Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco s'impose, le Real cartonne

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Une roquette tirée de Gaza vers Israël, la première depuis la trêve

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

FRANCE

Pour Manuel Valls, les Roms "ne souhaitent pas s'intégrer"

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/03/2013

Les Roms habitant dans des campements "ne souhaitent pas s'intégrer" en France, a estimé le ministre français de l'Intérieur dans un entretien publié vendredi dans "Le Figaro". Une déclaration qui a suscité la colère de plusieurs associations.

Manuel Valls durcit le ton contre les Roms. Dans un entretien au quotidien "Le Figaro"  vendredi 15 mars, Manuel Valls estime que les Roms vivant dans des campements "ne souhaitent pas s'intégrer dans notre pays pour des raisons culturelles ou parce qu'ils sont entre les mains de réseaux versés dans la mendicité ou la prostitution".

Evoquant les 400 campements insalubres installés dans l'Hexagone, le locataire de la place Bauveau juge que "les préfets sont soumis à une contradiction", devant "à la fois démanteler les campements tout en répondant à la demande de (...) trouver des mesures alternatives".

Le ministre de l'Intérieur déclare également vouloir poursuivre la politique de démantèlement des camps de Roms faisant ainsi écho aux propos du Premier ministre roumain Victor Ponta, qui aurait assuré que les Roms "ont vocation à rester en Roumanie, ou à y retourner".

Le ministre de l'Intérieur "légitime la xénophobie"

Une sortie qui n'a pas manqué de provoquer l'ire de plusieurs associations, à l'instar de La Voix des Roms. Jugeant ces déclarations "de mauvais augure", cette dernière a estimé par communiqué que cela présageait  "un durcissement de la politique à laquelle nous assistons depuis 2003, lorsque M. Sarkozy devint ministre de l'Intérieur". Ceux qui disent que les Roms occupant des campements ne veulent pas s'intégrer sont "des menteurs", "des irresponsables dangereux pour la paix et la cohésion sociales", dénonce l'association, visant directement Manuel Valls.

"Evidemment tout le monde veut éradiquer les bidonvilles", mais "ça ne sert à rien de les renvoyer d'un coin de trottoir à un autre endroit pourri", a rétorqué Laurent El Ghozi, cofondateur du collectif Romeurope, qui rassemble une trentaine d'associations (Médecins du Monde, Ligue des droits de l'Homme, Mrap, Secours catholique, etc). Pour lui, le ministre "légitime la xénophobie, le rejet de l'autre, voire le racisme" contre "une population désignée en fonction de son origine ethno-raciale présumée".

Des "clichés" qui "blessent" la République

Au-delà des associations de défense des Roms en particulier, SOS-Racisme s’est également insurgé face à un "amalgame" jugé "inqualifiable". "En véhiculant de tels clichés au plus haut sommet de l'État, le ministre de l'Intérieur, par ailleurs en contradiction avec les engagements pris par le candidat Hollande sur le sujet, inflige à notre République et au principe d'égalité une blessure inouïe et révoltante" a ainsi affirmé l’association.

Saimir Mile, président de la Voix des Roms, a annoncé à l'AFP qu'il allait consulter les membres de son association en vue de porter plainte contre le ministre pour incitation à la haine raciale. "On va aussi interpeller l'Union européenne" sur une éventuelle violation du droit européen, a-t-il précisé.

La France est déjà dans le collimateur de la Commission européenne pour sa politique contre les Roms.

Avec dépêches

Première publication : 15/03/2013

  • FRANCE

    À Lyon, des enfants roms vont en classe au commissariat

    En savoir plus

  • FRANCE

    Évacuer les camps de Roms, "c'est mettre en danger la santé de ces gens"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le gouvernement Ayrault facilite l'accès à l'emploi pour les Roms

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)