Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison blanche

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

EUROPE

"Txeroki", l'ancien chef militaire de l'ETA, condamné à 20 ans de prison

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/03/2013

La cour d'assises spéciale de Paris a condamné l'ex-chef de l'appareil militaire de l'ETA, Garikoïtz Aspiazu Rubina, à 20 ans de réclusion criminelle, notamment pour l'enlèvement et la séquestration d'une famille de vacanciers espagnols en 2007.

L'ancien chef de l'appareil militaire de l'ETA, Garikoïtz Aspiazu Rubina, alias "Txeroki", a été condamné mercredi à 20 ans de réclusion criminelle, notamment pour l'enlèvement et la séquestration d'une famille de vacanciers espagnols en 2007.

La cour d'assises spéciale de Paris a également condamné trois autres etarras à cette peine, assortie pour tous d'une période de sûreté des deux tiers. Les six autres accusés ont été condamnés à des peines de 8 à 18 ans de prison.

Ces peines correspondent pour les principaux accusés aux peines requises par l'avocat général.

Fin août 2007, un couple et leur fils de quatre ans avaient été enlevés et séquestrés pendant trois jours avant d'être relâchés.

Leur camping-car chargé de 500 kg d'explosifs avait sauté en Espagne dans l'arrière-pays près de Valence, mais il était initialement destiné à commettre un attentat de grande ampleur dans une station balnéaire, selon l'accusation.

Les accusés ont également été condamnés dans une série de procédures connexes.

Le 20 octobre 2011, l'organisation séparatiste basque, classée organisation terroriste par l'Union européenne et les Etats-Unis, a annoncé qu'elle renonçait à la violence après plus de 40 ans de lutte armée. Elle est tenue pour responsable de la mort de 829 personnes au cours de cette période.

AFP

Première publication : 13/03/2013

  • FRANCE

    L’ETA prêt à discuter de sa "dissolution" avec Paris et Madrid

    En savoir plus

  • ESPAGNE - FRANCE

    Après plus de quarante ans d'activité, ETA met fin à sa lutte armée

    En savoir plus

  • FRANCE

    Arrestation d’Aurore Martin : procédure ordinaire ou manipulation politique ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)