Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: un terrorisme pas si "résiduel"

En savoir plus

DÉBAT

Sommet de l'ONU sur le climat : nouvelle conférence, nouvel élan ?

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État islamique : la coalition passe à l'offensive

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie : un Français enlevé par un groupe lié à l'organisation de l'EI

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : longtemps frileuse, la Turquie prête à s'engager

    En savoir plus

  • Les Français jihadistes présumés sont rentrés de Turquie sans être arrêtés

    En savoir plus

  • Course contre la montre pour retrouver l’otage français en Algérie

    En savoir plus

  • Frappes contre l’EI en Syrie : "Ce n'est pas le combat de l'Amérique seule"

    En savoir plus

  • Arab Bank reconnue coupable d'avoir financé des terroristes

    En savoir plus

  • Emma Watson, féministe engagée et menacée

    En savoir plus

  • Rama Yade : "C'est une guerre entre la civilisation et la barbarie"

    En savoir plus

  • Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

    En savoir plus

  • Poucettes, matraques à pointes : le marché de la torture "made in China"

    En savoir plus

  • Les lycéennes et collégiennes turques autorisées à porter le voile islamique

    En savoir plus

  • Droit à l'avortement : le gouvernement espagnol abandonne son projet de loi

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

Moyen-orient

Benjamin Netanyahou aurait trouvé un accord de gouvernement

© AFP

Vidéo par Sammy BERRAHMOUN , Peggy BRUGUIÈRE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/03/2013

Le Premier ministre israélien, Benjamin Nétanyahou, et son partenaire laïque Yaïr Lapid auraient trouvé un accord pour la formation du prochain gouvernement, ont annoncé mercredi plusieurs médias.

Un accord a été conclu mercredi entre le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, et notamment son partenaire laïque Yaïr Lapid pour la formation du prochain gouvernement, ont indiqué plusieurs médias.

Aux termes de cet accord, le ministère de l'Education, qui constituait la principale pomme de discorde, va être attribué à Yesh Atid, le parti de Yaïr Lapid qui sera ministre des Finances, ont ajouté plusieurs chaînes de télévision et de radio.

Le parti de Yaïr Lapid a été le grand vainqueur des élections du 22 janvier avec 19 élus sur 120.

Le ministère de l'Intérieur, également disputé, sera en revanche accordé au Likoud, le parti de Benjamin Netanyahu, a précisé la radio militaire.

La formulation finale de l'accord et du programme de gouvernement devrait s'achever mercredi soir lors d'une rencontre entre MM. Netanyahu, Yaïr Lapid, et Naftali Bennett, chef de file du Foyer juif.

Le Foyer juif est un parti nationaliste religieux qui a lui aussi réalisé une percée (12 députés) et qui fera partie du prochain gouvernement.

La signature officielle de l'accord devrait avoir lieu jeudi, selon la radio publique. Puis M. Netanyahu se rendra samedi soir après le repos du Shabbat chez le président Shimon Peres pour lui annoncer qu'il est parvenu à mobiliser une majorité en vue d'un gouvernement.

Le vote d'investiture, qui ne peut avoir lieu le vendredi, le samedi ou dimanche car le Parlement ne peut se réunir ces jours fériés musulman, juif et chrétien, devrait avoir lieu lundi, soit deux jours avant la visite du président Barack Obama en Israël et dans les Territoires palestiniens.

A l'issue d'une première période de quatre semaines, M. Netanyahu était pressé par le temps. Il avait obtenu un deuxième et dernier délai du président Peres afin de présenter son nouveau gouvernement avant le 16 mars, faute de quoi le chef de l'Etat aurait dû désigner un autre candidat pour tenter de constituer une majorité.

La radio publique a précisé que la prochaine majorité comprendra outre le Likoud-Israël-Beiteinou -- l'alliance formée par les partis de droite de M. Netanyahu et d'Avigdor Lieberman, l'ex-ministre des Affaires étrangères (31 députés) -- le Yesh Atid, le Foyer Juif, et le parti centriste HaTnouha, de l'ancienne chef de la diplomatie Tzipi Livni, qui a obtenu le ministère de la Justice. Au total, cette majorité va compter 68 députés sur 120.

Le nombre de ministres sera limité, comme l'exigeait Yaïr Lapid, à 21 en comptant le Premier ministre, contre une trentaine dans le gouvernement sortant. En outre, sept à huit vice-ministres devraient également être nommés.

Ce gouvernement ne comprendra pas en revanche de représentants des deux partis ultra-orthodoxes, le Shass (11) et la Liste Unifiée de la Torah (7) que M. Netanyahu considérait jusqu'à présent comme des "alliés naturels". Le Premier ministre n'est pas parvenu à les rallier cette fois-ci en raison de leur opposition résolue à la conscription des jeunes juifs ultra-orthodoxes réclamée à la fois par Yaïr Lapid et Naftali Bennett.

Les médias ont d'ores et déjà présenté la liste des futurs ministres: la Défense devrait revenir à Moshé Yaalon, ancien chef d'état-major, considéré comme un faucon du Likoud.

M. Netanyahu pourrait prendre à titre provisoire le portefeuille des Affaires étrangères, en attendant la fin du procès pour fraude et abus de confiance d'Avigdor Lieberman, à qui ce poste a été promis.

Yaïr Lapid, un ancien journaliste vedette de la TV, va hériter des Finances et Naftali Bennett du Commerce et de l'Industrie. C'est un "dur" de la colonisation, Uri Ariel, numéro 2 du Foyer juif, qui devrait s'occuper de l'Habitat, ministère supervisant notamment la construction dans les colonies.

AFP

Première publication : 13/03/2013

  • ISRAËL

    Benjamin Netanyahou "n'est pas confronté à une crise politique"

    En savoir plus

  • ISRAËL

    Au Parlement européen, Pérès entre en campagne contre le Hezbollah

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Les Palestiniens priés d’emprunter des bus différents des colons

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)