Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

DÉBAT

La Libye s'enfonce dans le chaos

En savoir plus

#ActuElles

Une femme imam ? Oui, c'est possible en Chine!

En savoir plus

#ActuElles

Riches Émiratis cherchent épouses indiennes pour un mois

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH17 en Ukraine : l'enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gringos"

En savoir plus

SUR LE NET

Mobilisation en ligne pour les chrétiens d'Irak

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"N'oublions pas la Syrie"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

  • Vidéo : le principal hôpital de Gaza touché par des bombardements

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

  • Vidéo : le tourisme au secours des gorilles du Rwanda

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Un maire FN devant la justice pour avoir repeint une œuvre en bleu

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

Moyen-orient

Paris et Londres prêts à lever l'embargo sur les armes pour la Syrie

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/03/2013

Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, annonce que Paris et Londres vont demander d'avancer la prochaine réunion de l'UE sur l'embargo sur les armes pour la Syrie. Même sans accord, les deux pays pourraient décider d'armer les rebelles.

La France et la Grande-Bretagne vont demander à l’Union européenne d’organiser rapidement une réunion sur l’embargo sur les armes pour la Syrie, probablement avant la fin du mois de mars. "Il faut aller très vite, a ainsi déclaré le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius sur France Info. Nous allons demander avec les Britanniques que la réunion [...] soit avancée". La France et la Grande-Bretagne demandent "aux Européens, maintenant, de lever l'embargo pour que les résistants aient la possibilité de se défendre", a-t-il ajouté.

"Un pas dans la bonne direction", juge l'opposition syrienne

La volonté affichée par Paris et Londres d'armer les rebelles en Syrie est "un pas dans la bonne direction" en vue de renverser le régime de Bachar al-Assad, a affirmé Walid Bounni, le porte-parole de l'opposition syrienne. "Bachar al-Assad n'acceptera de solution politique [au conflit] que lorsqu'il saura qu'il a face à lui une force [armée] qui va le renverser", a-t-il ajouté. De son côté,  Damas parle d’"une violation flagrante du droit international".

Le chef de la diplomatie a également annoncé qu’à défaut de l'unanimité requise à l'Union européenne pour lever cette mesure, Paris et Londres prendront la décision de livrer des armes, car la France "est une nation souveraine". "On ne peut pas accepter qu'il y ait ce déséquilibre actuel avec d'un côté l'Iran et la Russie qui livrent des armes à Bachar [al-Assad] et de l'autre des résistants qui ne peuvent pas se défendre, a fait valoir Laurent Fabius. Lever l'embargo, c'est un des seuls moyens qui restent pour faire bouger politiquement la situation."

Mardi 12 mars, le Premier ministre britannique David Cameron avait déjà indiqué que son pays pourrait se désolidariser de l'embargo de l'UE en cours en fournissant des armes à l'opposition syrienne pour lutter contre le président Bachar al-Assad.

La prochaine réunion de l'Union européenne sur l'examen de l'embargo sur les armes à destination de la Syrie était prévue pour la fin du mois de mai. À Bruxelles, l'Union européenne a assuré qu'il était "possible" de discuter "sans délai" de l'opportunité de lever l'embargo si l'un des 27 Etats membres le souhaitait.


Le conflit en Syrie a fait, selon l'ONU, plus de 70 000 morts depuis son déclenchement le 15 mars 2011.

FRANCE 24 avec dépêches

Paris et Londres demandent la levée de l'embargo sur les armes


Première publication : 14/03/2013

  • SYRIE

    Plus de 50 Français partis combattre aux côtés des rebelles syriens

    En savoir plus

  • SYRIE

    Les groupes islamistes étendent leur emprise sur l’est de la Syrie

    En savoir plus

  • SYRIE

    Armement des rebelles syriens : une décision "logique" de la Ligue arabe

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)