Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée économique en France : croissance, inflation... Tableau noir pour l'exécutif?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Gaza : pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Ce qu'il faut retenir de la vidéo de la décapitation de James Foley par l'EI

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

  • Au bord de l'éruption, le volcan islandais Bardarbunga menace le trafic aérien

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

Moyen-orient

Paris et Londres prêts à lever l'embargo sur les armes pour la Syrie

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/03/2013

Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, annonce que Paris et Londres vont demander d'avancer la prochaine réunion de l'UE sur l'embargo sur les armes pour la Syrie. Même sans accord, les deux pays pourraient décider d'armer les rebelles.

La France et la Grande-Bretagne vont demander à l’Union européenne d’organiser rapidement une réunion sur l’embargo sur les armes pour la Syrie, probablement avant la fin du mois de mars. "Il faut aller très vite, a ainsi déclaré le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius sur France Info. Nous allons demander avec les Britanniques que la réunion [...] soit avancée". La France et la Grande-Bretagne demandent "aux Européens, maintenant, de lever l'embargo pour que les résistants aient la possibilité de se défendre", a-t-il ajouté.

"Un pas dans la bonne direction", juge l'opposition syrienne

La volonté affichée par Paris et Londres d'armer les rebelles en Syrie est "un pas dans la bonne direction" en vue de renverser le régime de Bachar al-Assad, a affirmé Walid Bounni, le porte-parole de l'opposition syrienne. "Bachar al-Assad n'acceptera de solution politique [au conflit] que lorsqu'il saura qu'il a face à lui une force [armée] qui va le renverser", a-t-il ajouté. De son côté,  Damas parle d’"une violation flagrante du droit international".

Le chef de la diplomatie a également annoncé qu’à défaut de l'unanimité requise à l'Union européenne pour lever cette mesure, Paris et Londres prendront la décision de livrer des armes, car la France "est une nation souveraine". "On ne peut pas accepter qu'il y ait ce déséquilibre actuel avec d'un côté l'Iran et la Russie qui livrent des armes à Bachar [al-Assad] et de l'autre des résistants qui ne peuvent pas se défendre, a fait valoir Laurent Fabius. Lever l'embargo, c'est un des seuls moyens qui restent pour faire bouger politiquement la situation."

Mardi 12 mars, le Premier ministre britannique David Cameron avait déjà indiqué que son pays pourrait se désolidariser de l'embargo de l'UE en cours en fournissant des armes à l'opposition syrienne pour lutter contre le président Bachar al-Assad.

La prochaine réunion de l'Union européenne sur l'examen de l'embargo sur les armes à destination de la Syrie était prévue pour la fin du mois de mai. À Bruxelles, l'Union européenne a assuré qu'il était "possible" de discuter "sans délai" de l'opportunité de lever l'embargo si l'un des 27 Etats membres le souhaitait.


Le conflit en Syrie a fait, selon l'ONU, plus de 70 000 morts depuis son déclenchement le 15 mars 2011.

FRANCE 24 avec dépêches

Paris et Londres demandent la levée de l'embargo sur les armes


Première publication : 14/03/2013

  • SYRIE

    Plus de 50 Français partis combattre aux côtés des rebelles syriens

    En savoir plus

  • SYRIE

    Les groupes islamistes étendent leur emprise sur l’est de la Syrie

    En savoir plus

  • SYRIE

    Armement des rebelles syriens : une décision "logique" de la Ligue arabe

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)