Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Teddy Riner : "Je suis allé chercher ma deuxième médaille d’or avec les tripes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Rio c'est parti, Lille c'est fini !

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mort d'Adama Traore : la troisième autopsie n'aura pas lieu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burkini : le Conseil d'état tranche, le débat politique continue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

L'offensive turque en Syrie - Arrêté anti-burkini suspendu

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Les secrets de l'Hôtel des Invalides

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Fiscalité, épargne, travail : les promesses économiques du candidat Sarkozy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le patriotisme économique prôné par Montebourg peut-il fonctionner ?

En savoir plus

FOCUS

Présidentielle au Gabon : bataille électorale à Port-Gentil

En savoir plus

Afrique

Au moins sept morts dans une attaque dans l'ouest de la Côte d'Ivoire

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/03/2013

Une attaque d'hommes armés venus du Liberia a fait au moins sept morts dont deux militaires, dans la nuit de mardi à mercredi, dans un village de l'ouest de la Côte d'Ivoire.

Au moins sept personnes, dont deux militaires, ont été tuées lors d'une attaque d'hommes armés venus du Liberia contre un village de l'ouest de la Côte d'Ivoire, a appris jeudi 14 mars Maureen Grisot, la correspondante de FRANCE 24.

Un commandant FRCI basé dans la zone a en revanche déclaré à l'AFP sous couvert d'anonymat que les violences avaient fait six morts: "une attaque contre le village de Zilébly [à trois kilomètres de la frontière libérienne, ndlr] dans la nuit de mardi à mercredi a causé la mort de six personnes, dont deux éléments des Forces républicaines [FRCI, armée]".

Un journaliste local a pour sa part évoqué "huit morts, dont deux militaires et six civils" et précisé que les assaillants étaient originaires du Liberia. "Le calme est revenu, mais des milliers de personnes ont fui la zone pour se réfugier dans les ville environnantes de Bloléquin et de Toulépleu", a-t-il décrit après s'être rendu sur place.

Une région sous tension

En proie depuis des années à de graves tensions liées notamment aux problèmes fonciers, l'ouest du pays a été la région la plus meurtrie durant la crise post-électorale de 2010-2011, qui avait fait quelque 3 000 morts en Côte d'Ivoire.

Après cette période de violences, la région a été la cible d'une série d'attaques meurtrières menées par des groupes venus de l'est du Liberia. Sept Casques bleus de l'Onuci avaient notamment trouvé la mort en juin 2012. Le régime du président Alassane Ouattara avait alors accusé des exilés fidèles à l'ancien président Laurent Gbagbo, mais le camp de ce dernier a démenti toute implication.

Après ces troubles, la Côte d'Ivoire et le Liberia, aidés des forces onusiennes, ont renforcé leur coopération pour sécuriser la frontière, ce qui a permis une accalmie durant plusieurs mois.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 14/03/2013

  • CÔTE D'IVOIRE

    Devant la CPI, Laurent Gbagbo assure avoir toujours "lutté pour la démocratie"

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE

    Gbagbo à la CPI : pour la défense, le "récit du procureur est biaisé"

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE

    "Gbagbo reviendra", clament ses partisans à Abidjan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)