoin.

"Voilà la jeunesse qui vend des cigarettes, voilà le chômage", a-t-il crié avant de passer à l’acte. "Dieu est le plus grand".

Des passants se sont précipités sur le jeune homme d'une vingtaine d'années pour éteindre le feu, mais l'ensemble de sa peau était calciné. Il était néanmoins conscient lorsque les secours l'ont transféré à l'hôpital. Les policiers et pompiers présents ont refusé de donner des informations sur la victime ou sur son état de santé.

L'avenue Habib Bourguiba, haut lieu de la révolution de 2011, est l'axe central de Tunis où de nombreux Tunisois gagnent leur vie en vendant des cigarettes à l'unité.

Plusieurs cas d'immolation par le feu ont eu lieu en Tunisie pendant et après la révolution de janvier 2011, qui avait été déclenchée le 17 décembre 2010 lorsque le jeune vendeur ambulant Mohamed Bouazizi s'était immolé à Sidi-Bouzid (centre du pays) excédé par le chômage et la misère.

Les difficultés économiques et sociales étaient à l'origine de ce soulèvement qui a fait chuter le régime de Zine El Abidine Ben Ali. Mais deux ans plus tard, le chômage et la pauvreté continuent de miner la Tunisie et des violences, liées à ces difficultés, interviennent régulièrement.

Le pays est par ailleurs plongé dans une profonde impasse politique qui a été aggravée par l'assassinat de l'opposant Chokri Belaïd, le 6 février, dont la mort a entraîné la chute du gouvernement dirigé par le parti islamiste Ennahda.

Le nouveau Premier ministre, l'islamiste Ali Larayedh, et son cabinet doivent obtenir la confiance des députés de l'Assemblée nationale constituante mardi après-midi.

Avec dépêches

Première publication : 12/03/2013

  • TUNISIE

    Meurtre de Chokri Belaïd : l'opposition tunisienne réclame une enquête de l'ONU

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Ali Larayedh dévoile son nouveau gouvernement

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Meurtre de Chokri Belaïd : le président Marzouki entendu comme témoin

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)