Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

CharlElie Couture, l’immortel de la chanson française

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Noirs Africains attaqués à Tanger et le harcélement filmé au Caire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Culture : Bruxelles contre les artistes ?

En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • Air France : la grève devrait s'intensifier mardi

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

  • Le Medef et son million d'emplois en cinq ans, un effet d'annonce ?

    En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Le footballeur français Nicolas Anelka signe un contrat en Inde

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : premiers vols de reconnaissance français en Irak

    En savoir plus

  • Le procès de la tempête Xynthia s'ouvre en Vendée

    En savoir plus

EUROPE

Liesse place Saint-Pierre : "Nous avons enfin un pape, il est comme un père"

© Amara Makhoul / France 24

Vidéo par Mounia Ben Aïssa

Texte par Amara MAKHOUL-YATIM

Dernière modification : 14/03/2013

À la surprise générale, le cardinal argentin Jorge Mario Bergoglio a été élu pape. Une foule en liesse a célébré le souverain pontife François place Saint-Pierre, au Vatican. Reportage.

Après des heures d'attente sous la pluie, le suspense est enfin terminé. Il est 19h09. Des milliers de fidèles poussent un cri de joie place Saint-Pierre. "La fumée est blanche !" "Habemus papam", crie-t-on ça et là. Ceux qui découragés par le mauvais temps étaient repartis accourent à toute vitesse. La foule devient compacte. Collés les un aux autres, chacun se cherche une place pour voir le nouveau pape apparaître au balcon de la basilique Saint-Pierre.

L'attente est fébrile. Même s'ils ne connaissent pas encore le nom du nouveau pape, les fidèles ne cachent pas leur joie. "Peu importe qui il est, je suis très contente", confie Marta, une jeune Italienne. "Nous avons enfin un pape, pour nous les catholiques il est comme un père", poursuit-elle.

Après près d'une heure d'attente, les lumières s'allument enfin au balcon. Les rideaux des autres fenêtres s'ouvrent : tous les cardinaux vêtus de rouge apparaissent. Le cardinal français Jean-Louis Tauran annonce alors solennellement "Habemus papam" sous les applaudissements. Il s'agit du cardinal Jorge Mario Bergoglio.

A l'annonce du nom du nouveau souverain pontife, la foule s'interroge d'un regard étonné, presque incrédule. L'élection du cardinal Bergolio est une surprise. "C'est un Argentin", murmurent deux hommes après avoir consulté Internet sur leur téléphone.

"Les cardinaux sont allés me chercher au bout du monde"

Vêtu de blanc, le nouveau pape apparaît au balcon de la basilique sous les vivas de la foule, littéralement en liesse pour sa première bénédiction Urbi et Orbi. "Les cardinaux sont allés me chercher au bout du monde",  plaisante Jorge Mario Bergoglio, avant d'inviter les fidèles à prier pour son prédécesseur Benoît XVI et d'appeler à la "fraternité" au sein de l'Église.

Soudain, le silence se fait place Saint-Pierre. Le nouveau pape récite un "Notre Père" et un "Je vous salue Marie" avec les milliers de fidèles. L'émotion est à son comble. "Je n'ai jamais vécu quelque chose comme cela", confie une religieuse originaire des Philippines, les yeux baignés de larmes. "Je suis à la fois heureuse et émue. Surtout parce que l'une des premières choses qu'il a fait, c'est de nous demander de prier ensemble", poursuit Melania.

Lorsque le pape se retire après avoir souhaité une "bonne nuit" à tous, la place Saint-Pierre résonne toujours de cris de joie. La foule a du mal a quitter les lieux, elle veut célébrer la nouvelle.

S'ils ont été surpris par le choix des cardinaux, les fidèles sont loin d'être déçus. Arborant un large sourire, Lala, originaire des Philippines, résume en quelques mots le sentiment général : "C'est notre pape et peu importe d'où il vient, nous l'aimons déjà !".


 

Première publication : 14/03/2013

  • VATICAN

    Bergoglio, "l'archevêque des pauvres" devenu premier pape des Amériques

    En savoir plus

  • VATICAN

    L'Argentin Jorge Mario Bergoglio devient le pape François

    En savoir plus

  • VATICAN

    Place Saint-Pierre, les pèlerins attendent un pape venu d'ailleurs

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)